Auto-entrepreneur : quand le gouvernement tue la survie, il tue aussi la vie

En détruisant le statut d’auto-entrepreneur, c’est la survie que ce gouvernement flingue.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Auto-entrepreneur : quand le gouvernement tue la survie, il tue aussi la vie

Publié le 14 juin 2013
- A +

En détruisant le statut d’auto-entrepreneur, c’est la survie que ce gouvernement flingue.

Un billet d’humeur de l’auteur du site Esprit.eu

Voilà, c’est presque fait. La promesse de Hollande et du PS faite au lobby du bâtiment va trouver son demi-aboutissement dans une réforme du statut d’auto-entrepreneur. Personne ne va pleurer à gauche puisque vouloir s’en sortir est perçu comme une honte. Mais le peuple cette fois doit comprendre : ces ministres socialistes haïssent l’initiative privée et ont décidé d’ignorer la crise.

Les entreprises du bâtiment accusent un ralentissement de leurs activités mais ces difficultés actuelles tiennent à la conjoncture et non au couillon qui débouche des éviers en tant qu’auto-entrepreneur, d’autant que ce travail, les PME n’en veulent plus. Essayez donc, vous allez rire. Pour autant, le puissant lobby du bâtiment continue d’asséner des stupidités sans nom.

En décidant d’abaisser le plafond de « survie » du statut d’auto-entrepreneur à 19.000 euros (pour les services) et 47.500 (pour le commerce) au lieu de 32.600 et 81.500 auparavant, plafond au-delà duquel il passe en statut « classique », le gouvernement lance un ensemble de messages complètement hallucinant en pleine crise économique.

Aux entreprises du bâtiment il dit : « Vous voyez je l’ai faite votre réforme… bon, pas totalement et en fait ce sera inutile mais voyez comme nous vous avons (à moitié) écoutés… »

Aux auto-entrepreneurs, il dit : « Dès que vous atteindrez tout seul un misérable SMIC net, je vous bascule chez les riches pour vous ponctionner avec ma grosse aiguille… »

Aux salariés qui ont déjà un emploi, une paie, une couverture sociale, il dit : « Vous, je vous aime bien, continuez, c’est une activité complémentaire, je vous laisse tranquille, après tout, vous êtes bien mal lotis comparés aux autres, hein… »

Les 900 000 micro-entreprises créées grâce à ce statut ne sont évidemment pas toutes des remparts contre la pauvreté. Mais tous ces gens essaient de s’en sortir au lieu de pointer bêtement chez un Pôle Emploi dépassé, incompétent et démuni. L’ampleur de cette crise mérite autre chose que les vociférations d’un Mélenchon ou les pitreries d’un Montebourg en bleu-blanc-rouge. Les gens de la base l’ont compris : ce qu’il faut avant tout, c’est se retrousser les manches sans chercher des poux à son voisin.

Pour avancer dans un projet, un créateur a besoin de « se projeter », de pouvoir s’imaginer plus loin, plus fort. Avec cette réforme imbécile, l’auto-entrepreneur sera forcément tenté de rester pauvre, de se limiter en développement pour ne pas se faire happer par le requin-État. Et il ne restera bientôt que les vendeurs de colliers en toc sur les marchés ou les bourgeoises qui tricotent des pulls pour trouver leur compte dans ce statut bâtard et involué.

Une tripotée de dangereux réactionnaires ne s’y prendraient pas mieux pour détruire une société, une économie, une solidarité. C’est la survie que ce gouvernement flingue. C’est la vie qu’il méprise. Et c’est la faillite qu’il aura.


Sur le web.

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Le « nivellement par le haut » supposerait un peu mieux que la caricature et les formules toutes faites. Auto-entrepreneur moi-même, je suis opposé à la réforme et j’espère que le travail intelligent des diverses associations permettra de faire évoluer encore un peu le projet, et d’avancer vers le « choc de simplification » pour les TPE. Quand à l’auteur, c’est un rude concurrent en matière de vociférations et de pitreries !

    • bon article et contrairement à jacques je pense que le gouvernement est autiste

      • Oui Jacques a eu la main lourde. Il y a les conséquences économiques d’une part et elles seront visibles rapidement, et il y aussi les conséquences politiques avec le messages dramatique qui est envoyé quelques semaines après que le président imite vaguement Schumpeter aux assises de l’entrepreneuriat…

        Chercher soi disant la croissance en décourageant les gens n’a aucun sens et se paiera cher à la fin.

    • Je trouve bizzare que des artisans du bâtiment s’ en prennent aux auto entrepreneurs, je suppose que la concurrence repose sur le fait que limité en CA ils ne peuvent pas autant marger sur les matériaux et sont donc moins chers….mouais il doit y avoir un peu de ça dans le fond.
      Comme la vérité est complexe!

  • Nous avons à faire à des fonctionnaires bouffés par les mites, shootés à la rente de situation et prompts à se noyer dans un verre d’eau
    Pas foutus qu’ils sont de changer une ampoule grillée dans le bureau de leur Ministère, ils passent leur journée à scruter le code de procédure des appels d’offre pour changement d’ampoule, puis à envoyer des mails à leur hiérarchie pour signaler avec force description la nature du dysfonctionnement de cet obscur objet qui produit de la lumière. Au bout d’un mois de travail à la chandelle, toujours pas l’ombre d’un technicien hautement qualifié (faut bien un BAC+2) pour changer cette foutue ampoule; entre-temps, il aura fallu débattre en comité CHSCT (une petite dizaine de réunions à 3 ou 4 intervenants) des possibles incidences d’un changement d’ampoule « à l’arrache ». Finalement, après 2 mois de tergiversations, décision est prise de changer de bureau
    Kafkaien n’est-il pas?
    Dans ces conditions, comment imaginer un atome d’empathie pour l’auto-entrepreneur dans le cerveau gélifié de ces sangsues?
    Devoir se lever le cul chaque jour pour assurer les fins de mois ne fait même pas partie de ce qu’ils imaginent être la vie… c’est pas humain de devoir être efficace et utile aux autres pour justifier un salaire

  • Pas de panique, Montebourg va nous sortir son arme secrète pour la relocalisation, le COLBERT 2.0.

  • Quand on aura des ploucs qui confondent CA et Benefices qui resteront au pouvoir, il n’y aura aucun espoir.

  • Nos dirigeant actuel sont comme un vieux chien qui mort la main de celui qui lui donne à manger, c’est vraiment désespérant de voir leur capacité à régler les problèmes que l’on retrouve sur le terrain. Ils compliquent tout au moment ou il faut simplifier et en plus ils réfléchissent ….

  • Quand une même équipe gouvernementale en pleine tourmente économique fait du bricolage à travers un interventionnisme tous azimuts, décourage l’initiative personnelle, s’autorise le droit d’extirper à la chignole idéologique les déterminismes chez jeunes enfants au nom du progrès radieux, tout cela avec la bénédiction silencieuse des médias ( français ) la critique intelligente et constructive trouve vite ses limites et les billets d’humeur de ce type devraient se multiplier afin de sortir les français de leur léthargie dépressive…

  • Je n’ai qu’un mot à dire : salopards.

  • On sent bien que le PS est aux abois et cherche par tous les moyens à se défendre sur sa gauche du Front de Mélenchon.
    C’est donc la surenchère pour s’accaparer « les pauvres », ces « damnés de la Terre ».
    Au besoin, on préférera en créer de nouveaux pour s’assurer une clientèle docile, taillable et mobilisable à volonté.

  • Je me demande quels mensonges seront débités pour nous assurer que « la courbe du chômage s’et inversée ». Parce que toutes, absolument toutes les actions de ce gouvernement aggravent le chômage.

  • Les emplois n’est pas la priorité de ce gouvernement , pauvre France !!
    Je suis comme vous très en colère par le mépris de ce gouvernement qui passe son temps à faire de la politique contre les emplois et les chômeurs . Je ne comprends absolument pas pourquoi ils veulent détruire ce statut ??

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Philbert Carbon. Un article de l'Iref-Europe

Le succès du statut de l’auto-entrepreneur se confirme d’année en année. En créant ce régime il y a 10 ans, le secrétaire d’État chargé des entreprises et du commerce extérieur de l’époque, Hervé Novelli, entendait promouvoir l’esprit d’entreprise. Ne disait-il pas : « Cela abolit, d’une certaine manière, la lutte des classes. Il n’y a plus d’exploiteurs et d’exploités. Seulement des entrepreneurs : Marx doit s’en retourner dans sa tombe  » ?

Un statut toujours menacé par les gouvern... Poursuivre la lecture

Un article de GenerationLibre

Sacha Benhamou : Le statut d’autoentrepreneur a été créé à votre initiative en 2008 alors que vous étiez Secrétaire d’État chargé des entreprises et du commerce extérieur. La création de ce statut figurait à l’article 1 de la Loi de Modernisation de l’Économie (LME). C’était symbolique ? Que signifiait pour vous cette mesure ?

Hervé Novelli : Au départ, je cherchais un statut de simplification de l’activité pour faire en sorte que chacun puisse s’installer à son compte le plus simplement possible. J... Poursuivre la lecture

Un article de GenerationLibre

Sacha Benhamou : Le statut d’autoentrepreneur a été créé en 2008 alors que vous étiez conseiller spécial du Secrétaire d’État chargé des entreprises et du commerce extérieur Hervé Novelli. La création de ce statut figurait à l’article 1 de la Loi de Modernisation de l’Économie (LME). Est-ce que c’était symbolique ? Que signifiait pour vous cette mesure ?

Aurélien Sallé : Le fait que la création de ce statut figurait à l’article 1 de la LME était très important pour nous et Christine Lagarde, alors m... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles