Yannick Noah perd son titre de résident suisse

En tout cas, au yeux du Conseil Constitutionnel qui a considéré qu’il était bien Français et devait donc payer des impôts fraternellement avec les autres citoyens

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Le Honzec - Noah (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Yannick Noah perd son titre de résident suisse

Publié le 27 octobre 2011
- A +

Yannick Noah perd son titre de résident suisse. En tout cas, aux yeux du Conseil Constitutionnel qui a considéré qu’il était bien Français et devait donc payer des impôts fraternellement avec les autres citoyens, dont certains vont aux concerts des Enfoirés, où Yannik chante pour les pauvres.

Tout à sa charité, il avait oublié de déclarer ses impôts en France. Il était Suisse, le Camerounais Breton New-yorkais etc. Bref, oui, il doit bien 1.000.000 d’euros au peuple français – enfin, à l’État.

Heureusement que nous avons de grandes figures qui nous donnent des leçons de vertus par médias interposés. Indignez-vous!

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  • Bah, ce bon Yannick est socialiste, faire payer les riches ça devrait lui convenir…;-)

  • Je le croisais parfois à Neuilly-sur-Seine, au volant d’un gros Hummer. Contraste avec le T-shirt troué qu’il arbore volontiers devant les caméras.
    Monsieur Noah est un farceur.

  • Ah, il a changé de bagnole ? Avant, il avait une Aston Martin immatriculée à Zürich ! Ca devient vachement people, Contrepoints !

    • Je regrette d’avoir dit du mal de Yannick Noah, c’est un homme d’affaire avisé qui a trouvé son créneau : Indigné avant tout le monde.
      Il plait dans les chaumières. Et à Neuilly-sur-Seine, on fait semblant de ne pas le reconnaitre, ce qui est la marque de reconnaissance à Neuilly-sur-Seine où on ne se précipite pas pour demander des autographes et se faire photographier avec le portable. On cultive la discrétion. Car des réfugiés fiscaux retour de Zurich, il y en a une tapée.

  • On est bien d’accord. Leurs « leçons de morale » à tous ces guignols (Noah, U2, Sting,…) n’ont qu’un seul but, à savoir séduire les gogos avec cette bonne vieille méthode démagogique « robin des bois-walt disney » pour faire plus de fric. Point.

  • On s’en fout de l’hypocrisie de ce personnage ; ce qui compte c’est que les hommes de l’état changent les lois sur lesquelles les investisseurs comptaient, pour les dépouiller arbitrairement.
    Le problème, évidemment, c’est que s’il quitte vraiment la France il ne gagnera plus grand chose, puisqu’il n’y a que les Français –du moins certains d’entre eux– pour le trouver à leur goût.
    Pourquoi le Conseil constitutionnel était-il compétent ?
    On espère qu’un recours est possible devant la Cour européenne des Droits de l’Homme.

  • Yessss ! J’adore cette news, l’illustration qui va avec et les commentaires des autres lecteurs. Pour la première fois dans l’histoire de la presse (online), je lis enfin dans un média ce que je pense de cette « personnalité préférée des Français » – un peuple schizophrène.

  • Personnalité préférée des Français, certes, mais le panel était essentiellement constitué de banquiers, conseillers en placement de patrimoine et contrôleur fiscaux.

  • Dommage ses déclas style « quand on est généreux, on est forcément de gauche … ».

    Quand on y pense, Zacharie a gagné la coupe de France, Yannick Roland Garros, et Joachim le championnat universitaire US.

    S’il n’y avait ce côté donneur de leçon, on pourrait juste admirer l’exploit unique cette splendide dynastie d’athlètes.

    • Il nous prouve au moins une chose: quand on est de gauche, on n’est pas forcément généreux! 😉

    • Pas faux non plus. Mais en France il faut toujours qu’on demande leur avis sur tout et n’importe quoi à des gens qui n’ont aucune légitimité pour donner des leçons de quoi que ce soit.

  • effectivement, vous avez raison, et je suis suissesse. lorsque l’on va soutenir F. Hollande, qu’on est la personnalité préférée des français. Qu’à-t-il fait pour obtenir ce titre?….. il y a tant de gens merveilleux, dans les laboratoires, qui travaillent pour le bien de l’humanité (mais c’est vrai qu’ils sont discrets…..) on ne peut que s’étonner…..
    sera-t-il un bon soutien pour Hollande, on peut en douter…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'inflation s'est accélérée en juillet pour atteindre 6,1 % sur un an, selon l'Insee.

 

L’inflation est de retour

C’est une erreur de penser que ce que l’on appelle communément « inflation » se résume simplement à l’augmentation des prix à la consommation.

L’inflation ne doit pas se définir comme une augmentation des prix à la consommation, mais comme une augmentation de la masse monétaire. L’augmentation des prix à la consommation n’est que l’un des symptômes de l’inflation, tout comme l’est l’augme... Poursuivre la lecture

impôts de production bruno le maire
9
Sauvegarder cet article

Mardi 26 juillet 2022, l’Assemblée nationale n’a pas pu trouver un accord pour voter la Loi de finance rectificative. En clair, un texte qui avalise que la loi de finance initiale a dérapé et que donc le déficit sera revu à la hausse. La Loi pouvoir d’achat ayant été votée par les députés, l’adoption de la PLFR bute sur le dossier de la renationalisation d’EDF (une bricole à 9,7 milliards d'euros qui viendra s’ajouter à un océan de dettes de 2900 milliards).

« Débats interminables », « pure politique politicienne », s’agace le ministre... Poursuivre la lecture

Notre Bruno garde le cap ! Ou tout au moins son cap. Si le second mandat d’Emmanuel Macron s’ouvre dans une configuration législative bien moins printanière qu’en 2017 et si les acteurs actuels de la petite majorité présidentielle se démènent en tous sens pour essayer de reprendre la main dans le show politicien, rien de tel chez Bruno Le Maire, plus égal à lui-même que jamais : il a toujours eu l’art de dénoncer sur un ton fabuleusement outragé les politiques qu’il a lui-même mises en œuvre et ce n’est certainement pas aujourd’hui qu’il va c... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles