L’égalité selon Émile Zola

La citation du dimanche. Une judicieuse observation d’Émile Zola, que l’on ne peut soupçonner de sympathie libérale.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Emile Zola (Image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’égalité selon Émile Zola

Publié le 2 décembre 2012
- A +

Émile Zola, que l’on ne peut soupçonner de sympathie libérale, a observé judicieusement :

Je suis en train de travailler à un roman, L’Argent, qui traitera des questions concernant le capital, le travail, etc., qui sont agitées en ce moment par les classes mécontentes. Je prendrai comme position que la spéculation est une bonne chose, sans laquelle les grandes industries du monde s’éteindraient, tout comme la population s’éteindrait sans la passion sexuelle.

Aujourd’hui les grognements et grommellements émanant des centres socialistes sont le prélude à une éruption qui modifiera plus ou moins les conditions sociales existantes. Mais le monde a-t-il été rendu meilleur par notre grande Révolution ?

Les hommes sont-ils en quoi que ce soit en réalité plus égaux qu’ils ne l’étaient il y a cent ans ? Pouvez-vous donner à un homme la garantie que sa femme ne le trompera jamais ? Pouvez-vous rendre tous les hommes également heureux ou également avisés ? Non ! Alors arrêtez de parler de l’égalité !

La liberté, oui ; la fraternité, oui ; mais l’égalité, jamais !

Émile Zola, interviewé par un journaliste du New York Herald Tribune le 20 avril 1890, cité par J.F. Revel, La grande Parade, éditions Plon, Paris, 2000, page 255.

—-
Citation proposée par Jean-Louis Caccomo.

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • L’Argent est l’un des meilleurs de la saga des Rougon (avec le ventre de Paris) La critique du républicanisme (l’Assomoir) est violente comme celle du marxisme, du coup je cherche des positions gauchistes chez Zola. Ceci dit, son style est nul en regard de sa concurrence : Balzac, Dumas,…..jusqu’aux feuilletonistes : Gaboriau, du Boisgobey et j’en passe, quel siècle pour la littérature française !

  • Merci pour ce billet qui me fait découvrir un personnage que je ne connaissais finalement pas.

  • Je ne connaissais pas Zola sous ce jour! C’est tous les amoureux de Germinal qui vont en prendre un coup!

  • On croit souvent que nos grands écrivains du 19 éme siècle, voire même ceux du début du 20 éme , étaient à gauche.
    En fait ils étaient plutôt républicains, démocrates constitutionnels ou radicaux-socialistes, puisque le socialisme en tant que parti n’existait pas ( Le Parti Socialiste que nous connaissons fut créé en 1905 et le Parti Communiste ne naîtra qu’en 1920)
    Il est d’ailleurs très significatif que presque tous les écrivains célèbres, depuis George Sand jusqu’à Victor Hugo condamneront l »éphèmère  » Commune de Paris » première révolution socialiste qui sera fianlement écrasée en mai 1871.

  • J’y crois pas vraiment à cette citation ; peut-on avoir un extrait visuel du journal, la source réelle ?

    Cette citation me surprend vraiment de la part de Zola.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À l’heure où on s’interroge plus que jamais sur l’avenir d’une démocratie qui semble si mal en point, il n’est pas inintéressant de redécouvrir cet ouvrage de 2006, sous forme d’entretiens menés par le journaliste Fabrice Amedeo auprès de l’éminente académicienne spécialiste de la démocratie athénienne Jacqueline de Romilly, qui tente de nous réconcilier avec les grands principes hérités de nos ancêtres.

 

L’égalité

(…) Quant à l’égalité, elle était étroitement liée à la liberté. Il s’agissait essentiellement de l’égalité d... Poursuivre la lecture

Les droits de succession ont fait récemment l’objet d’une attention particulière de la part des politiciens. Certains d’entre eux sont favorables à une augmentation des taux de droits de succession. Cela est particulièrement désirable pour ceux qui sont de manière générale en faveur des politiques d’égalisation (qui justifient par exemple les taux d’impôts progressifs). Ils estiment par exemple qu’il n’est pas juste que certains reçoivent un capital de succession, contrairement à d’autres personnes.

Des droits de succession très discutabl... Poursuivre la lecture
égalité histoire
1
Sauvegarder cet article

Depuis la Révolution de 1789, le concept d’égalité figure dans la devise de la République française (Liberté, Égalité, Fraternité). Mais il a radicalement changé de signification.

Lorsque les hommes d’aujourd’hui pensent égalité, ils se réfèrent en général à une acception économique du mot. Les inégalités constituent un thème récurrent des partis de gauche, qui proposent de les réduire par un mécanisme de prélèvements coercitifs et de redistribution. Telle n’était pas la conception des révolutionnaires de 1789.

La notion actuell... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles