2012, annus horribilis de l’assurance-vie

imgscan contrepoints 293 assurance vie

3.4Md€ de décollecte, mais +3% d’encours en 2012 pour l’assurance-vie en France.

3.4Md€ de décollecte, mais +3% d’encours en 2012 pour l’assurance-vie en France.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Ça y est, les chiffres définitifs sont tombés : pour la première fois de son existence, l’assurance-vie termine dans le rouge, avec une décollecte de 3,4 milliards d’euros. « La conjoncture défavorable a contracté les placements financiers des ménages et les a incités à opter pour une épargne plus liquide et de plus court terme« , constate la Fédération française des sociétés d’assurances dans son premier bilan annuel présenté hier.

Cependant, le président de la FFSA, Bernard Spitz, a nuancé ces résultats en soulignant la progression continue de l’encours global : + 3 %, à 1 391 milliards d’euros.

Les mesures gouvernementales en faveur du livret A vont coûter cher aux contribuables

La FFSA précise dans son commentaire ce qu’elle entend par « conjoncture défavorable ». Il s’agit clairement des mesures prises par le gouvernement concernant l’augmentation du plafond des livrets subventionnés  livret A et LDD. Il est clair que cette augmentation du plafond n’a pas drainé d’épargne nouvelle, surtout pas dans les couches populaires, mais a provoqué un transfert d’épargne dont l’assurance vie est la première victime. Or, cette « préférence donnée au court terme » coûte cher au contribuable. « un euro investi dans le livret A revient quatre fois plus cher au budget qu’un euro investi dans l’assurance vie. Par ailleurs, elle pénalise notre économie car elle ne permet pas de soutenir la croissance qui se nourrit d’investissements de long terme. Il est capital de réorienter l’épargne des ménages vers l’épargne longue, notamment en conservant son attrait fiscal à l’assurance vie » précise le Président de la FFSA.

Les placements en UC ont rapporté 4 fois plus que les fonds Euro en 2012

Enfin, selon les premières estimations de la Fédération, la performance moyenne des fonds en euros devrait être de 2,9 % en 2012. Celle des supports en unités de compte devrait être nettement supérieure, aux alentours de 12,5 %.

Sur le web