L’Ânesse et la Sangsue

L’Ânesse appelée France était son propre maître en portant l’Industrie de Commerce et Service...
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’Ânesse et la Sangsue

Publié le 6 janvier 2013
- A +

L’Ânesse appelée France était son propre maître en portant l’Industrie de Commerce et Service…

Une fable politique de Thierry Guinhut.

L’Ânesse appelée France était son propre maître
En portant l’Industrie de Commerce et Service :
Ainsi elle faisait sa fortune parfaite,
Tout en rendant prospère animale contrée,
Malgré de bien criantes inégalités.
Mais au Roi léonin, gouvernant non sans vice,
La Mort rendit visite.

On dénonça du Lion la carrure petite,
Ses riches carnassiers, sans services public.
Le Parlement des chiens, aboyeurs et leurs cliques,
Élut un Président, volatile bavard
Au point d’aller séduire et moutons et renards.
Trouvant trop de richesse à courageuse Ânesse,
Travailleuse sensée, rentable et bien pourvue,
Ce rapace pensa compenser leur paresse
En ponctionnant sa chair d’une active Sangsue :

« Il s’agit de donner et d’être solidaire,
D’attribuer au Pauvre une richesse usuraire.
Augmentons donc l’impôt, car tout doit vivre heureux,
Du reptile aux sangsues, jusqu’au ver malheureux.
Offrons aux Séides d’État
Le moyen de passer les plats ! »

Charognard Président, zélé législateur,
Inique profiteur, revanchard électeur,
Infiltrant le mulet, asséchant l’âne nu,
Surent créer l’emploi : tous devinrent sangsues !
Au point que dans la rue
Leur cohorte agrippée à notre gent asine,
Sévice public, Enfer fiscal, assassine…
En place de la multiplication des pains,
On multiplie des Pauvres leurs pauvres mains.

Obèse, la Sangsue, plus lourde que l’Ânesse,
Empoisonne et entraîne, en pesanteur traitresse,
Son hôtesse au fossé, agrafée à son corps,
Sans pouvoir s’en défaire et saignant tout son or,
Par chaînes de sangsues, tous squelettes dehors,
Dilapidant en vain le produit de l’effort,
Jusqu’à voir venir son trépas.

Que croyez-vous qu’il arrivât ?
Le Parlement creva,
Le Président vautour se trouva efflanqué,
La cravate lâchée, la braguette éculée,
Jeté hors du Palais, par la plume et le poil
Qu’ils perdaient sur leurs os sans voiles.
Quant au Pauvre, étripé, sa larme ultime fut
Pour l’Ânesse perdue.


Sur le web.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Bravo. J’aime particulièrement le dernier paragraphe. Je partage à tous mes amis. C’est clair et net… pas beaucoup d’espoir cependant.
    j’aime : « la cravate lâchée, la braguette éculée » et « sur leurs os sans voile »…. Bravo !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Après Miss France, Mister France ! Logique. On est pour l’égalité homme femme ou on ne l’est pas. En 2017, Emmanuel Macron avait remporté le titre haut la main. Depuis l’Élysée qu’il occupait depuis peu, il avait brillamment dominé de toute la hauteur de sa pensée complexe le féroce entretien de culture générale que lui avait infligé un Laurent Delahousse plus irrévérencieux que jamais. Cette année, un candidat s’impose à l’évidence dans la compétition. Je veux bien sûr parler de notre fabuleux ministre de l’Économie Bruno Le Maire !

J... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Par Michel Gay.

En vue de la primaire écologiste dont le premier tour aura lieu du 16 au 19 septembre 2021 et le second du 25 au 28 septembre, Éric Piolle, maire EELV de Grenoble, a dévoilé son mirifique programme vert le 17 août 2021.

Mesures coercitives et interdictions

L’écologiste Éric Piolle promet une trentaine de mesures coercitives toujours plus liberticides pour « atteindre une neutralité climatique dès 2045 », soit 5 ans plus tôt que les préconisations officielles du gouvernement, elles-mêmes en avance de près de 50 an... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles