Biens culturels, piratage et courrier du coeur

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Logo Hadopi (Tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Biens culturels, piratage et courrier du coeur

Publié le 13 novembre 2011
- A +

Biens culturels, piratage et courrier du cœur

Comme je suis lu régulièrement par quelques internautes, il m’arrive d’avoir, de leur part, un petit email, un petit commentaire, un tweet ou un message facebook me donnant quelques liens, ou me racontant leurs aventures. Aujourd’hui, j’ai reçu l’un de ces petits mots et je tenais à vous en faire part. C’est dimanche, c’est la Journée de la Gentillesse, c’est donc courrier du lecteur, courrier du cœur.

Car, comme vous pourrez le lire ci-dessous, c’est bien du cœur que vient le cri que lance donc notre cher Gérard (le prénom a été changé pour des raisons d’anonymat). Gérard, il est comme la plupart des Gérard auxquels je pense — Gérard Jobs, Gérard Ballmer, Gérard Gates, Gérard Wozniak, Gérard Page, Gérard Brin ou encore Gérard Zuckerberg : c’est un sympathique geek qui aime beaucoup les aspirateurs automatiques et les jeux vidéos. Et c’est précisément de ça qu’il nous entretient dans sa jolie missive parvenue tout récemment. Ça étant les jeux vidéos, pas les amusants gobeurs de poils robotiques sur lesquels nous ne reviendrons pas. Non, n’insistez pas.

Et que nous dit-il ? Eh bien ceci. Non, je ne l’ai pas forcé à me le dire : c’est un témoignage spontané.

gerard le geek - 1

Clubic

gerard le geek - 2

PC Inpact

gerard le geek - 3

Eh bien mon petit Gérard, tout d’abord merci de ton gentil témoignage. Je comprends à quel point tu es enquiquiné par ce genre de pratiques pénibles des États qui croient résoudre (ou font semblant de résoudre) un problème en utilisant des taxes et des ponctions comme ultimes poudres de perlimpinpin.

Oui, tu l’as bien résumé : au lieu d’aider les artistes, les États (et Pascal Nègre, aussi) se mettent systématiquement en travers et au final, tout le monde est perdant.

Et au final, « fuck l’état ».
—-
Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

 

En ces moments de pénuries de vent et de soleil quand ils sont nécessaires, (l’intermittence n’étant pas gérable, même au niveau européen, n’en déplaise à certains), et en l’absence depuis plusieurs décennies de constructions de centrales nucléaires nouvelles aux émissions les plus faibles de gaz à effet de serre, à la suite du démantèlement de nombreuses centrales au charbon très polluantes, l’Europe s’est réveillée avec pour seul recours le gaz vendu à prix fort, en particulier par la Russie.

Une dépendance envers la Russi... Poursuivre la lecture

Par Éric Martin.

La saison des fêtes approche, c’est aussi l’occasion de s'offrir, ou d’offrir quelques jeux vidéo, par exemple en profitant des soldes de fin d’année. Nous vous en suggérons quelques-uns dont le scénario et les mécaniques valorisent la liberté.

 

Jeux d'exploration en monde ouvert

Dans ce type de jeu, le joueur peut explorer à sa guise une carte, dans laquelle il peut débloquer l’accès à de nouveaux lieux, y découvrir des missions (dont certaines font avancer l’intrigue prin... Poursuivre la lecture

Par Nathalie Mp Meyer.

Intéressant graphique que celui de l’Union française des industries pétrolières (UFIP) en date du 15 octobre 2021.

Il montre sans la moindre ambiguïté que chaque fois que nous prenons de l’essence ou du diesel, nous n’achetons pas un mais deux produits de prix à peu près équivalents :

Du carburant d’abord, dont le prix actuel, incluant le brut, le raffinage, le transport et la distribution, est de 69 centimes d’euros par litre, plus une TVA à 20 % de 14 centimes d’euros, soit au total 83 centimes par ... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles