Les élites françaises sont responsables de l’absence de réformes

Nous observons que notre pays est parvenu à un tel degré de dénuement politique que de toute part se fait jour un scepticisme teinté de désespérance quant à nos chances de recouvrer notre dignité. Pourquoi ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
ENA Ecole nationale d'administration

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les élites françaises sont responsables de l’absence de réformes

Publié le 28 avril 2012
- A +

Pourquoi la France ne mène-t-elle pas les réformes nécessaires? Les élites sont en bonne part responsables.

Par Philippe Robert.

Je comprends parfaitement le désarroi qui, depuis le début (et même depuis bien plus longtemps), s’est emparé en particulier des libéraux dont la seule et unique ambition politique réside dans un véritable redressement de la France.

Mais nous observons aussi clairement que notre pays est aujourd’hui parvenu à un tel degré de dénuement politique que, de toute part, se fait jour un scepticisme teinté de désespérance quant à nos chances de recouvrer notre dignité. Pourquoi ?

Sont-ce les Français qui, gorgés d’avantages (mal ?) acquis, ne songent plus qu’à obéir à la loi du moindre effort et, par le fait, en viennent à récuser les remises en cause qu’exigent pourtant avec insistance un monde en permanente ébullition ?

Si une telle situation ne relève pas de la seule responsabilité du peuple français, alors faut-il aussi, peut-être, en rechercher les causes premières auprès des élites qui portent la lourde responsabilité de gérer en conscience les affaires de la France.

Car si les Français se montrent si rétifs à l’idée d’un aggiornamento déchirant de leur Etat providence, c’est bien parce que lesdites élites, selon moi, se sont montrées politiquement si pusillanimes qu’elles ont fini par corrompre jusqu’à l’âme du peuple !

Si, en toute équité, les torts doivent donc être partagés, chacun ayant sa part dans la descente aux enfers que subit aujourd’hui la France, va-t-on pour autant continuer à contempler sans réagir la cinquième puissance du monde couler à pic ?

La joute à dagues tirées à laquelle se livrent aujourd’hui les deux finalistes issus du premier tour de l’élection présidentielle est complètement démente au point, d’ailleurs, d’utiliser cyniquement comme faire-valoir le malheureux peuple français !

Selon Bastiat : ce que l’on voit, ce sont de fausses promesses dont, naturellement, aucune n’est à la hauteur de l’enjeu puisque hors sujet; ce que l’on ne voit pas, c’est l’atrophie morale et intellectuelle qui affecte gravement la lucidité des deux jouteurs…

Voir les commentaires (18)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (18)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
retraites
3
Sauvegarder cet article

Dans le concert des pays développés et dits libres, la France tient une place à part : voilà qui devrait satisfaire les souverainistes de tous bords. La place est celle des élèves au bonnet d’âne dans un coin de la classe.

Car il est dramatique d’observer que l’âge de la retraite a été au cœur des projets des partis en présence, et se situe déjà au cœur des débats sur la cohabitation et la réforme des retraites que le Président a promis de « boucler à l’été 2023 ».

Je ne veux pas m’étendre sur le sujet, puisque je n’ai cessé d’é... Poursuivre la lecture

Lors de l’Europan Liberty forum à Varsovie en mai 2022, la rédaction de Contrepoints a pu rencontrer des personnalités importantes du mouvement libéral européen telles que Ivan Mikloš.

Ivan Mikloš a été vice-Premier ministre et ministre des Finances de la République slovaque (2002-2006, 2010-2012), vice-Premier ministre de l’Économie (1998-2002) et ministre de la Privatisation (1991-1992). Il a cofondé et dirigé le groupe de réflexion économique MESA10 (1992-1998). Entre 2006-2010 et 2012-2016, il a été membre du Parlement. En 2014, il... Poursuivre la lecture

Les Oints ont le vent en poupe. Ils l’ont toujours eu, me direz-vous. Pas un jour ne passe sans qu’un journaliste n’ait une entrevue avec une personnalité appelant à une révolution sociale, ou qu’un intellectuel ne présente son plan d'ingénierie sociale sur un plan ou l’autre de votre existence. Mais qu’est-ce donc qu'un Oint ?

 

Les Oints du Seigneur

Dans son livre The Vision of The Anointed, Thomas Sowell nous présente les Oints, leurs outils et leurs méthodes. Les Oints utilisent les idées pour maintenir leur pouvoir da... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles