Sécurité routière : l’appel automatique et obligatoire en cas d’accident pour 2015

Le système d'appel automatique pourra être converti en système pour faciliter la surveillance des véhicules par l’État...
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 358 appel accident auto

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sécurité routière : l’appel automatique et obligatoire en cas d’accident pour 2015

Publié le 6 juillet 2012
- A +

L’UE veut rendre obligatoire dans nos voitures un système téléphonique qui appelle automatiquement les autorités en cas d’accident.

Par Richard North, depuis Bradford, Royaume Uni.

J’ai écrit la première fois sur ceci en septembre 2005, puis encore en septembre 2007, et ensuite en août 2009. Il s’agit du système désigné comme eCall, de l’UE.

Logo eCall

Au départ, c’était supposé être pour les volontaires, un système connu techniquement comme « signalement automatique d’accident ». Ça repose sur des capteurs dans une voiture, qui détectent un impact, ou d’autres événements, et envoient automatiquement un appel aux services d’urgence, en utilisant les services du GPS pour déterminer la localisation de l’incident.

Bien que ce soit assez couronné de succès comme initiative du secteur privé aux États-Unis, où le système est commercialisé sous le nom de OnStar, l’Union européenne voulait le transformer en un système européen géré par l’État.

Sous cette forme, ça n’a pas trouvé preneur, entre autres parce que le système est coûteux et difficile à gérer au niveau de l’UE. Et, pour l’individu, il y a de sérieux inconvénients. Le système peut aussi être facilement converti pour former la base d’un système de péage pour les routes, et pour faciliter la surveillance par l’État des mouvements des véhicules privés, le contrôle de la vitesse à distance, et pour des actions de police automatique.

Pas la peine de préciser que la liberté de choix de la part des États membres et des « citoyens européens » n’est pas acceptable pour le parlement européen. Malgré l’opposition de quelques députés britanniques, son Comité Transports a appelé à une adoption obligatoire d’ici 2015.

C’était en juin, et maintenant, le parlement dans son ensemble a endossé cette obligation, ce qui ouvre la voie à la Commission pour mettre sur la table une proposition de loi d’ici la fin de l’année.

Ainsi se trouve démontrée une des meilleures raisons pour laquelle nous devons sortir de l’Union européenne. De telles décisions ne devraient pas être prises par l’UE, particulièrement dans des domaines si controversés, où l’implication du secteur privé est presque certainement une meilleure chose, avec entre autres raisons, et non des moindres, d’éviter la croissance imperceptible et continue du système étatiste.

La leçon clef, toutefois, est que l’UE n’abandonne jamais. Une fois qu’une idée est dans le système, les « collègues » n’acceptent jamais « non » comme réponse. Ils vont continuer à revenir à la charge encore et encore, et encore, jusqu’à ce qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent. C’est comme ça que l’intégration fonctionne, et la seule façon de l’arrêter, c’est de sortir.

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • L’UE ou l’URSS II, le retour…

  • On va se retrouver avec un abonnement à un système monopolistique, utilisant une connection GSM monopolistique et un GPS monopolistique et un hardware monopolistqiue. Et après on cherche à nous faire croire que l’Europe est ultra-libérale …

    Il aurait été tellement simple de faire une simple spécification de ce que devrait être le système proposé et de laisser des sociétés privés s’engouffre sur ce marché … En plus, le système va surement être mis de base dans les voitures au lieu d’un système amovible. Comme pour les GPS, le système intégré sera 4 ou 5 fois plus cher et impossible à améliorer avec l’avancement des technologies ! Merci le monopole !

  • Nous avons trois possibilités :
    – sortir de l’UE, donc un retour aux États-Nations pleinement souverains,
    – essayer de changer l’UE pour qu’elle soit plus respectueuse du principe de subsidiarité (et ça je n’y crois pas un seul instant),
    – créer une Fédération européenne avec une Constitution qui délimite clairement les compétences fédérales et, évidemment, lui interdire de s’impliquer dans ce genre de choses.

    Nous allons actuellement vers une fédéralisation rampante qui prend comme base l’UE… Je pense que la meilleure option et de militer pour une fédéralisation, nette, franche et claire, sans reprendre beaucoup de choses de l’UE (Schengen, euro, BCE, eurokorps comme base, Parlement, voilà tout, à peu près).

  • Bon… Reste à espérer que l’UE tombe en ruine avant 2015… Ils sont drôles, ces vaillants défenseurs de l’ordre. Ont-ils pensé aux effectifs policiers qu’il faudra envisager? Parce que si le génial appareil infantilisant appelle la police lors de chaque touchette, les trafiquants de drogue auront la belle vie, pendant que les agents courront dans tous les sens pour dresser des procès-verbaux à tours de bras. Edifiant de bêtise.

  • Salaud de peuple égoïste qui refuse le fait que l’État investisse autant de temps et d’argent à vouloir son bonheur et son élévation malgré lui…

  • Comment changer son adresse ip
    9 juillet 2012 at 0 h 18 min

    Encore quelque chose dont je ne veux pas dans ma voiture..

    Décidément, quand il s’agit de surveillance, ils sont très très fort..

  • Comme cela, avec ce système, même si vous n’avez qu’un accident très léger, sans blessures, les forces de l’ordre arriveront très rapidement pour vous mettre une amende pour défaut de maitrise d’un véhicule à moteur.

    • C’est toujours bon d’avoir un policier qui dresse un constat lorsque vous avez affaire à un malfrats non-assuré, qui est en tort, vous a bousillé votre voiture, ne remplit pas le constat et prend la fuite en vous insultant et qu’aucune personne présente ne souhaite être témoin.
      ça se produit de plus en plus .

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nouvelle année est souvent synonyme de nouvelles résolutions. Comme la perte de poids semble toujours aussi populaire, je vous invite à l’appliquer plus largement et ainsi diminuer votre consommation… d'État.

Oh, je ne propose pas une utopie à la Galt’s Gulch. Néanmoins, voyez comment de nombreuses vies peuvent s’améliorer à mesure que le périmètre d’action de l’État diminue.

Éducation

En effet, au début de la troisième année du « deux semaines pour aplanir la courbe », beaucoup d'enfants ont pris un sérieux retard dans leur app... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

La Suède a été souvent à la Une dans les médias pendant ces deux années de pandémie Covid-19, grâce à une gestion bien plus sensée et respectueuse des libertés individuelles que les autres pays occidentaux. Maintenant ce pays scandinave fait de nouveau parler de lui à l’étranger car une entreprise suédoise propose d’héberger le pass sanitaire par implant sous-cutané.

Cette nouvelle peut évidemment choquer les libéraux, mais il faudrait néanmoins faire quelques précisions non seulement sur cette solution technique, mais plus largement s... Poursuivre la lecture

Par Michel Gay et Dominique Finon.

Duplicité et effets d’annonces sont à la manœuvre dans l’Union européenne pour saborder discrètement le nucléaire dans les faits.

Paradoxe et duplicité

La Commission européenne a publié le 31 décembre 2021 un document appelé « taxonomie » sur les critères de classement des technologies pouvant donner lieu à financement privilégié par les fonds verts. Le nucléaire y figure ainsi que les centrales électriques à gaz très émettrices de CO2 (plus de 400 gCO2eq/kWh), sous le prétexte de faciliter la ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles