Le plan Fillon jugé insuffisant par la Commission Européenne

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Olli Rehn (CC, Friends of Europe)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le plan Fillon jugé insuffisant par la Commission Européenne

Publié le 16 novembre 2011
- A +

Il n’y a guère que l’UMP qui fasse mine de croire qu’une mini rigueur sans baisse des dépenses soit suffisante. 

Un article d’Alain Mathieu, président de Contribuables Associés (article publié en collaboration avec Le Cri du Contribuable).

Olli Rehn (CC, Friends of Europe)

Olli Rehn, le commissaire européen en charge des affaires économiques et monétaires, a présenté, le 10 novembre dernier,  les prévisions économiques de la Commission européenne pour les années 2012 et 2013, pour tous les pays européens.

Les prévisions concernant la France sont très différentes de celles du gouvernement français. Celui-ci prévoyait un déficit public de 4,5 % du PIB en 2012 et 3 % en 2013.

Le commissaire prévoit respectivement 5,3 % et 5,1 %. Les prévisions du commissaire ont vraisemblablement été établies avant le plan Fillon du 7 novembre et n’en ont probablement pas tenu compte.

Mais d’après François Fillon, son plan réduira le déficit public français de 7 milliards d’euros (0,35 % du PIB ) en 2012 et 11,6 (0,55 % du PIB) en 2013. S’il avait révisé ses prévisions pour tenir compte de ce plan, le commissaire européen aurait prévu un déficit de 4,95 % du PIB en 2012 au lieu de 4,5 % prévu par le gouvernement français, et de 4,55 % contre 3 % en 2013.

Olli Rehn a donc eu raison de demander le 10 novembre au gouvernement français des « mesures supplémentaires » à « annoncer le plus vite possible ».

D’après la Commission européenne, l’Allemagne va baisser sa dette publique de 3,3 % du PIB entre 2010 et 2013, alors que la France va l’augmenter de 9,4 % du PIB. La rigueur française n’est pas la même que la rigueur allemande.

Le gouvernement français a d’ailleurs expliqué pourquoi : il ne veut pas, contrairement aux autres pays européens, baisser les salaires et pensions de retraite des fonctionnaires, qui sont des causes sacrées.

Sur le web

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • SKZ et Fillon le savent bien que le « Plan Fillon » est « insuffisant », mais un plan « suffisant » risquerait de compromettre définitivement la réélection de SKZ en 2012. Ah les pôvres … Faire du bien à la France, mais disparaître de la scène, ou tenter de rester en scène en aggravant la situation de la France… C’est du Corneille.
    François Bayrou, au secours !

    • oui ,mais c’est la qu’on voit que sarko est un peu limité question lucidité.il pense pouvoir tenir 5 mois en biaisant.c’est super malin!sauf que les choses s’accélèrent et qu’il n’a plus prise….l’exemple berlusconi aurait du lui mettre la puce a l’oreille.et s’il avait fait un vrai plan de reduction des dépenses equilibré,il aurait été applaudi par une majorité de français et aurait eu de grandes chances d’etre élu face a la gauche dépensière

  • Il paraît évident que SKZ a une peur bleue des réactions brutales qu’il peut susciter avant les présidentielles. Il pourrait même ne pas donner suite à son intention déclarée de se porter candidat en Janvier/février, ne le faisant vraiment qu’au dernier moment si l’air n’est pas trop mauvais pour lui, et s’abstenant s’il n’a comme perspective que la médaille de bronze au premier tour.
    Crise ou pas crise, tout ce qu’il fait et dit maintenant est à juste titre suspect d’opportunisme électoral. Pourquoi faire maintenant du bien à la France,si celle-ci le vomit ?
    A propos, internaute, regardes-tu les vidéos de Bayrou sur le site du Modem ?

  • N’y a-t-il que les électeurs de Bayrou qui lisent ce journal ?
    Pitié, au secours ! Gérard Lenorman avait raison, on devrait mettre des personnages de dessin-animés au gouvernement, ce serait plus réel.
    Enfin, laissons croire les petits enfants….
    Si le gouvernement voulait vraiment réduire les dettes, il commencerait par réduire son propre budget et son train de vie. Mais soyons réalistes, ceux qui votent les lois ne vont pas décider de se sacrifier eux-mêmes, plutôt tirer sur les pauvres cons d’en bas, ceux qui triment toute la journée pour les nourrir ces gros lards. Les pauvres cons ne diront rien, comme d’habitude, que pourraient-ils faire ? Sacrifier quelques journées de leur salaire à manifester dans les rues pour juste passer à la télévision ? pfff, bien sûr que non. C’est bien connu que les vaches se laisse traire et conduire à l’abbattoir après des années de bons et loyaux services sans rien dire !
    AU SECOURS ! A L’AIDE ! Y a-t-il quelqu’un pour nous sauver ? ……….
    Pas de réponse, il n’y a personne pour nous sortir de cette merde. Il ne reste que deux solutions : continuer de se faire traire ou se tirer une balle dans la tête.
    Quelqu’un a-t-il une arme à me prêter SVP ?

    • rien ne nous empeche de commencer a aller harceler personellement nos elus locaux en exigeant des comptes sur leurs gabegies.foutons leur la honte

  • A la vache : D’abord il n’y a pas besoin d’arme pour se suicider, tu n’as qu’à sauter d’un pont de la Seine. Ensuite, t’as oublié de dire ce que tu reproches à Bayrou. Enfin, tu n’as pas l’air très porté sur l’action militante. Finalement, t’as tout d’un veau. T’as dû naître comme ça, faut pas t’en vouloir.
    Signé : Moijaji.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP Meyer.

Quiconque pense que l’État doit intervenir massivement dans l’économie d’un pays sera certainement enchanté d’apprendre que la France jouit du privilège ambigu d’avoir reçu l’une des plus mauvaises notes du récent rapport Fraser 2021 sur la liberté économique au regard du critère « taille de l’État ». Avec un petit score de 5/10, elle occupe le 155ème rang sur 165 pays étudiés, en proche compagnie de véritables titans de la prospérité et de la liberté comme le Venezuela ou la Libye.

Car bien sûr, toute per... Poursuivre la lecture

Par Eddie Willers.

Depuis son arrivée au gouvernement sous François Hollande, la presse n’a eu de cesse de présenter Emmanuel Macron comme un libéral. Forte de son inculture en la matière, elle pensait qu’il suffisait d’être passé par une banque d’affaires et d’avoir fait voter une loi de libéralisation de l’exploitation des autocars pour en être.

Néanmoins, les dernières semaines nous montrent que notre président fait tout pour se départir de cette étiquette. Une déclaration m’a notamment marqué ces dernières semaines, celle cr... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Dans sa note de conjoncture du 6 octobre dernier, l’INSEE prévoyait que le taux de chômage baisserait fortement au troisième trimestre 2021, pour atteindre 7,6 % de la population active en France entière hors Mayotte après les 8 % du second trimestre. Une perspective plaisante qui fleurait bon la possibilité du plein emploi bientôt retrouvé et qui poussa immédiatement le ministre de l’Économie Bruno Le Maire à mettre en avant l’action absolument novatrice de la majorité LREM dans la renaissance économique vécue a... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles