Salaires des ministres, les fausses économies de Hollande

imgscan contrepoints 145 salaires des ministres

François Hollande promet une baisse des salaires des ministres mais en augmente le nombre et transforme les secrétaires d’État en ministres pour supprimer l’impact de la baisse. Les fausses réformes n’auront pas attendu longtemps…

François Hollande promet une baisse des salaires des ministres mais en augmente le nombre et transforme les secrétaires d’État en ministres pour supprimer l’impact de la baisse. Les fausses réformes n’auront pas attendu longtemps…

Par le Parisien Libéral.

Les médias nous répètent en boucle que la nouvelle équipe gouvernementale s’est fait fort de baisser les rémunérations des ministres et du président. Quelle démagogie ! Déjà, au total, ce gouvernement nous coûte plus cher, car ce qui compte pour les contribuables, c’est bien ce qu’on paye au total.

Ensuite, il convient quand même de rappeler que les rémunérations des ministres sont du pur argent de poche. Les ministres sont logés et véhiculés par le contribuable.

Qu’en est-il au sujet des retraites des ministres ? Pourquoi Flanby n’a t-il pas, non pas baissé de 30% son salaire, mais ramené celui-ci au niveau auquel il était avant l’augmentation de Sarkozy (par souci de transparence sur le budget de l’Élysée) ?

Que vont faire les parlementaires ?

À titre de rappel, les députés, de gauche comme de droite, avaient refusé de baisser de 10% leur rémunération lors de la précédente session parlementaire. Or, ils sont 577. Une baisse de 10% de leur rémunération est donc bien plus significative qu’une baisse de 30% du salaire des ministres.

Bref, Flanby ne fera pas oublier les jets Tulle-Paris avec sa mesure d’affichage.

Une dernière question. Delphine Batho, maintenant qu’elle est ministre, va t-elle enfin lâcher son logement à loyer modéré, et se loger, comme tout le monde, dans le parc privé, avec un loyer de marché ?


Sur le web