François Hollande fait partie du 1%

imgscan contrepoints 643 Hollande aristo

Les revenus de Hollande le classent parmi les 1%, c’est-à-dire parmi la « nouvelle aristocratie » qu’il jette en pâture à la vindicte populaire

Tout compte fait, Monsieur Hollande, vos revenus vous classe parmi les 1%. Vous faites donc partie de cette « nouvelle aristocratie » que vous jetez en pâture à la vindicte populaire.

Par Georges Kaplan

Lors de son meeting au Bourget, entre une attaque contre la vilaine finance et une relecture marxiste de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, François Hollande a condamné la « nouvelle aristocratie » des Français situés parmi le 1% des plus hauts revenus. Monsieur Hollande veut jouer à ce petit jeu ? Fort bien : je relève le gant.

Selon le site de l’Assemblée Nationale, François Hollande perçoit au titre de son mandat de député de la première circonscription de la Corrèze une indemnité parlementaire de 7 100,15 euros bruts par mois. À ce montant se rajoutent 2 757,34 euros bruts au titre de son mandat de président du conseil général de la Corrèze [1]. Ce qui porte donc la rémunération de Monsieur Hollande à 9 857,49 bruts par mois.

Par ailleurs, afin de faire face aux dépenses liées à l’exercice de ses fonctions de député, Monsieur Hollande bénéficie d’une indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) de 6 412 euros bruts par mois. Étant donné que l’Assemblée Nationale prend en charge l’intégralité de ses frais de transport [2], qu’elle lui fournit un bureau dans l’enceinte du Palais Bourbon, qu’elle finance son matériel informatique, ses factures de téléphone, son courrier, ses connexions internet et qu’elle lui attribue un crédit de 9 138 euros par mois pour rémunérer ses collaborateurs, l’IRFM tient plus du complément de rémunération que d’un véritable système de défraiement [3]. Ce qui porte donc la rémunération de Monsieur Hollande à 16 269,49 bruts par mois (plus de 11 fois le Smic).

Je passe sur les autres avantages dont disposent nos élus (sécurité sociale généreuse, défiscalisation d’une part considérable de leurs revenus, services de restauration aux tarifs dérisoires etc.) et on admettra que Monsieur Hollande n’a pas d’autres sources de revenus que celles listées ci-dessus.

Ainsi donc, Monsieur Hollande n’étant plus marié et ses enfants étant désormais adultes, on peut considérer qu’il compte pour une seule Unité de Consommation au sens de l’Insee, c’est-à-dire que les revenus de son foyer fiscal s’élèvent à environ 195 000 euros par an. Mais voilà : sur la base des données de l’Insee en 2007, à partir de 84 500 euros de revenu par UC, vous faites partie du fameux 1%.

Monsieur Hollande gagne plus du double : encore 30 000 euros de revenus annuels et il fait même partie du 0,1%.

Alors, j’ai quelque chose à dire à Monsieur Hollande. Un message personnel. Voyez-vous Monsieur Hollande, je fais partie de ces infâmes salauds anonymes qui travaillent dans « la finance » ; je suis un des types que vous jetez en pâture à la vindicte populaire en les accusant d’être responsables de vos propres erreurs, des conséquences de votre incompétence et de vos politiques clientélistes. Je viens de faire le calcul : vos revenus sont près de cinq fois plus élevés que les miens.

Je m’arrête ici. Je vais devenir grossier.

—-
Sur le web

Notes :
[note][1] Un président du conseil général touche 5 512 euros bruts par mois mais la loi organique n°92-175 du 25 février 1992 plafonne le surcroît de rémunération des députés au titre de leurs éventuels mandats locaux à 2 757,34 euros bruts.

[2] Gratuité sur les réseaux SNCF et RATP, parc automobile de l’assemblée, remboursement des courses de taxi, de jusqu’à 80 voyages en avion par an entre Paris et Tulle et de jusqu’à 12 voyages aériens vers d’autres destinations en France métropolitaine.

[3] On négligera ici les avantages liés au mandat local de Monsieur Hollande ; la plupart des conseils généraux mettant une voiture et un logement de fonction à la disposition de leurs président.[/note]