Mali : Hollande, un chef de guerre stratège

imgscan contrepoints 2013484 Mali

La stratégie va-t-en-guerre de Hollande est difficile à suivre.

Le regard de René Le Honzec.

Dans l’euphorie va-t-en-guerre de la presse française, il me paraît bon de rappeler que le cher Leader déclarait le 11 novembre 2012 que « nous n’interviendrons pas, ce sont les Africains qui décideront », puis que nous les aiderions « matériellement, mais il n’y aura pas de soldats qui participeront à cette opération » (13 novembre). Puis, il sera question d’appui aérien, puis d’envoyer les forces spéciales, puis 4 000 soldats, puis qu’on « détruirait » les islamistes, puis qu’on resterait le temps qu’il faut, puis qu’on se barre. Outre le fait qu’avoir dit qu’on n’irait pas a favorisé les raids des jihadistes qui ont déclenché la riposte française fissa-fissa, il est tout aussi intelligent de leur faire savoir qu’on part en mars. Un peu de patience, les gars, vous pourrez revenir. Soyons rassurés, on a un vrai chef à la barre.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.