Record des achats d’or des banques centrales depuis 50 ans

Les achats d’or des banques centrales sont au plus haut, 2012 bat le record depuis ces 50 dernières années.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Lingot d'or (Crédits Bullion Vault, licence Creative Commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Record des achats d’or des banques centrales depuis 50 ans

Publié le 25 mars 2013
- A +

Les achats d’or des banques centrales sont au plus haut,  2012 bat le record depuis ces 50 dernières années.

Par Charles Sannat.

Achat d'or
Gold Bar By: Mark HerpelCC BY 2.0

Selon Oro y Finanzas, jamais les banques centrales n’avaient acheté autant d’or,  2012 bat le record depuis ces 50 dernières années. Les banques centrales essaient de diversifier leurs réserves officielles d’or comme l’indique le Conseil Mondial de l’Or (WGC). L’ensemble de ces banques centrales  ont acheté  534,6 tonnes d’or l’année dernière, la plus grande quantité jamais enregistrée depuis 1964, la Russie, le Brésil et l’Irak étant en tête de liste. Rien qu’en Décembre 2012, la Russie et la Turquie ajoutèrent respectivement 19,9 et 45,6 tonnes d’or à leurs réserves.

Les achats nets des banques centrales représentèrent 12% de la demande totale en 2012, comparé aux 10% de l’année 2011.  ‘Les pays qui augmentent activement leurs réserves officielles d’or se concentrent sur des marchés dont l’économie est en développement, ce qui reflète en partie l’ampleur de la croissance des réserves des dits marchés durant les dernières années’, déclara le WGC dans son dernier rapport trimestriel sur les tendances de la demande d’or au niveau mondial.

La Russie, la Turquie et trois autres pays de l’Asie Centrale, comme le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et le Tadjikistan, augmentèrent de cette façon leurs réserves d’or en janvier 2013. L’Azerbaïdjan avait acquis de l’or pour la première fois en plus de trois ans.

Selon le Fond Monétaire International, les réserves d’or russes augmentèrent de 12,2 à 970 tonnes au mois de Janvier 2013. D’un autre côté, les réserves du Kazakhstan évoluèrent de 1,5 à 116,8 tonnes, après avoir connu une croissance de 41% en 2012. Les réserves d’or de l’Azerbaïdjan augmentèrent d’une tonne depuis 2009, quand seulement ils avaient 64 onces auparavant.

En janvier, la Turquie augmenta aussi ses réserves d’or de 10.3 à 370 tonnes, se situant au 15ème rang dans la liste officielle des détenteurs d’or les plus importants au monde et devançant ainsi le Venezuela. Ankara permet aux banques commerciales d’utiliser l’or comme garantie pour les prêts.


Sur le web

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Ce type d’article n’est qu’une pub déguisée pour une officine qui a pour business modèle l’achat, la vente et la conservation d’or physique
    Or, force est de constater que depuis Octobre 2012, le cours de l’or physique se « casse la gueule ».
    Donc ses affaires périclitent.
    De nombreux économistes avaient pourtant prévenu, dès 2011 ,les investisseurs que l’or était très surévalué.
    Mais il semble que certains n’acceptent pas cette baisse des cours car ils ne l’expliquent pas et se lancent dans des incantations du genre « l’or ne pourra que monter davantage » sans faire une analyse froide et objective du désintèrêt de l’investissement dans l’or.

    • Euh. Elle est où, ton « analyse froide et objective » ? Moi, je veux bien la lire.

    • C’est clair que le consenus des internautes est unanime depuis 2010, surtout depuis la montée d’audience des vidéos de soral, jovanovic etc..

      Pour analyser objectivement le cours de l’or, il faut le comparer aux matières premières en géneral, c’est la hausse des matières premières la vraie inflation, l’or n’est là que pour s’en prémunir, or « humour » l’or monte clairement plus que les matières premières cette décénie et aucun activ n’a monté aussi longtemps et régulièrement que l’or pendant 12ans de suite

      La baisse est normale, mais de toute façon, la dette ne peut que se solder par de l’inflation, les américains, japonais etc.. Dévaluerons donc leur monnaie et automatiquement les reste du monde devra suivre car leur monnaie sera un handicap à l’exportation

      Par contre il faut être naïf pour ne pas voir le manège des vendeurs d’or, qui terrorisent les gens pour les pousser à acheter en panique à n’importe quel prix, les marchands sont de toute façon gagnants, même si l’or qu’ils revendent montera sur le moyen terme

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

De nombreux commentateurs économiques pensent que l'augmentation de la quantité de monnaie peut relancer une économie. Ils se fondent sur l'idée qu'avec plus d'argent en poche, les gens dépenseront davantage, et les autres suivront, car ils considèrent que la monnaie est un simple moyen de paiement.

Article original paru sur Mises Institute.

Or, la monnaie n'est pas un moyen de paiement, mais un moyen d'échange. Elle permet seulement à un producteur d'échanger son produit contre le produit d'un autre producteur.

Selon Mur... Poursuivre la lecture

2
Sauvegarder cet article

Certaines banques centrales multiplient leurs devises. D’autres remplissent leurs coffres d’or. Ceci justifie probablement la hausse actuelle des cours de l’or. Seule incertitude : les particuliers qui ont de l’or pourront-ils le négocier librement lorsque la crise monétaire qui couve éclatera ?

Article original paru dans Investir Service.

 

Que mettent les banquiers centraux dans leurs coffres ? Pas de liasses de billets, d’argent, de cuivre, de platine, de diamants, de pétrole, de céréales, etc. De l’or. Uniquement... Poursuivre la lecture

La masse monétaire augmente à nouveau et la persistance de l'inflation des prix n'est pas une surprise. L'inflation des prix se produit lorsque la quantité de monnaie augmente de manière significative au-delà de la demande du secteur privé. Pour les investisseurs, la pire des décisions dans ce contexte de destruction monétaire est d'investir dans des obligations souveraines et de conserver des liquidités. La destruction du pouvoir d'achat de la monnaie par le gouvernement est une politique, pas une coïncidence.

Article original paru su... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles