La présidence danoise de l’UE sera la moins chère

Avec un budget d’environ 35 millions €, la présidence danoise de l’UE aura pour objectif d’être « l’une des moins chers »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
EU2012

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La présidence danoise de l’UE sera la moins chère

Publié le 11 janvier 2012
- A +

Un article d’Open Europe

Le quotidien danois Politiken d’aujourd’hui avec son titre « les Danois ont pris les six mois de rotation de la présidence de l’UE au 1er Janvier » nous informe que la présidence danoise de l’UE aura pour objectif d’être à nouveau « l’une des moins chers », avec un budget d’environ 35 millions €.

En comparaison:

La présidence polonaise en 2011 : 115 M €
La présidence hongroise en 2011 : 81 M €
La présidence belge en 2010 : 74 M €
La présidence suédoise en 2009 : 42 M €
La présidence danoise en 2002 (la dernière fois que le pays était à la barre) : 52 M €  (au taux de 2011)

Dannie Kjeldgaard, professeur en stratégie de marque et marketing à l’Université Syddansk, a fait le commentaire suivant:

La grosse histoire du moment, c’est que nous avons besoin de faire des économies en raison de la crise. Tout le monde nous dit que nous devons faire des économies, et même les gens qui n’ont pas besoin d’en faire en font. Par conséquent, il est prudent que le gouvernement montre la voie quand il va prendre la présidence. Si ça n’était pas le cas, le gaspillage de l’argent des contribuables pourraient facilement devenir les gorges chaudes des médias.

—-
Sur le web
Traduction : JATW pour Contrepoints

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Un rapport de la Cour des comptes épingle les 171 millions d’euros dépensés par la France pour sa présidence européenne au second semestre 2008.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La victoire écrasante de l’union des droites en Italie ce dimanche inquiète autant qu’elle réjouit. La percée de la droite radicale incarnée par Giorgia Meloni suit de près celle des démocrates de Suède (SD) survenue deux semaines auparavant. En France, la gauche hurle au (post)fascisme et l’extrême droite reprend espoir, y voyant une victoire par procuration. Le centre technocratique accuse le coup également mais dissimule mal son malaise.

La semaine dernière, madame Meloni a bénéficié d’un soutien particulièrement inattendu (et invol... Poursuivre la lecture

uerss
14
Sauvegarder cet article

La chute de l’UERSS

Article disponible en podcast ici.

 

De l'UE à l'UERSS

Il faut se remémorer l'UE libérale. Son histoire commence avec la communauté européenne du charbon et de l’acier en 1951. Son but figure dans le titre : créer une solidarité autour du charbon et de l’acier pour accroître les économies de chacun.

Cette vision libérale centrée sur l’économie est arrivée à son maximum avec Shengen en 1985 et l’ECU (ancêtre de l’euro) en 1979. L’UE voulait que l’argent, les citoyens, les entreprises et les idées circulent le plus li... Poursuivre la lecture

union européenne
3
Sauvegarder cet article

La gestion de la crise énergétique actuelle, la planification écologique, ou encore les récentes manifestations d’agriculteurs aux Pays-Bas posent de plus en plus la question du bien-fondé des politiques européennes. Si cela est particulièrement notable depuis la guerre en Ukraine, la plupart des pays européens subissent aujourd’hui les conséquences d’un système énergétique européen fragilisé depuis plusieurs années par des politiques expérimentales et des investissements dans des sources d’énergies peu fiables et résilientes.

L’engoue... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles