François Hollande vu par un expert en socialisme

Pour Jean-Luc Mélenchon, François Hollande est un sophiste raffiné, le champion du « balancement circonspect ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

François Hollande vu par un expert en socialisme

Publié le 24 avril 2013
- A +

Pour Jean-Luc Mélenchon, François Hollande est un sophiste raffiné, le champion du « balancement circonspect ».

« Lorsque je lui ai dit que j’étais hostile au concept d’ordre juste », il m’a répondu : « Tu préfères l’ordre injuste » ? Lorsque j’ai exprimé mes doutes sur l’intérêt d’avoir un socialiste à la tête du FMI, il m’a répondu : « Tu préfères que ce soit un libéral qui dirige le FMI ? » Cette méthode de discussion politique est une caractéristique constante de François Hollande. Si bien qu’après une joute avec lui, il est impossible de savoir sur quoi l’on est d’accord et sur quoi on ne l’est pas. (…) Le cœur de sa ligne « démocrate » réside dans l’effacement des contradictions qui traversent la société, l’effacement de la notion même d’affrontement. Je pense notamment à sa manière d’être, le balancement perpétuel de ses arguments qui lui permet de faire toujours passer sa propre position pour une évidence entre deux extrêmes absurdes. C’est le champion d’une figure centrale de l’enseignement de l’ENA que l’on appelle le « balancement circonspect ». C’est un sophiste raffiné. (…) Il y a quelque chose d’inéluctablement totalitaire à vouloir empêcher la contradiction de se mettre en place et de s’exprimer. Car alors, comment la dénouer ? Ceux qui ne supportent pas les contradictions finissent toujours par s’en prendre aux contradicteurs. »

Propos de Jean-Luc Mélenchon rapportés par Lilian Alemagna et Stéphane Allies, Mélenchon le Plébéien, éditions Robert Laffont, 2012, 370 pages.

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Bigre, pour une fois que je trouve Mélenchon intelligent !

    • Oui, il sait bien tromper son monde.

    • Notre problème est bel et bien que Mélenchon et Marine Le Pen sont les deux têtes les mieux structurées (en termes de culture générale, de flair stratégique, de combativité et de talent) du personnel politique français contemporain. On pourrait presque parler d’une « méritocratie des extrêmes ».

      N’oublions pas que l’idéologie hypnotise beaucoup plus facilement quelqu’un d’intelligent qu’un abruti….

  • Et malheureusement, Hollande n’est pas le seul sophiste au gouvernement!

  • les champs de conformité socialiste ou la fraternité subversive
    les chants de discours politiKs spécieux avec l’illusion de vérité d’une morale et d’un partage au profit d’une nomenklatura mafieuse assassine

  • Saint-Just, Hitler, Lénine, Mao et d’autres révolutionnaires/socialistes étaient aussi intelligents et spécialistes dans l’art de palabrer. Les résultats sont connus…
    Il ne faut pas sous-estimer le potentiel de nuisance de Mélenchon simplement parce qu’il est intelligent, cultivé, etc.

    • « Il ne faut pas sous-estimer le potentiel de nuisance de Mélenchon »

      Il faut respecter l’intelligence de l’adversaire. Toujours. Et particulièrement quand les extrémistes sont plus intelligents que les démocrates.

      L’intelligence est une qualité, et non une vertu.

  • Répondre par une question à un problème posé procède de la manipulation la plus totale et de la volonté de ne pas s’engager et de ne pas montrer son vrai visage. C’est donc le signe d’une profonde malhonneteté, d’une volonté de dissimulation et d’un manque de courage évident.
    Comme une anguille qui vous glisse entre les doigts. Et le fait de ne pas s’engager avec les femmes de sa vie confirme cette tendance anguillesque…

  • Qui a pu vanter l’extrême intelligence (…) de ce type aux comportements schizophrènes ?
    Lui et ces 51,x % du peuple français passant peu après à du 26 % ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La rentrée 2022 est véritablement cauchemardesque.

On rentre à peine de vacances, on ouvre les yeux en tremblant, et bim, l’inflation que le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ou la présidente de la BCE Christine Lagarde nous décrivaient au début du printemps comme un petit désagrément technique temporaire uniquement attribuable à la reprise post-covid puis à la guerre russe en Ukraine n’a pas eu le bon goût de s’assécher au soleil de l’été.

Tout au contraire, elle est toujours là, plus vigoureuse que jamais – 8,9 % en zone e... Poursuivre la lecture

nupes
0
Sauvegarder cet article

Le régime est-il enfin en voie de reparlementarisation ? Avec une Assemblée élue au scrutin majoritaire mais qui donne l’image d’une élection à la proportionnelle, l’absence de majorité absolue du parti présidentiel a sonné comme un coup de tonnerre. Le Rassemblement national sort en position de force en parvenant à faire entrer un nombre de députés inimaginable pour une élection au scrutin majoritaire. Pourtant, c’est désormais vers Les Républicains que tous les regards se tournent. Après 10 ans dans l’opposition, la droite républicaine se r... Poursuivre la lecture

Info du 22 juin 20 h 08 : Emmanuel Macron écarte pour l’instant l’idée d’un gouvernement d’union nationale, pense trouver une « majorité plus large » pour gouverner et s’accroche à un échange positif entre l’exécutif et le législatif pour avancer au service des Français. Hormis l’immense progrès d’avoir bouclé l’affaire en moins de huit minutes, une allocution type soir d’élection qui n’apporte pas grand-chose. 

Emmanuel Macron devrait être content. Le « en même temps » qui a fondé son accession initiale au pouvoir, ce mode d’action qu... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles