Par ici la tournée de taxes

Taxes sur les bières et le tabac, ce qui est toujours original et politiquement correct.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints970 la madelon

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par ici la tournée de taxes

Publié le 24 octobre 2012
- A +

Par René Le Honzec.

Taxes sur les bières et le tabac, ce qui est toujours original et politiquement correct, pendant que Montebourg étale son incompétence chez PSA, que Hollande joue les repentis, qu’on papote sur le mariage homo. Parce que ce gouvernement ne fait que du vent.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Après Miss France, Mister France ! Logique. On est pour l’égalité homme femme ou on ne l’est pas. En 2017, Emmanuel Macron avait remporté le titre haut la main. Depuis l’Élysée qu’il occupait depuis peu, il avait brillamment dominé de toute la hauteur de sa pensée complexe le féroce entretien de culture générale que lui avait infligé un Laurent Delahousse plus irrévérencieux que jamais. Cette année, un candidat s’impose à l’évidence dans la compétition. Je veux bien sûr parler de notre fabuleux ministre de l’Économie Bruno Le Maire !

J... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Michel Gay.

En vue de la primaire écologiste dont le premier tour aura lieu du 16 au 19 septembre 2021 et le second du 25 au 28 septembre, Éric Piolle, maire EELV de Grenoble, a dévoilé son mirifique programme vert le 17 août 2021.

Mesures coercitives et interdictions

L’écologiste Éric Piolle promet une trentaine de mesures coercitives toujours plus liberticides pour « atteindre une neutralité climatique dès 2045 », soit 5 ans plus tôt que les préconisations officielles du gouvernement, elles-mêmes en avance de près de 50 an... Poursuivre la lecture

Par François Facchini. Un article de l'Iref-Europe

Les Français constatent avec amertume que l’argent qu’on leur retient est gaspillé : des dépenses publiques trop lourdes, des bureaucrates trop nombreux et bien payés. À mon sens il ne reste à ces Français que deux petits pas à faire : trop d’impôts c’est trop d’État. Et les cadeaux de l’État se payent cher.

L’ouvrage de François Facchini nous permet de convaincre notre entourage mais aussi le grand public de ce que les dépenses publiques sont un mal fr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles