Cuba, des signes du début de la fin ?

Suite d’évènements sans queue ni tête à Cuba. Tous ces signes, ces événements, sont-ils l’indice de la fin ou du début ? Est-on en train de devenir tous fous où arrive-t-on seulement à l’âge de raison ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Karl Marx sur un mur à Cuba

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cuba, des signes du début de la fin ?

Publié le 21 mars 2012
- A +

Suite d’événements sans queue ni tête à Cuba. Tous ces signes, ces événements, sont-ils l’indice de la fin ou du début ? Est-on en train de devenir tous fous où arrive-t-on seulement à l’âge de raison ?

Par Yoani Sanchez.

Karl Marx sur un mur à Cuba

L’escalier d’un immeuble s’effondre au coin de la même rue où a été déclaré le caractère socialiste de la révolution. Un groupe de treize personnes occupe l’Église de la Charité et on les évacue par la force au petit matin. La télévision montre un reportage sur les ponts vandalisés par des gens qui les démontent pour se construire des maisons. L’archevêché publie une note dans le journal du Parti communiste dont le ton est inspiré de celui des éditoriaux officiels. La pomme de terre poursuit ses apparitions sporadiques sur les étals des marchés agricoles tandis que son prix augmente dans les réseaux de distribution illégaux. Un musicien de hip hop est arrêté pour avoir protesté sur la façon dont était traité son fils à l’école et avoir retiré une photo de Camilo Cienfuegos de l’entrée du collège. Le Cardinal fait une allocution télévisée à une heure de grande écoute, à la même date où 55 ans auparavant un jeune avait forcé l’entrée d’une émission de radio.

Hugo Chavez est en suivi postopératoire à Cuba, entouré de mystère et de rumeurs sur un retour de la Période Spéciale. On présente actuellement le livre de dialogues de Fidel Castro avec des intellectuels latino-américains, qui avec ses milliers d’exemplaires utilise le papier destiné à la production annuelle de tout un éditeur. Un médecin se déclare en grève de la faim pour qu’on lui restitue son droit de soigner ses patients. La guerre cybernétique atteint des paroxysmes incroyables et utilise uniquement les réseaux sociaux comme arme de lutte ou comme ennemi à abattre. Un homme filme un incendie avec son téléphone portable et ensuite la police lui confisque l’appareil pour avoir voulu montrer le « mauvais côté des choses ». En pleine bataille de l’information contre le secret, une journaliste s’en prend à ceux qui achètent d’énormes quantités de galettes et de gâteaux pour les revendre ensuite. L’hiver dit adieu à La Havane en nous ayant à peine laissé le temps de sortir les manteaux. On nous annonce qu’un crocodile exporté illégalement va revenir dans l’île dans le même cortège que le pape.

Et moi je me demande : Tous ces signes, ces événements, sont-ils l’indice de la fin ou du début ? Est-on en train de devenir tous fous où arrive-t-on seulement à l’âge de raison ?

Sur le web

Traduction Jean-Claude Marouby

Vous pouvez retrouver sur Contrepoints le reste des chroniques cubaines de Yoani Sanchez.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP Meyer

« L’humain d’abord » – le slogan est connu. C’était celui de Jean-Luc Mélenchon pour les élections présidentielles de 2012, alors qu’il se présentait sous la bannière du Front de Gauche. Mais c’est aussi le magnifique objectif affiché de tous les gouvernements inspirés du marxisme-léninisme depuis la révolution d’Octobre 1917. De la Russie à Cuba, en passant par le Cambodge ou le Venezuela, les faits se sont chargés d’en démontrer la parfaite inanité, voire la criminelle fausseté. Mais certaines légendes ont la vi... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Actualité chargée, à Cuba, en ce lundi 15 novembre 2021. Après de longs mois de fermeture des écoles et des frontières en raison du coronavirus, l’île s’ouvre à nouveau au tourisme international et les élèves du primaire retournent en classe. Mais surtout, après les manifestations monstres du dimanche 11 juillet dernier aux cris de « Liberté ! », « À bas la dictature ! » et « Nous avons faim ! », l’opposition cubaine appelle à nouveau à une grande marche de protestation dans tout le pays pour demander la libérati... Poursuivre la lecture

Par Jean-Yves Naudet.

La récente polémique sur le secret de la confession et l’affirmation de la classe politique suivant laquelle il n’y a rien au-dessus des lois de la République méritent une réflexion sur ce grave sujet, d’autant plus que le problème a été soulevé à propos des crimes de pédophilie dénoncés par la commission Sauvé.

Il convient de distinguer le débat général (n’y a-t-il rien au-dessus des lois de la République) du cas particulier du secret de la confession.

Antigone face à Créon

Dire qu’il n’y a rien au-... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles