François Hollande : « le Président du blabla »

C'est en ces termes que les patrons ont qualifié "en off" le nouveau Président de la République lors de l'université d'été du Medef.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

François Hollande : « le Président du blabla »

Publié le 1 septembre 2012
- A +

« Nous avons eu le Président du Bling Bling, nous avons maintenant le Président du Blabla. » C’est en ces termes que les patrons ont qualifié « en off » le nouveau Président de la République lors de l’université d’été du Medef.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Le Président de la République s’est exprimé hier à Chalons en Champagne. C’était son discours de rentrée. L’économie française va mal, les licenciements s’accélèrent dans tous les secteurs de l’économie alors que nous avons dépassé les cinq millions de chômeurs, le déficit commercial se creuse, le déficit budgétaire ne tient que par des artifices comptables et au prix d’une forte augmentation de la fiscalité, les marges des entreprises françaises sont à leur plus bas historique, l’investissement est en panne, les perspectives de croissance sont négatives ou plates.

Nous étions tous à l’écoute de ce discours qui, nous pensions, allait donner l’impulsion et l’axe de travail de ce gouvernement pour les mois et l’année à venir. Après les errements démagogiques des premiers jours, dont le patronat s’est amusé en qualifiant François Hollande de « Président du blabla » au cours de l’université d’été du Medef, le gouvernement allait-il prendre les problèmes à bras le corps ? Et comment ?

… Rien.

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Eddie Willers.

Lorsque je discute avec des amis, revient souvient la réflexion que les riches peuvent rester riches parce que l’argent rapporte naturellement. Malheureusement la valeur ne se crée pas par magie, elle résulte de certains mécanismes qu’il est nécessaire de bien appréhender afin de comprendre pourquoi on gagne ou l’on perd de l’argent.

Dans un monde de déflation, l’argent, entendu comme l’épargne, rapporterait puisqu’avec une même quantité de monnaie vous pourriez acheter davantage de biens ou services. Dans un ... Poursuivre la lecture

Cet article est disponible en podcast ici.

Le 29 novembre dernier, Jack Dorsey demissionnait de son poste de patron de Twitter. Il rejoint ainsi la longue liste des entreprises de la Tech ayant perdu leur patron fondateur telles Microsoft, Amazon, Google, Alibaba, Uber, WeWork, etc.

Il fut pourtant un temps, où les fondateurs restaient jusqu’au bout comme Dassault, Renault ou L’Oréal. Pourquoi une telle épidémie de démissions et pour quelle raison ?

Pression des investisseurs

Pour Jack Dorsey, il faut se rappeler son préc... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Claude Sicard.

La presse nous apprend qu’Emmanuel Macron vient de donner son accord à la proposition qui lui était faite de faire entrer au Panthéon la fameuse meneuse de revue des Folies Bergères dans les années 1930, Joséphine Baker.

Cette artiste de music-hall franco-américaine a été une figure de la résistance aux envahisseurs nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été active aux côtés  du pasteur Martin Luther King dans la lutte pour les droits civiques des Afro-américains.

Une pétition qui avait recueil... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles