Un législateur américain demande à être payé en or

Un législateur de l’état du Montana demande à être payé en pièces d’or en raison de son manque de confiance envers le dollar américain.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Eagle de 1932 (Libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un législateur américain demande à être payé en or

Publié le 12 décembre 2012
- A +

Un législateur de l’état du Montana demande à être payé en pièces d’or en raison de son manque de confiance envers le dollar américain.

Par Charles Sannat, directeur des études économiques d’Aucoffre.com

Un législateur de l’état du Montana demande à être payé en pièces d’or en raison de son manque de confiance envers le dollar américain, qui voit une hausse de son déficit.

Jerry O’Neil, un républicain juste réélu dans le district nord du Montana, déclara que ses proches lui reprochèrent de ne pas honorer son devoir de défendre la Constitution des Etats-Unis d’Amérique, vis-à-vis de laquelle O’Neil et les partisans de Gold Standards annoncent que le gouvernement doit lancer une devise adossée à l’or.

Il écrivit alors une lettre à la Cour de l’état demandant à ce que son salaire lui soit versé en or  : ‘Il est très probable que le dollar américain s’écroule. Et tous ces dollars qui seraient imprimés n’auront alors plus de valeur’.

Cet ancien partisan du républicain Ron Paul – qui appuya ce dernier dans sa tentative de devenir président – affirma qu’il n’a toujours pas eu de retour de sa requête de la part de la Cour de l’Etat de Montana.

O’Neil déclare recevoir chaque année environ 7.000$ de la part de l’état du Montana. Actuellement, le Ministère des Finance des Etats-Unis vend la pièce d’une once d’or, l’American Eagle de 2012, (d’une valeur nominale en dessous des 50$) à 1.985,00$.

Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Le cas est intéressant, la demande n’est pas nécessairement illégale, et j’imagine les remous si tout le monde exigeait d’être payé en or.

    Il doit y avoir assez d’avocats talentueux aux USA pour soutenir cette affaire 🙂

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pour les uns l’euro serait la cause de tous nos maux économiques : hausse des prix, chômage, désindustrialisation, etc.

Pour les autres, l’euro est une bénédiction, un des socles sur lequel sera construite une Europe fédérale rayonnante des droits de l’Homme, puissante et paisible à laquelle tout individu cultivé et évolué doit aspirer.

Pratiquement, l’euro est à terme condamné.

Concrètement, il a simplifié la vie de ceux qui exportaient et circulaient en Europe, c’est indéniable. Plus de comptes en devises, de frais de c... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Marius-Joseph Marchetti.

À plusieurs reprises, j'ai parlé de la monnaie neutre et il me semblait opportun d’expliciter cette notion en me référant aux travaux d’un auteur qui en a fait son fer de lance : l’économiste Friedrich Hayek. Son papier, « On Neutral Money », sera la principale source de cet article.

Les travaux d’Hayek

Celui-ci est originellement un appendice à la quatrième lecture de son livre Prices and Production. Il est également compilé dans son recueil d’essais Money, Capital and Fluctuations: Early Essays. Fr... Poursuivre la lecture

Par Marius-Joseph Marchetti.

L’argent, ou la monnaie, n’est pas une sorte de péché originel de l’Homme, un outil de la corruption, comme le laissent entendre Rousseau et d’autres penseurs. L’argent est à la base même de la division sociale du travail. Comme l’a soulevé brillamment Ludwig von Mises, c’est la liberté économique et donc de facto la monnaie, qui permet à chaque homme de chercher et de trouver une place au sein de la coopération sociale et de prendre part à la société.

De nombreux théoriciens se sont intéressés à la ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles