Un camerounais voit sa peine de prison pour homosexualité confirmée

L’homosexualité continue à être condamnée dans de nombreux pays, certains comme le Cameroun allant jusqu’à condamner à trois ans de prison pour un SMS.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Le président camerounais Paul Biya, avec l'ambassadeur américain R. Niels Marquards (US Embassy Yaounde, libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un camerounais voit sa peine de prison pour homosexualité confirmée

Publié le 17 décembre 2012
- A +

L’homosexualité continue à être condamnée dans de nombreux pays, certains comme le Cameroun allant jusqu’à condamner à trois ans de prison pour un SMS.

Par la rédaction de Contrepoints.

La cour d’appel de Yaoundé au Cameroun a confirmé aujourd’hui la peine de Jean-Claude Roger Mbédé, condamné à trois ans de détention pour « homosexualité » par la justice camerounaise. Âgé de 33 ans, il a déjà passé plus d’un an en prison. L’étudiant avait été arrêté en mars 2011 par les autorités camerounaises sur dénonciation de l’un de ses compagnons, à qui il avait envoyé des SMS dont un « je suis très amoureux de toi ». La loi camerounaise criminalise aujourd’hui encore les « comportements homosexuels ».

Si le jeune homme avait été libéré à l’été 2012 pendant la durée de son jugement en appel, il devra désormais retourner en prison afin de purger le reste de sa peine. La confirmation de la condamnation pour homosexualité a choqué, d’autant plus qu’elle venait après les propos d’un magistrat camerounais qui avait déclaré que les charges retenues contre Jean-Claude Roger Mbédé étaient « incohérentes » et « sans fondement ».  « Cette nouvelle est tragique pour Roger, et une honte pour l’ensemble du système judiciaire camerounais, a affirmé Michel Togué un de ses avocats, qui a également annoncé porter l’affaire en cassation.

Son traitement judiciaire a déclenché de nombreuses réactions internationales depuis les débuts de l’affaire. Human Rights Watch ou Amnesty International ont en particulier condamné dès 2011 les poursuites dont il est victime. Amnesty considère que c’est un prisonnier d’opinion. D’autres organisations, dont All Out, continuent à demander au président camerounais Paul Biya de lever les charges retenues dans ce procès et d’abroger les lois homophobes en vigueur au Cameroun. « Désormais, il revient à M. Biya de mettre fin aux lois homophobes et de faire relâcher les détenus condamnés pour homosexualité » a ainsi déclaré Andre Banks, Directeur exécutif d’All Out dans un communiqué.

Avant l’audience, les avocats de Jean-Claude Roger Mbédé (Alice Nkom et Michel Togué) ont déclaré avoir reçu des menaces de mort : « J’ai été menacée de mort par SMS et par mail uniquement parce que je m’obstine à vouloir faire respecter les droits humains, a expliqué Alice N’Kom. Mais je ne baisserai pas les bras. Les lois homophobes permettent de poursuivre des innocents au lieu de les protéger. Nous ne pouvons accepter cela. »

L’homosexualité continue à être condamnée dans plus de 70 pays à travers le monde.

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Voilà qui pose encore une fois la question du magistère moral, entre les État qui se croient fondés à réprimer l’homosexualité, parfois très durement (pays musulmans, à cause de la charia); et ceux qui se croient autorités à y inciter puissamment, en étendant le mariage aux couples homosexuels.

    Une fausse morale ne tient pas compte de la liberté ni de la vérité.
    La vraie morale ménage les deux. Elle ménage l’individu en s’opposant à la répression de l’homosexualité; mais aussi la vérité en s’abstenant d’y encourager par le mensonge (non, le couple homo n’a pas pour la société les vertus de la famille !).

    Où il apparaît clairement Que nous sommes dans l’excès tout autant que les islamistes, faute de confier le magistère moral à une autorité distincte de la régalienne.
    Pour les islamistes, c’est la continuité de leur histoire et de leur civilisation, qui n’a jamais connu cette séparation.
    Pour nous c’est une rupture avec mille ans de christianisme…

    • >>> mais aussi la vérité en s’abstenant d’y encourager par le mensonge (non, le couple homo n’a pas pour la société les vertus de la famille !).

      Ma vérité, c’est que je me fiche éperdument de ce que peut faire mon voisin dans son plumard. Je déplore surtout l’armada de lois produites (ça nous coûte du fric…) pour des choses qui ne le méritent ou ne le nécessite pas.

      >>> Pour nous c’est une rupture avec mille ans de christianisme…
      Si peu ?

    • Fucius, le vieux réac obscurantiste catho dans toute sa splendeur ! Allez, retournes donc dans ton église plutôt que de nous emmerder par tes commentaires sots et stupides !

    • Fucius, votre position est intolérable. Sous le masque du juste milieu, vous renvoyez dos à dos les régimes qui criminalisent l’homosexualité et ceux qui veulent leur donner des droits égaux à ceux des hétérosexuels. Vous exprimez ainsi que si vous êtes opposé à ce qu’on mette les homosexuels en prison, vous pensez quand même que l’hétérosexualité est « meilleure » que l’homosexualité. C’est le définition même de l’homophobie. Est-ce si difficile d’accorder les mêmes droits à toutes les personnes en dépit de leurs différences ?
      Ne pourriez-vous mettre un peu de côté votre fixation sur le débat « mariage pour tous » qui secoue la France et dénoncer sans hésitation cette ignoble injustice qui se passe au Cameroun ?

  • Il a de la « chance » d’être au condamné au Cameroun car ce pays à ratifié de très nombreux accords internationaux en matière de droit de l’homme.Donc il est envisageable que cette affaire n’est pas encore terminée…Je rappelle qu’en Ouganda il est question de peine de mort pour les homosexuels…Comme en Iran!

  • En matière de liberté des moeurs on peut condamner tous les pays.. Regardez ce qui se passe aux état unis, ou les adolescents sont fichés à vie pour avoir fait l’amour.. Franchement c’est pas mieux qu’au Cameroun..

    • A CHAQUE PAYS CES LOIS L HOMOSEXUALIE EST CONDAMNE PAR LA LOI CAMEROUANISE AUTANT QUE LA PLOYGAMIE EST AUTRISEE CHEZ ET PAS EN EUROPE DONC C EST LESPECT DES LOIS DE CHAQUE PAYS..VOUS ETES LOIN DE NOUS IMPOSER CETTE PRATIQUE QUI N EST PAS ACCEPTE CHEZ NOUS..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Gérard-Michel Thermeau.

Word of Honor c'est-à-dire en bon français Parole d'Honneur illustre les contradictions de la Chine actuelle. Dans la lignée de The Untamed (L'indompté), voici une série qui a connu un succès aussi inattendu qu'éclatant. Ce titre Word of Honor s'est imposé après plusieurs titres provisoires dont Tale of the Wanderers. Bien que diffusée par Youku, qui est le parent pauvre du streaming chinois, la série a occupé le neuvième rang en termes de diffusion dans la première moitié de l'année 2021.

Un Boy's Love ... Poursuivre la lecture

Par Daniel Borillo.

C’est au sein des sociétés démocratiques de type libéral que l’attirance érotique pour les personnes du même sexe a cessé progressivement de constituer une entrave à la jouissance des droits fondamentaux. Pendant longtemps, ce trait de la personnalité fut l’objet des condamnations les plus sévères trouvant leur origine dans l’Ancien Testament.

Si la philosophie stoïcienne avait déjà beaucoup influencé la morale sexuelle romaine par la valorisation du contrôle des pulsions et l’encouragement du sexe orienté ex... Poursuivre la lecture

Par Gérard-Michel Thermeau.

Le web roman qui a servi de source d’inspiration à la série relève d’un genre popularisé par le manga japonais et décliné depuis sous des formes diverses en Corée du Sud puis en Chine, le Boy’s Love selon sa terminologie internationale. La Chine étant ce qu’elle est, l’amour en question n’est jamais verbalisé.

Il prend la forme d’amitiés particulières, ou plutôt de l’amitié héroïque, qui n’a rien de spécifiquement chinois mais s’inscrit dans la tradition universelle de l’épopée.

Cette amitié hé... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles