Bienvenue au royaume du million d’éléphants, M. le Président

François Hollande s’est comporté comme un touriste politique en photographiant les éléphants rouges de Vientiane. De quoi s’indigner.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2026 Hollande Laos

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bienvenue au royaume du million d’éléphants, M. le Président

Publié le 7 novembre 2012
- A +

François Hollande s’est comporté comme un touriste politique en photographiant les éléphants rouges de Vientiane. De quoi s’indigner.

Un billet d’humeur de René Le Honzec.

Bienvenue au royaume du million d’éléphants, M. le Président.

Le royaume du million d’éléphants est le doux surnom historique du Laos, petit pays de cinq et quelques millions d’habitants, divisé en une cinquantaine d’ethnies dont essentiellement les Los, dominants, à la langue apparentée au thaï voisin. À la suite de la tourmente des guerres d’Indochine, le royaume du Laos est devenu la République  populaire démocratique du Laos, c’est-à-dire une dictature marxiste-léniniste tendance tropicale, avec son goulag copié sur le grand-frère vietnamien qui forme les cadres du parti, son parti unique Pathet Lao parfaitement corrompu (2,6 Transparency), ses guerres internes, ses incompétences récurrentes, son économie tiers-mondiste, etc.

Mais, il y a un an, le 27 octobre 2011, le colonel en retraite Robert Jambon, 86 ans, se tirait une balle dans la tête devant la pagode-mémorial de Dinan (22), dernier acte de guerre pour protester contre le sort réservé aux Hmongs du Laos. Ces peuplades montagnardes, aussi appelées Méos furent les farouches ennemis des Vietnamiens et des Laotiens, surtout communistes. 250 000 ont réussi à s’expatrier aux États-Unis, quelques milliers en France (Guyanne), après avoir mené une guérilla  désespérée, abandonnés de tous  depuis 1975.

En 2009, 4500 Hmongs sont extirpés par les militaires Thaïlandais de leurs camps de réfugiés pour être livrés aux communistes laotiens, « la communauté internationale indignée a protesté ». Le colonel Jambon aussi, a sa façon. Heureux anniversaire, M. le Président, pour votre visite en cette charmante verrue rouge.

Parangon de vertu, le Président normal qui a embrassé les roitelets de la Françafrique après avoir dénoncé les complaisances de son prédécesseur s’est comporté comme le touriste politique qu’il est en photographiant les éléphants rouges de Vientiane en pensant à ceux, roses, du Parti Socialiste. Lequel  aime tant se draper dans les Droits de l’Homme pour s’en approprier l’exclusivité, quitte à se torcher avec à l’occasion. Ainsi Tatie se pâmait pour les Kurdes, pas pour les Karens de Birmanie ou les Mosquitos du Nicaragua.

Indignez-vous ! Mais pas avec Hessel qui vient d’être nommé citoyen d’honneur de la Palestine, avec Jack Ralite, ancien ministre communiste. Comme ses cousins du Laos, la boucle est bouclée.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Critiquer la persecution des Miskitos du nicaragua? Vous plaisantez! Et pourquoi pas admettre que ce tyran communiste d’Ortega est un despote?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Première partie de cette série ici.

Seconde partie de cette série ici.  

 

 

L’opium des intellectuels

Ces intellectuels de gauche, dont Aron est si proche, à tout le moins par sa formation normalienne et philosophique, il les accuse de trahir leurs propres valeurs en se laissant subjuguer, à la fois par une doctrine du XIXe siècle que l’histoire a démentie, par un État dont la nature totalitaire devrait leur être odieuse et par un parti qui en est le représentant et l’exécutant dans nos frontières. Contr... Poursuivre la lecture

Un récent roman bulgare de Theodora Dimova paru en 2022 nous permet de plonger dans un épisode historique méconnu qui fait écho à l’actualité en Europe de l’Est : Les Dévastés.

Retour dans une Bulgarie passée sous le joug soviétique.

 

La Bulgarie choisit l’Axe

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Bulgarie a décidé de s’allier à l’Allemagne nazie qui a vu en elle un pion majeur dans sa volonté de conquérir la Grèce et la Yougoslavie. Pourtant, après le déclenchement de l’opération Barbarossa par l’Allemagne, le... Poursuivre la lecture

Par Michel Faure. Un article de Conflits

La mort du général Luis Alberto Rodríguez López-Calleja plonge l’économie de Cuba dans la stupeur. Celui qui dirigeait Gaesa tenait entre ses mains l’économie de l’île. Avec sa mort, c’est un avenir encore plus incertain qui se dessine pour la dictature communiste des Caraïbes.

Cuba, depuis la révolution de 1959, a survécu à de nombreuses avanies, dont l’incurie et la violence de ses dirigeants. Mais là, soudain, l’île est au bord du gouffre, car un homme est mort vendredi qui n’était pas... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles