L’institut Coppet lance la revue « Laissons Faire »

Laissons Faire, premier numéro, Juin 2013.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Laissons faire

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’institut Coppet lance la revue « Laissons Faire »

Publié le 19 juin 2013
- A +

Laissons Faire, premier numéro, Juin 2013.

L’Institut Coppet lance aujourd’hui la revue Laissons faire, qui paraîtra les 18 de chaque mois, et portera sur l’étude des économistes français, en montrant les leçons que nous pouvons tirer de leurs analyses et de leurs théories.

Il est pour nous évident que le savoir des siècles passés ne mérite nullement de vieillir dans les rayons d’obscures bibliothèques ; que les économistes français du passé ne doivent pas être des références éloignées, mais des conseillers quotidiens ; qu’ils ne méritent pas de demeurer à l’écart de nos préoccupations contemporaines, mais doivent accompagner la marche d’une époque qu’ils ont, plus que tant d’autres, aidé à faire naître ; que les lumières de leur science, enfin, ne nous éclaireront que si nous faisons l’effort de nous rapprocher d’elles. C’est cet éclairage éminemment utile que nous souhaitons fournir avec cette publication.

En choisissant Laissons Faire comme titre de notre revue, et en nous ralliant à ce credo comme ligne éditoriale principale, nous avons voulu marquer notre attachement à ce grand principe de la science économique française. Quand Colbert, le ministre de Louis XIV, vint à la rencontre d’un marchand, et, avec la prétention naturelle des ministres, demanda ce que l’État pouvait faire pour l’aider dans son activité, ce marchand répondit par ces trois mots : « Nous laisser faire ». Aujourd’hui, nous aussi, aidé du travail théorique des économistes français, nous voulons soutenir cette « réforme » éminemment nécessaire.

Télécharger le numéro (clic droit et « enregistrer le lien sous »)


Sommaire du premier numéro :

Présentation

La Lumière de Paris. L’excellence française en économie

Le bon sens économiste. Dupont de Nemours et les Assignats

Réformer les banques. Les propositions originales de C. Coquelin

La taxation illégitime. Yves Guyot contre l’impôt sur le revenu

Aux origines du mal. Les leçons du premier traité sur la monnaie

Ayn Rand au XVIIIe siècle. G.-F. Coyer ou le roman économique

Contre l’éducation nationale. Frédéric Bastiat, critique du baccalauréat

Lecture : Ambroise Clément (1805-1886) : « Le fondement de l’économie politique »

Réalisations et projets de l’Institut Coppet

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Intervention d’ouverture de la 4ème édition de l’Université d’automne en école autrichienne, 2014, dont les éditions de l’Institut Coppet ont publié les conférences en format papier.

Par Damien Theillier. Un article de l'Institut Coppet

[caption id="attachment_78422" align="alignleft" width="160"] Frédéric Bastiat (image libre de droits)[/caption]

Je ne vais pas vous parler tellement d’École autrichienne ce soir. Je préfère laisser cela à des spécialistes, demain. Mais je vais vous parler un peu de l’École française, l’É... Poursuivre la lecture

Un article de l'Institut Coppet. Séance de la Chambre des Députés. — Budget des dépenses.

[Le Courrier Français, 19 mai 1846. — Article non signé.]

Chaque année, les revenus du Trésor s’augmentent de 30 à 40 millions, et cependant chaque année les recettes sont insuffisantes pour couvrir les dépenses. Chaque année le gouvernement, comme un enfant prodigue, anticipe sur les ressources de l’avenir ; chaque année l’équilibre des recettes et des dépenses devient de plus en plus insaisissable. On nous affirme, à la vérité, que cet équ... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Francis Richard.

La constitution de la liberté, paru en 1960, comprend trois parties :

La valeur de la liberté La liberté et le droit La liberté dans l'État-providence

Et une annexe : « Pourquoi je ne suis pas un conservateur »

Ce premier article consacré à cet ouvrage majeur de Friedrich Hayek est relatif à la première partie.

La valeur de la liberté

Définition de la liberté

Friedrich Hayek adopte la définition traditionnelle de la liberté : indépendance par rapport à la volonté arbitraire d'un autre... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles