Tesla Model S, 1er essai : « spectaculaire »

Tesla model S

Les journalistes de USA Today sont les premiers à avoir pu mettre la main dessus pour s’en rendre compte, et leur verdict est simple : « spectaculaire ».

Maintenant que les premiers exemplaires de la tant attendue berline électrique Tesla Model S sont livrés à de vrais clients, qui ont passé commande et payé leur véhicule, maintenant qu’on commence à avoir des indications sur l’autonomie réelle de ce modèle, la question qui reste sur toutes les lèvres est de savoir ce que vaut vraiment ce véhicule si exceptionnel, à l’usage.

Les journalistes de USA Today sont les premiers à avoir pu mettre la main dessus pour s’en rendre compte, et leur verdict est simple : « spectaculaire ».

L’accélération est de très haut niveau, avec 4,4 secondes pour le 0 à 96 km/h, digne d’une grande sportive. De plus, son architecure même en fait un plaisir à conduire : la batterie, très pesante, est disposée dans le plancher, ce qui signifie que le centre de gravité est « absurdement bas ». Cette caractéristique est naturellement idéale pour un objet destiné à se déplacer avec stabilité. Les essayeurs ont, logiquement, été impressionés par la tenue de route qui en découle.

Ses qualités ne s’arrêtent pas non plus là, la finition étant apparue impeccable, et le fameux écran tactile, deux fois plus grand qu’un iPad, le plus grand de la production automobile, associé à la quasi absence de boutons, une révélation.

Tesla Model S écran tactile géant

De plus, l’architecture de la voiture électrique libère de la place utile, l’intérieur étant donc particulièrement spacieux, et la Model S ayant deux coffres, un à l’arrière, comme on s’y attend, mais aussi un à l’avant.

Les principales objections restent inchangées et pertinentes pour les voitures électriques à batteries: un temps de recharge de 8 heures, une autonomie qui n’est toujours pas équivalente à celle d’un plein d’essence, et un prix très élevé, la version à autonomie maximum allant chercher dans les 100.000 dollars. On peut s’attendre à que ça signifie 100.000 euros quand elle arrivera chez nous. La version la moins chère, dont l’autonomie se rapproche beacoup plus de sa concurrence (Nissan Leaf, Ford Focus EV), est à 57.000 dollars

Reste aussi que les cours du lithium s’envolent du fait de la demande causée par les appareil électroniques portables, ce qui peut représenter une menace économique pour un véhicule dépendant de batteries aux ions de lithium. Le problème est tel que circulent désormais de folles rumeurs d’OPA sur Tesla par … Apple (qui semblent dépourvues de  tout fondement).

Alors, la Tesla Model S, voiture pour tous ? Certainement pas. Il n’en reste pas moins qu’on peut tout à fait identifier la douceur absolue du moteur électrique comme un réel ingrédient de luxe, que ne peut délivrer aucun moteur à combustion interne, et qu’on est donc en droit de se demander si cette voiture de représente pas un choix tout à fait envisageable pour des clients fortunés ayant un autre véhicule pour les longs voyage.