Fusion Arcep – CSA : vers la censure d’internet ?

La fusion entre le CSA et l’Arcep envisagée par le gouvernement pave la voie vers une censure alarmante de l’internet, comme le rappelle la Quadrature du Net.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Fusion Arcep – CSA : vers la censure d’internet ?

Publié le 24 août 2012
- A +

La fusion entre le CSA et l’Arcep envisagée par le gouvernement pave la voie vers une censure alarmante de l’internet, comme le rappelle la Quadrature du Net.

Par la Quadrature du Net.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a demandé à trois ministres de réfléchir à un rapprochement entre l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) et le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), prenant le chemin d’une régulation incompatible avec le principe fondamental de neutralité du Net. La Quadrature du Net met en garde le gouvernement : réduire Internet à un « service audiovisuel » pour y imposer une régulation administrative ouvrirait la porte à la censure.

En demandant au ministre du Redressement Productif (Arnaud Montebourg), à la ministre de la Culture et de la Communication (Aurélie Filippetti) et à la ministre déléguée chargée des PME, de l’innovation et de l’économie numérique (Fleur Pellerin), de réfléchir à un rapprochement du CSA et de l’Arcep, le Premier ministre méconnaît le fonctionnement même d’Internet et en particulier le principe de neutralité du Net. Une régulation centralisée d’un réseau décentralisé ne peut pas fonctionner et va dans le sens des politiques répressives du précédent gouvernement, incarnées entre autres par Hadopi.

« La « régulation des contenus » par un acteur centralisé est une approche vouée à l’échec : Internet n’est pas un « service audiovisuel », les « contenus » sont produits aussi bien par des entreprises commerciales que par des individus. Publier des contenus sur Internet représente la liberté d’expression et la participation démocratique de chacun. Imposer qu’Internet soit régulé comme la télévision est un pas de plus vers un contrôle administratif du réseau et vers une censure des communications », déclare Jérémie Zimmermann, porte-parole et co-fondateur de l’organisation citoyenne La Quadrature du Net.

La Quadrature du Net met en garde le gouvernement. Au lieu de commettre les mêmes erreurs que ses prédécesseurs en continuant l’escalade répressive contre l’Internet libre, il doit travailler à protéger les libertés fondamentales, notamment en réformant le droit d’auteur et en inscrivant le principe de neutralité du Net dans la loi.

Article paru initialement sous licence CC sur le site de la Quadrature du net

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Internet est libéral par nature. Collectivistes et étatistes s’y expriment et y entreprennent autant qu’individualistes et libéraux ; preuve que la liberté profite à tous. Aucun régime étatiste n’aurait jamais accepté le web, qui profite tant aux plus pauvres. J’y place mes derniers espoir de voir la liberté triompher des politiciens et autres journalistes d’État.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Article disponible en podcast ici.

Simple outil de communication pour nous, enjeux de puissance pour les États, les réseaux sociaux canalisent les tensions à mesure qu’ils montrent tout leur potentiel.

 

Médias, guerres et États

La volonté des États de contrôler l’information pour manipuler l’opinion publique ne date pas des réseaux. Et dire qu’ils se servent des médias à cette fin est un pléonasme.

En effet, le mot média est le pluriel du mot latin médium, soit un milieu, un intermédiaire, contrairement à imm... Poursuivre la lecture

Parmi les dispositions du décret du 28 juin 2022 portant convocation du Parlement en session extraordinaire, publié le 29 juin dans le Journal Officiel, on retrouve à l’article 2 alinéa 8, l’examen de la « proposition de loi portant diverses dispositions d’adaptation au droit de l’Union européenne en matière de prévention de la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne ».

Celle-ci fit l’objet d’un accord en Commission mixte paritaire. Disons-le d’emblée, ce texte représente une menace sérieuse pour l’État de droit, notammen... Poursuivre la lecture

Aujourd’hui encore, la perception du Metaverse par le public ce sont des jeux vidéo, des expériences de réalité virtuelle, des technologies encore naissantes, des applications sociales pour y faire des réunions avec des lunettes et un casque sur la tête. Mais pour ceux qui en imaginent des perspectives de business plus vastes, c’est un nouvel eldorado pour demain ; et on imagine aussi y vendre des services financiers.

Mais on commence aussi à imaginer une vision à plus long terme du Metaverse, comme un nouveau monde virtuel, qui conver... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles