Le fier « Euro » cloué au sol

L’avion immatriculé F-EURO préfigurerait-il l’histoire de la monnaie unique ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le fier « Euro » cloué au sol

Publié le 20 juin 2013
- A +

L’avion immatriculé F-EURO préfigurerait-il l’histoire de la monnaie unique ?

Par Richard North, depuis Bradford, Royaume Uni.

Cet avion est un Nord 2501 Noratlas, au départ destiné à être un transport militaire français. Il fut enregistré la première fois comme avion civil le 12 septembre 1957 – l’année du Traité de Rome – lorsqu’il fut utilisé par Air Algerie.

Il semble qu’il ait été ré-enregistré comme avion militaire avant de réacquérir un enregistrement civil en mai 1988 sous la désignation F-EURO. On peut le voir, ci-dessus, à l’aéroport du Bourget en août 1988, resplendissant dans sa nouvelle livrée « bleu Europe ».

À un moment (possiblement cette année-là, en 1988), il a volé jusqu’à l’aérodrome de l’aéroclub de Lons le Saunier dans le sud-est français, à proximité de la frontière suisse, où, à la suite d’un problème de moteur et de paperasserie administrative non spécifiée, il est ensuite resté sans plus jamais voler. En 2005, il y était encore (ci-dessus).

Le week-end dernier, à présent, il a été photographié par un lecteur, maintenant détérioré au point d’être une inutile et triste épave – une ombre de sa gloire passée, ses moteurs depuis longtemps partis (ci-dessus). Quelle métaphore parfaite il fait pour la monnaie unique, qui est à peu près dans la même condition…


Sur le web.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La couverture médiatique du G20 a été dominée par des sujets brûlants comme l'Ukraine et Taïwan. Mais une initiative intéressante est passée presque inaperçue : les plus grandes nations tropicales ont formé une triple alliance pour sauver leurs forêts.

Les trois nations abritant l’essentiel des forêts tropicales du globe, le Brésil, la République démocratique du Congo et l'Indonésie, qui représentent à elles trois 52 % de la forêt tropicale de la planète, ont officiellement lancé, lundi 14 novembre, un partenariat visant à coopérer à l... Poursuivre la lecture

Le 10 novembre 2022, le Parlement européen a voté une résolution sur les jeux vidéo et l’esport. Si celui-ci reconnaît le rôle positif de cette industrie et de ce loisir, certains éléments montrent une volonté d’utiliser ce secteur comme un outil d’influence politique et culturelle.

On ne peut pas nier que les jeux vidéo ont désormais une influence dans la culture. Ce que propose le Parlement existe donc déjà sans interventionnisme, lequel peut être rapidement à double tranchant.

 

Que contient la résolution ?

Certai... Poursuivre la lecture

Un article de l'IREF France

Nul doute que la guerre en Ukraine met à l’épreuve l’ambition des membres de la COP27 pour réduire leur impact carbone. En particulier celle de l’Union européenne (UE), qui dépend fortement des énergies fossiles. C’est ainsi que le projet de taxe carbone aux frontières a émergé au sein de la Commission européenne l’année dernière. Voté par le Parlement européen en juin, le texte est entré en phase de négociation.

Ce dispositif s’accompagne d’une suppression, en 2032, de la gratuité des quotas ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles