7 raisons d’être optimiste ?

Le ministre des finances suédois Anders Borg a souligné sept raisons d’être désormais plus optimiste sur l’état de l’économie européenne

Dans tout le catastrophisme ambiant, le ministre des finances suédois a souligné sept raisons d’être désormais plus optimiste sur l’état de l’économie européenne.

Par Open Europe, depuis Bruxelles, Belgique.

anders borgLe ministre des finances suédois Anders Borg, très bien considéré en Europe d’après le Financial Times, a donné vendredi au comité sur l’UE du Rijksdag (parlement, NdT) suédois, un briefing en préparation de la réunion lundi des ministres des finances de l’UE (dans certains pays, voilà que les ministres des finances sont vraiment responsables devant leur parlement pour ce qu’ils disent, et font, aux sommets de l’UE). Dans tout le catastrophisme ambiant, Borg a souligné sept raisons d’être désormais plus optimiste sur l’état de l’économie européenne.

1. Le risque posé par la Grèce pour les banques européennes a été substantiellement réduit.

2. La BCE a entrepris des actions fortes.

3. Les discussions avec les créditeurs privés sur une dépréciation de la dette grecque sont presque conclues.

4. Le gouvernement italien pousse des réformes.

5. Le gouvernement espagnol pousse des réformes.

6. Une reprise solide aux États-Unis.

7. Le gouvernement chinois pense que sa croissance va rester relativement forte en 2012.

Est-ce assez pour nous faire croire que le pire est derrière nous ? À vous de décider.

PS : pour un peu de distraction du week-end, jetez un coup d’œil à ceci, un exemple assez étrange d’humour suédois.

—-
Sur le web.