Le premier ministre turc annonce que l’or devrait remplacer le dollar

Le Premier Ministre turc ne fait que confirmer l'exaspération de nombreux pays de voir le dollar utilisé comme monnaie de réserve internationale.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ergogan Turc

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le premier ministre turc annonce que l’or devrait remplacer le dollar

Publié le 16 novembre 2012
- A +

Le Premier Ministre turc ne fait que confirmer l’exaspération de nombreux pays de voir le dollar utilisé comme monnaie de réserve internationale.

Par Fabrice Drouin Ristori.
Publié en collaboration avec Goldbroker.com.

Lors de son séjour en Indonésie, le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a suggéré au Fond Monétaire International (FMI) de remplacer le dollar par l’or lorsque des prêts sont accordés aux pays en difficulté. Il a également affirmé que l’intervention du FMI a souvent eu des conséquences désastreuses pour les pays concernés par ces plans d’aides.

Erdogan a donc demandé pourquoi le FMI utilisait le dollar et non l’or qui a prouvé depuis des millénaires sa capacité à maintenir une valeur constante.

Le FMI ne devrait pas utiliser une monnaie liée aux intérêts d’un seul État : les USA.

La Turquie a payé un lourd tribut suite à l’accord que le pays avait passé avec le FMI il y a plusieurs années. En avril la Turquie aura terminé de rembourser l’intégralité des sommes dues au FMI mais le premier ministre turc a affirmé qu’aucun nouvel accord ne sera signé avec le FMI à l’avenir. Erdogan a conclu en disant que « tout le monde pense que le FMI aide les pays en difficulté, mais ce n’est pas le cas, et cela doit changer ».

Commentaire :

Cette affirmation du Premier Ministre turc est lourde de sens et ne fait que confirmer l’exaspération de nombreux pays (dont les BRICS) de voir le dollar utilisé comme monnaie de réserve internationale. Monnaie qui a perdu 98% de son pouvoir d’achat depuis le début du 20ème siècle et qui ne remplit donc pas son rôle de stabilité et maintien de valeur.

La stratégie de Ben Bernanke, président de la Fed. (banque centrale Américaine) d’imprimer 40 Milliards de « nouveaux » dollars par mois (QE3) consterne les pays disposant d’immenses réserves de change en dollar. Le dollar étant la monnaie de réserve internationale, tous les pays en possèdent et subissent donc une dévaluation rapide de leurs réserves de change.

L’or, à l’inverse, est stable en termes de pouvoir d’achat depuis des millénaires. On dit qu’une once d’or a toujours permis d’acheter un costume, c’est encore parfaitement vérifiable aujourd’hui au cours de 1360 euros l’once.

La progression du cours de l’or ne doit être comprise que comme un symbole de la destruction du pouvoir d’achat des monnaies papier. De nombreux pays à fortes réserves de change, ont bien conscience de cette destruction permanente du pouvoir d’achat du dollar et poussent depuis quelques années vers l’utilisation d’une nouvelle monnaie qui ne soit pas liée à des intérêts économiques/financiers propres à un seul État.

Cette annonce du premier ministre Turc est un indice supplémentaire permettant d’anticiper ce à quoi ressemblera le prochain système monétaire. Protégez votre patrimoine en conséquence.

—-
Sur le web.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Les dollars et Euros sont sans valeur. Juste le prix du papier et de l’encre.
    Le fruit de mon travail doit être convertible dans le temps, il n’y a que l’or qui rend cela possible.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Ce qui m’a frappé au cours de cette année 2021, ce n’est pas le virus, mais l’extension de l’autoritarisme sous sa forme dramatique comme sous sa forme rampante et bureaucratique. J’ai remarqué également la numérisation et le retour en force des marchés qui « se vengent » des dictatures notamment par l’inflation. Bien sûr, le virus a joué son rôle, mais il a plutôt été l’occasion que la raison de fond.

La violence autoritaire

Cette violence a gagné une grande partie du monde, et s’il fallait donner un premier prix, il reviendrait au My... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

La crise à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie prend de l’ampleur. Des tensions et des altercations ont lieu entre les forces polonaises et les migrants venant de Biélorussie. Cette situation n’est pas sans rappeler celle de la frontière gréco-turque. Ces frontières terrestres entre l’UE et le reste du monde sont devenues des zones stratégiques.

Au-delà des problèmes liés aux flux de personnes et à leur circulation, ces épisodes ont une dimension géopolitique. Ce n’est pas un hasard si ces deux... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Armen Tigranakert.

Le 28 juillet, le département du Trésor américain a imposé des sanctions au groupe rebelle soutenu par la Turquie, Ahrar Al-Charqia responsable du meurtre scandaleux de la femme politique kurde syrienne Hevrin Khalaf en 2019, afin que les auteurs de violations des droits humains répondent de leurs actes.

La décision prise à l’initiative de l’administration Biden peut difficilement être considérée comme amicale envers la Turquie, a apparemment fait craindre à Ankara  le sort de ses alliés dans le nord-ouest... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles