Délinquance en France

Des habitants du Nord affichent dans la rue les photos des responsables de la délinquance. Ce qu’en pense notre dessinateur.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2013795

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Délinquance en France

Publié le 9 mai 2013
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Des habitants du Nord ont en eu marre d’être cambriolés 20 fois en un mois par des XXXX d »Europe de l’Est: ils les ont pris en photo avec des portables et les ont exposées dans le quartier. Un homme est même allé d’autorité au premier campement illégal XXXX  pour récupérer sa caravane, volée devant chez lui. Bien sûr, les médias ont souligné qu’il fallait faire confiance à la Justice de son Pays (surtout les juges qui ont un mur des cons chez eux, sans doute). Contrepoints se joint à cette démarche citoyenne et publie en avant-première les photos de deux types louches vus à de nombreuses reprises en train de faucher les richesses des citoyens. N’hésitez pas à les dénoncer!

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Avec la campagne électorale pour l’élection présidentielle débute l’heure du bilan du quinquennat s’achevant, bilan d’autant plus nécessaire que le président de la République semble vouloir se représenter. Ce bilan va faire l’objet d’une lecture et d’une relecture des candidats en fonction de leur intérêt propre.

On  attribue à Lénine le citation suivante : « Les chiffres (ou les faits) sont têtus.»

Des publicitaires mal inspirés avaient repris cette idée dans la campagne de vaccination contre la covid affirmant « qu’on peut déb... Poursuivre la lecture

Par Raphael Roger.

Mon article précédent sur l’effectivité des politiques aggravant les peines eu égard à la criminologie a beaucoup fait réagir, à raison d’ailleurs.

Ce présent article aura pour objet d’esquisser une politique pénale dissuasive, faisant ressortir l’autorité de l’État par ses fonctions régaliennes, tout en s’appuyant sur ce que j’ai précédemment écrit.

L’importance de la certitude de la peine et de la fonction intimidante de la peine

Une politique pénale plus dissuasive ne veut pas dire plus sévère. Xavi... Poursuivre la lecture

Par Raphaël Roger.

2022 arrive et chaque candidat rivalise en matière de populisme pénal, promettant monts et merveilles à ses électeurs. L’idée commune, à la fois chez Marine Le Pen, Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse, est celle de l’aggravation des peines, de manière générale ou plus spécifique, pour les banlieues par exemple. Le problème qui se pose ici est de savoir si, du point de vue de la criminologie, l’aggravation des peines est réellement la solution et si plus globalement, en matière pénale, on ne ferait pas fausse route.Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles