Mélenchon : de retour de ses vacances en terres rouges

Mélenchon a passé ses cinq semaines de vacances au Venezuela, avatar loufoque chavezien de la dictature communiste castriste

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints575 Mélenchon

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Mélenchon : de retour de ses vacances en terres rouges

Publié le 22 août 2012
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Mélenchon a passé ses cinq semaines de vacances au Venezuela, avatar loufoque chavezien de la dictature communiste castriste. Il est loin le temps où Castro était l’idole des tiers-mondistes et socialo-communistes de tous poils, qui y voyaient – enfin – un communisme tolérable, la misère étant moins dure au soleil. Jack Lang l’embrassait sur la bouche et Tatie Danielle l’imposait en grande pompe à son cocufiant mari à l’Élysée. Soyons honnête :même Ayrault a trouvé la chose incongrue.

Moins drôle : le Venezuela est le pays le plus criminogène d’Amérique Latine, loin devant le Mexique, frôlant les 20 000 morts par an. Corrompu, le régime couvre l’utilisation du pays comme plaque tournante aérienne de la drogue vers l’Afrique.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • 5 semaines de vacances… heureux privilégié ce défenseur des pauvres…

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Au cours du XXe siècle, le Venezuela est passé de l'un des pays les plus pauvres d'Amérique latine à l'un des plus riches. En 1970, il figurait parmi les 20 pays les plus riches du monde, avec un PIB par habitant supérieur à celui de l'Espagne, de la Grèce et d'Israël, et inférieur de 13 % seulement à celui du Royaume-Uni.

Le revers de fortune économique du Venezuela a commencé dans les années 1970. À partir de 1974, les réglementations du marché du travail y ont été renforcées à un niveau sans précédent presque partout ailleurs dans l... Poursuivre la lecture

"Il a mis une cible dans mon dos » dixit Yaël-Braun Pivet au sujet d’un tweet récent de Mélenchon dans lequel il écrivait qu’elle était partie « camper à Tel-Aviv ». La poésie made in Jean-Luc.

C’est un classique, la gauche se déchire. Au siècle dernier, le rapport de force se jouait entre gauche socialiste et communiste. La première voulait asphyxier la seconde, qui voulait garder une place chèrement acquise après la Seconde Guerre mondiale. Après le congrès d’Épinay, coup de maître de François Mitterrand, la gauche s’est unie jusqu’à... Poursuivre la lecture

Et si une révolution libérale était en maturation en Amérique latine ?

C’est une perspective à ne pas négliger, eu égard à l’actualité politique de trois pays qui, ayant chacun à leurs manières subi les affres du socialisme, pourraient s’apprêter à écrire une nouvelle page de leur histoire en portant au pouvoir des libéraux.

En Équateur, c’est chose faite avec l’élection de Daniel Noboa. Au Venezuela, la présidentielle de 2024 pourrait faire émerger Maria Corina Machado, une centriste libérale, tête de file de l’opposition à Nic... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles