Tchador égyptien

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2269 Egypte

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Tchador égyptien

Publié le 24 décembre 2012
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Partout dans la presse on lit que la constitution à été adoptée par 68% des voix. La vrai information est quelle a été adoptée par 18% des inscrits.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Michaël Zerrouki Albertini[1. Doctorant, Aix-Marseille Université (AMU).]. Un article de The Conversation

 Le blocage du canal de Suez du 23 au 29 mars 2021 par le navire Ever-Given a eu d’immenses répercussions économiques dans le monde qui ont déjà été abordées dans ces colonnes.

Quant aux conséquences juridiques, cette affaire offre un cas d’école permettant de revenir sur de grands principes de droit maritime international afin d’esquisser les potentielles responsabilités engagées.

Rappelons les faits : le porte-c... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Yves Montenay.

C’est la question qui vient naturellement à l’esprit, alors que la suite des Printemps arabes a été dramatique avec la destruction de la Syrie et le retour répressif de l’armée en Égypte. Seules la Tunisie et le Maroc s’en sont partiellement remises, tandis que la question se pose maintenant en Algérie. Et voici que l’histoire semble se répéter au Soudan !

Ce pays arabe et islamiste a environ 40 millions d’habitants. Il se situe au sud de l’Égypte à laquelle il transmet le Nil et dont il a fait partie ... Poursuivre la lecture

Par Kassim Hassani. Un article de Libre Afrique

Le 14 février 2019, 486 députés égyptiens sur 596 ont donné leur accord pour le projet d’amendement de la Constitution de 2014 actuellement en vigueur. Parmi les amendements proposés : faire passer la durée du mandat présidentiel de quatre à six années, renouvelable une fois. Ceci permet au Président Abdel Fattah Al-Sissi de rester au pouvoir jusqu’en 2034 et d’étendre les pouvoirs présidentiels. Cette réforme est justifiée par le souci de stabiliser le pays, mais qu’en est-il vraiment ?<... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles