41% de la population de l’UE vit en régions urbaines

35% en régions intermédiaires et 23% en régions rurales.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

41% de la population de l’UE vit en régions urbaines

Publié le 2 avril 2012
- A +

Au 1er janvier 2011, 41% de la population de l’Union européenne vivait en régions urbaines, 35% en régions intermédiaires et 23% en régions rurales.
Dans neuf États membres, la plus forte proportion de la population vivait en régions urbaines au 1er janvier 2011, dans sept États membres en régions intermédiaires et dans dix en régions rurales. En France, la proportion de la population vivant en régions urbaines et en régions intermédiaires était équivalente.

Les plus fortes proportions de population vivant en régions urbaines ont été enregistrées à Malte (100% de la population), aux Pays-Bas et au Royaume-Uni (71% chacun) ainsi qu’en Belgique (68%). Les plus fortes proportions de population vivant en régions intermédiaires ont été observées en Suède (56%), en Estonie (52%) et en Bulgarie (45%). Les plus fortes proportions de population vivant en zones rurales ont été constatées en Irlande (73%), en Slovaquie (50%), en Estonie (48%) et en Hongrie (47%).

Dans l’Union en 2010, la population des régions urbaines s’est accrue de 5,2‰ habitants et celle des régions intermédiaires de 2,2‰, tandis que celle des régions rurales a baissé de 0,8‰. Dans presque tous les États membres, la croissance de la population a été plus rapide dans les régions urbaines. L’Irlande faisait exception en enregistrant à la fois une population rurale grandissante et une population urbaine déclinante. Les plus fortes hausses de population en régions urbaines ont été enregistrées en 2010 en Suède (+17,3 pour 1000 habitants), au Danemark (+15,0‰), en République tchèque (+10,2‰) et en Finlande (+10,0‰). La Lituanie4 (-13,6‰), l’Irlande (-5,7‰) et la Lettonie (-5,4‰) ont enregistré une baisse de leur population vivant en régions urbaines.

La population des régions rurales a augmenté dans dix États membres et a diminué dans quatorze. Les plus fortes hausses ont été observées en Belgique (+7,3‰ en 2009), en Irlande (+6,1‰) et en France (+5,1‰ en 2009), et les baisses les plus marquées en Lituanie4 (-31,6‰), en Bulgarie (-13,2‰) et en Lettonie (-11,6‰).

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
union européenne
1
Sauvegarder cet article

Comme si souvent, l’Union européenne vient de démontrer encore une fois son manque de connexion avec la réalité et sa préférence avant tout pour la communication politique. Étant donné les circonstances actuelles dans lesquelles se trouve l’Ukraine – sa lente mais inéluctable défaite militaire et son économie en chute libre – que fait alors l’Union européenne ?

 

Un geste politique

Est-ce qu’elle fait ce qui aurait été le plus logique, le plus humain et le plus à même de limiter des victimes et des dégâts ultérieurs en Ukra... Poursuivre la lecture

La prolongation du pass sanitaire européen (appelé Certificat COVID numérique de l’UE) a été acceptée par le Parlement européen ce jeudi 23 juin avec une large majorité : 453 pour et 119 contre (avant correction des votes). Il est toutefois possible de savoir comment ont voté les députés sur ce document (pages 44 et 45). Celui-ci est riche en enseignement sur leurs positions individuelles, mais aussi sur le positionnement des partis sur la question sanitaire.

 

Le Rassemblement national, la France Insoumise et François-Xavier ... Poursuivre la lecture

Lors de leur session plénière à Strasbourg le mercredi 8 juin, les eurodéputés se prononcent sur huit des quatorze directives du paquet climatique Fit for 55, qui vise à limiter les émissions de gaz à effet de serre de l'Union européenne de 55 % d'ici 2030 dans le cadre du Green New Deal.

Dans ce deal, l’idéologie se taille la part du lion. Commission et Parlement européens sont désormais les deux principaux vecteurs de l’idéologie écologiste dans le monde — loin devant le plus zélé des États.

Ce que marquent ces directives est ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles