France 2012, le printemps libéral !

Ne nous laissons pas abuser par les trombes d’eau qui nous tombent dessus depuis que Flamby est président, attirant ainsi la foudre de Zeus sur lui ! C’est bien le printemps, et avec la renaissance de la nature, le renouveau des idées.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 176 croissance socialiste

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

France 2012, le printemps libéral !

Publié le 23 mai 2012
- A +

Ne nous laissons pas abuser par les trombes d’eau qui nous tombent dessus depuis que Flamby est président, attirant ainsi la foudre de Zeus sur lui ! C’est bien le printemps, et avec la renaissance de la nature, le renouveau des idées.

Un article d’opinion du Parisien Libéral.

Ne nous laissons pas abuser par les trombes d’eau qui nous tombent dessus depuis que Flamby est président, attirant ainsi la foudre de Zeus sur lui ! C’est bien le printemps, et avec la renaissance de la nature, le renouveau des idées.

La droite, on le constate, ne sait plus trop où elle est. Après 5 ans de travail idéologique de préparation du terrain pour la gauche (taxes dans tous les sens, avalanche de lois), il était temps que la nouvelle génération, libérale, prenne le relais du vide intellectuel des partis de la droite française, au delà même de la question (importante) des personnes.

Ainsi, Gaspard Koenig, candidat aux élections législatives de la 3e circonscription des Français à l’étranger (et qui a de sérieuses chances, explique la lettre de l’Expansion), explique dans Atlantico pourquoi les libéraux sont les seuls à pouvoir refonder intellectuellement et politiquement la droite.

De même, le Parti Libéral Démocrate présente ou soutient des candidats aux législatives dans la France entière. Ce sont souvent des hommes et des femmes, comme Lydie Zhu (Val de Marne), Damien Peiffer (Aisne), Didier Salavert et Pierre Chappaz (Suisse & Liechtenstein), Douce de Franclieu (Gers) et bien d’autres, qui proposent des idées susceptibles de sortir des idées ultra étatistes qui semblent constituer la seule option possible à l’UMP ou au PS. Ces candidats sont proches de ce que proposent Alternative Libérale ou l’Union Francophone des Libéraux.

Même sur le plan éditorial, le renouveau est de mise, notamment grâce à Mathieu Laine et son dictionnaire du libéralisme.

Comme dirait Frédéric de Harven, les libéraux font entendre leur voix. Ils sont dans une optique de dialogue avec une opposition plus soucieuse de remporter les élections plutôt que de construire une réponse intelligente face à l’extrémisme de la gauche associée au Front de gauche (communistes).

Sur le web

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
florence
0
Sauvegarder cet article

Par Chelsea Follett Un article de HumanProgress

Aucune ville n'illustre peut-être aussi parfaitement l'idée de progrès que Florence à la Renaissance. Connue comme "le joyau de la Renaissance italienne", et parfois comme "le lieu de naissance de la Renaissance", Florence a été au cœur de trop de développements révolutionnaires pour les mentionner tous. La ville a contribué à des avancées significatives dans les domaines de la politique, des affaires, de la finance, de l'ingénierie, des sciences, de la philosophie, de l'architecture et, ... Poursuivre la lecture

On entend souvent, et pas plus tard que la semaine dernière, qu’un parti cherche des idées, des propositions pour construire un programme. En novlangue : « pour nourrir le débat ». Comme si les partis politiques étaient des lieux de débat.

C’est donc le parti RDLREM (Renaissance De La République En Marche) qui sollicitait ses élus pour faire remonter des idées récemment.

Ce parti au pouvoir depuis 5 ans, élu sur un projet, est à la recherche d’idées pour gouverner la France.

Qu’est-ce à dire ? A-t-il déjà réalisé son proj... Poursuivre la lecture

Il y a presque quarante ans, alors que je m’apprêtais à convoler avec mon cher et tendre, ma belle-mère a tenu à me révéler le secret d’un mariage réussi : si vous n’avez pas grand-chose à servir pour le dîner, compensez toujours par une belle table bien décorée. La boîte de sardines la plus sinistre aura soudain un charme fou à la lueur merveilleusement transformante des chandeliers.

L’anecdote est certes un peu désuète et elle ne manquera pas de faire sourire dans les cercles féministes qui rêvent d’instaurer un délit de non-partage ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles