L’État actionnaire est plus gourmand que les actionnaires du CAC 40

L’État actionnaire demande une part plus importante des profits que les actionnaires du CAC 40. Une nouvelle confirmation du fait que l’horizon politique est bien plus court que l’horizon capitaliste.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Rapport de l'Agence des Participations de l'Etat

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

L’État actionnaire est plus gourmand que les actionnaires du CAC 40

Publié le 14 juillet 2012
- A +

L’État actionnaire demande une part plus importante des profits que les actionnaires du CAC 40. Une nouvelle confirmation du fait que l’horizon politique est bien plus court que l’horizon capitaliste.

Article publié en collaboration avec le Cri du Contribuable.

Rapport de l’Agence des Participations de l’État

L’État actionnaire est plus gourmand que les actionnaires du CAC 40 relate la Cour des Comptes.

Alors que les entreprises de l’indice phare de la Bourse se contentent d’un taux de distribution moyen de 50% (part des bénéfices redistribués aux actionnaires), les entreprises relevant de l’Agence des participations de l’État se voient réclamer 55,7% en 2010. Cette gourmandise de l’État actionnaire aurait même conduit certaines entreprises à s’endetter pour « satisfaire ses exigences élevées ».

La juste répartition des bénéfices entre capital et travail est loin d’être effective quand l’État est actionnaire. Faites ce que je dis, pas ce que fais !

Source : Cour des comptes

Sur le web

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La semaine dernière, le magazine Marianne nous a gratifiés d’une très jolie pièce d’anticapitalisme que je n’hésite pas une seconde à qualifier de légèrement primaire. Primaire dans sa méthode, primaire dans sa compréhension du rôle et du fonctionnement de l’entreprise, et finalement, primaire dans sa conclusion qui n’a d’autre objet, une fois de plus, que de scinder le monde économique entre les gentils travailleurs et les méchants capitalistes. Le tout bien médiatiquement enveloppé dans l’expression ô combien racoleuse de « jour du dépassem... Poursuivre la lecture

La bonne tenue des grandes affaires françaises (matérialisée par les profits du CAC 40), coïncidant avec nos déficits publics a provoqué une floraison de papiers expliquant qu’il suffit de taxer les profits et plus généralement les riches pour rééquilibrer les choses.

Heureusement le Parlement et le Sénat viennent de s’opposer à la surtaxation des profits.

Il n’empêche qu’il est à la fois important et urgent de monter d’un cran la connaissance économique de nos compatriotes. Être insuffisamment formé en économie dans le monde ac... Poursuivre la lecture

Entreprise crise actionnaires se gavent
2
Sauvegarder cet article

Par Philbert Carbon. Un article de l'IREF Europe.

Les entreprises du CAC 40 ont commencé à publier leurs résultats pour l’exercice 2021. Les premières annonces laissent croire que pour la première fois, les profits des 40 premières entreprises françaises vont dépasser, en cumul, les 100 milliards d’euros nets, un chiffre qui avait été frôlé en 2018. 

Le 10 février 2002, TotalEnergies a annoncé un résultat net de 13,5 milliards d'euros (multiplié par 4,4 par rapport à 2020) ; ArcelorMittal, plus de 13 milliards (contre plus de 64... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles