L’UE est incapable de réformer la PAC, ni rien d’autre

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’UE est incapable de réformer la PAC, ni rien d’autre

Publié le 17 octobre 2011
- A +

L’Union Européenne ne tient pas ses engagements : elle ne réformera ni la PAC, ni aucun autre programme. Elle est incapable de se régénérer.

Par Daniel Hannan, depuis Oxford, Royaume-Uni

Agriculteurs français - Mauvais pour les pays en développement? Tant pis!

Il y a sept ans, contre la promesse d’un remaniement radical de la politique agricole commune, Tony Blair engageait l’Angleterre en acceptant de signer un accord sur le budget de l’Union européenne. Bruxelles a empoché l’argent, mais la promesse de cette réforme ne s’est jamais matérialisée.

Et maintenant, la Commission Européenne souhaiterait que la Grande-Bretagne poursuive ses engagements et ne se préoccupe même plus de savoir si la réforme de la PAC est à l’ordre du jour. L’agriculture continuera à absorber plus de 40% du budget total de l’Union Européenne. Et en réalité, ces dépenses vont continuer à augmenter légèrement si l’on se base sur les chiffres en termes absolus. Vous n’avez pas besoin d’être un eurosceptique pour trouver que ces dernières propositions sont scandaleuses et révoltantes ; les lobbies écologiques (qui sont plutôt « euro-enthousiaste ») sont tout aussi en colère.

Nous allons continuer, comme nous l’avons fait dans les quarante dernières années, à subventionner les riches agriculteurs français aux dépens des pauvres fermiers africains. Ces soi-disant eurosceptiques qui, en Grande-Bretagne, parlent de réformer profondément l’Union Européenne, devraient méditer sur ces cinquante dernières et futiles années de lutte pour améliorer la PAC, et sonder leur âme.

—-
Sur le web
Traduction : Florian H. pour Contrepoints.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • prenons exemple sur la nouvelle zelande qui a totalement supprimee toute subvention aux agriculteurs

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pour les uns l’euro serait la cause de tous nos maux économiques : hausse des prix, chômage, désindustrialisation, etc.

Pour les autres, l’euro est une bénédiction, un des socles sur lequel sera construite une Europe fédérale rayonnante des droits de l’Homme, puissante et paisible à laquelle tout individu cultivé et évolué doit aspirer.

Pratiquement, l’euro est à terme condamné.

Concrètement, il a simplifié la vie de ceux qui exportaient et circulaient en Europe, c’est indéniable. Plus de comptes en devises, de frais de c... Poursuivre la lecture

Ce 19 janvier, Emmanuel Macron a pris la parole au parlement européen pour faire un discours dans le cadre de la présidence européenne de la France.

Arrivé de Macron au parlement... pic.twitter.com/rBEkIdJfG6

— Esposito Corinne (@coconuts1315) January 19, 2022

Le propos s’est concentré sur les valeurs qu'il souhaite défendre. Il a été critiqué par les représentants français des groupes européens de l’opposition comme Jordan Bardella du RN, Yannick Jadot d'Europe Ecologie les Verts, François-Xa... Poursuivre la lecture

Par Michel Gay et Dominique Finon.

Duplicité et effets d’annonces sont à la manœuvre dans l’Union européenne pour saborder discrètement le nucléaire dans les faits.

Paradoxe et duplicité

La Commission européenne a publié le 31 décembre 2021 un document appelé « taxonomie » sur les critères de classement des technologies pouvant donner lieu à financement privilégié par les fonds verts. Le nucléaire y figure ainsi que les centrales électriques à gaz très émettrices de CO2 (plus de 400 gCO2eq/kWh), sous le prétexte de faciliter la ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles