La Suède n’est plus un exemple pour les socialistes français

La Suède baisse les prélèvements de ses retraités et de ses entreprises, ce n’est plus un exemple pour nos élus…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Suède n’est plus un exemple pour les socialistes français

Publié le 22 septembre 2012
- A +

La Suède baisse les prélèvements de ses retraités et de ses entreprises, ce n’est plus un exemple pour nos élus…

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Vous souvenez-vous du « modèle suédois » ? Comme il nous fut vanté, ce modèle ! Sauf que les réformes de cette dernière décennie, concernant les retraites ou le fonctionnement de l’appareil d’État, en particulier l’équilibre budgétaire, sont passées complètement inaperçues auprès des zélateurs de la fin du XXème siècle. Aujourd’hui, la Suède prend le contre-pied d’à peu près toutes les mesures décidées par notre gouvernement. Il faut dire à sa décharge que, ne faisant pas partie de la zone Euro, elle n’a pas à assurer le financement de la superstructure bruxelloise ni à financer les différents plans de sauvetage ou de renflouement des pays du sud du continent.

Ainsi donc, pas de coupe drastique des dépenses, pas de hausse d’impôt ou de TVA. Au contraire, le budget 2013 sera un budget de relance. Contrairement à la France qui va augmenter les prélèvements fiscaux et sociaux sur ses retraités, la Suède a choisi de les baisser. Les retraités suédois paieront l’an prochain entre 500 et 700 couronnes suédoises (58 et 81 euros) d’impôts en moins. Le gouvernement prévoit également d’augmenter les pensions des retraités célibataires et promet de réexaminer leur situation fiscale l’année prochaine.

Il faut dire que la Suède a des finances parfaitement saines, le déficit public avoisinera cette année 0,3% du PIB et la dette 38,1% du PIB.

Les retraités ne seront pas les seuls à bénéficier de cette situation, les entreprises vont également profiter d’une réduction de 4,3 points à 22% du taux d’imposition, qui sera effective au premier janvier. Ce qui fera de la Suède le taux d’imposition des bénéfices des entreprises le plus bas des pays nordiques. «Cela améliore les perspectives de nouveaux emplois et d’investissement», a ­expliqué le ministère des Finances. Logique. Rappelons que le gouvernement français se lance quant à lui dans une augmentation de la fiscalité sur les entreprises. La même logique veut que si la baisse de la fiscalité améliore les perspectives de nouveaux emplois, l’augmentation, elle…  mais revenons à la Suède. Dans le cadre de son plan de relance, le gouvernement a prévu de dégager 2,78 milliards d’euros de dépenses supplémentaires et de réduction d’impôt pour son budget 2013, dont une partie sera investie en infrastructures et recherche.

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • Oui ce sont juste de vrais sociaux démocrates. Leur but c’est l’extinction de la pauvreté pas de la richesse contrairement au socialiste français ( de droite et de gauche).

  • Precision: la Suede participe assez largement au financement de l’UE. Elle est depuis longtemps une contributrice nette, ce qui ne l’empeche pas d’avoir des finances publiques saines.

    • Alors la Suède, un modèle libéral qui marche pour tout un peuple ?

      Ou est-ce seulement une sociale-démocratie qui a trouvée la vraie solution ?

      • J’ai l’impression que c’est une social-démocratie qui a trouvé des solutions notamment par l’adoption de certaines mesures budgétaires de type libéral.

        A propos de l’article que je trouve sobre et bien fait (comme à l’accoutumée, M. De Kerguelen, vous nous habituez à l’excellence), la réaction des socialistes français est normale, vous savez, ça répond du même principe que, par exemple :

        -La personne qui est malade et qui discute avec un autre malade et qui, voulant à tout prix se rassurer, dit « Oui, j’ai le même problème (de santé) que vous »

        Ou bien

        -Celui qui boit en soirée et qui veut lui aussi à tout prix se justifier en proposant lourdement et en insistant un verre d’alcool aux autres convives.

      • « la vraie solution »
        Voila votre problème. La vérité une et indivisible.
        Il y a forcement un modele qui fonctionne, une marche à suivre, une bonne politique , un holy grail.
        http://www.youtube.com/watch?v=aRrtDn0_Nj4
        pour le plaisir

      • lisez ceci: http://www.contrepoints.org/2010/09/25/48-la-suede-apres-le-modele-suedois
        http://www.contrepoints.org/2011/01/24/11943-l%E2%80%99evolution-economique-de-la-suede
        http://www.contrepoints.org/2012/02/22/70249-le-modele-scandinave-passe-a-la-loupe#comment-971032
        le pays scandinave pour lequel je suis le plus pessimiste c’est la suède qui est en train de s’autodétruire avec l’immigration de masse (immigrés qui recoivent des tas d’avantages sociaux, des logements,……aujourd’hui, ‘limmigration coute plus 3 % du pib à la suède et ce chiffre augmente d’années en années). il y a une explosion de la criminalité en suède (ce sera bientot pire qu’en france). il faut faire preuve de réalisme. les médias, les politiciens,…et un tas de gens n’arrêtent pas de nous vanter le modèle scandinave si celui ci était transposable des tas de pays l’aurait déja transposé chez eux. le modèle scandinave est loin d’être sans défaut. meme si ce modèle n’est pas transposable, on peut quand même s’en inspirer (en tenant des comptes des spécificités des pays scandinaves et des spécificités de la france)

  • Mesures absolument libérales!

    • La Suède a un gouvernement de droite et par conséquent ce n’est pas une social-démocratie.
      Vue les commentaires, il me semblait important de le préciser.

      • Merci Linda,

        en effet cela fait maintenant 2 élections que une coalition plutôt de droite est au pouvoir donc parler des sociaux démocrates en Suède c’est parler de l’opposition. Les réformes délicates par contre au moment ou cela allait mal ont bien été menées par les sociaux démocrates ce qui leur a voulu une sérieuse défaite électorale par la suite. Le peuple partout est bien ingrat parfois. Par contre concernant l’article je suis désolé mais c’est complètement hors sujet. Je trouve cela dramatique, d’être un journaliste si mal informé, mon dieu gardons l’esprit critique sur tout ce que nous lisons, car c’est parfois juste du n’importe quoi !!!

      • bonjour linda
        « a un gouvernement de droite et par conséquent ce n’est pas une social-démocratie »
        J’adore… confusion droite/gauche et liberaux/socialistes
        Lisez wikilibéral, ce n’est pas si simple que cela

        • Bonjour Gilib,

          Dans ce contexte précis, concernant la Suède, je serais surprise d’apprendre que notre gouvernement actuel mène une politique socialiste. Ceci peut évidemment aussi être sujet à débat.

          Les termes droite/gauche sont fréquemment employés, peutêtre à tort. Je ne souhaite pas y attacher une importance particulière, vous avez certainement raison dans l’absolu.

          Cordialement,
          Linda.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nous entendons régulièrement des politiciens prendre en exemple les pays scandinaves pour justifier le matraquage fiscal qu’ils imposent aux citoyens français : "Regardez le niveau d’imposition en Suède ou au Danemark, et pourtant ils font partie des pays où les gens sont les plus heureux."

CQFD : davantage d’impôts rend les gens plus heureux. Cette conclusion hâtive ne tient cependant pas compte du fait que les pays scandinaves sont en réalité bien plus libéraux que nos politiciens veulent nous le faire croire. En effet, leurs économi... Poursuivre la lecture

Les décisions de la Finlande et de la Suède de solliciter leur adhésion à l'OTAN constituent une victoire majeure pour l'alliance militaire, mais une victoire bien plus douteuse pour ces deux pays. L'OTAN a grandement besoin d'un succès en ce moment, car ni la guerre économique contre la Russie ni le conflit en Ukraine ne semblent aller dans le sens de l'Occident. Reste à savoir si l'ajout officiel de deux autres pays nordiques constituerait un réel avantage militaire pour l'OTAN, mais au moins ce serait une victoire claire en termes de relat... Poursuivre la lecture

Une croissance économique de 7 % en 2021, un taux de chômage ramené à 7,4 % de la population active – on sait combien le ministre de l’Économie Bruno Le Maire aime attribuer ces chiffres merveilleux à l’excellence des politiques mises en œuvre par le gouvernement depuis 2017 et plus précisément depuis 2020 pour faire face à la crise économique résultant des lourdes restrictions anti-covid.

Il est donc aussi logique qu’attendu de voir le gouvernement les mettre une fois de plus en avant au moment de présenter au Parlement un premier bil... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles