Réduire les coûts du parlement européen

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Réduire les coûts du parlement européen

Publié le 14 octobre 2011
- A +

Ce 12 octobre, deux eurodéputés ont vivement critiqué le parlement européen qui dépense sans compter alors que presque tous les gouvernements européens doivent se serrer la ceinture.

Geoffrey Van Orden, eurodéputé conservateur britannique, et Derk Jan Eppink, eurodéputé belge, tous deux membres de New Direction (un think tank de centre-droit basé à Bruxelles), ont rendu public leur rapport d’étude intitulé Ending Excess: Cutting the Costs of the European Parliament. Ils y indiquent qu’en contraste avec les mesures d’austérité prises par des gouvernements européens pour réduire la dette et promouvoir la croissance, le parlement européen réclamait son propre budget.

Dans ce rapport, Van Orden et Eppink ont avancé des propositions concrètes qui pourraient permettre de réduire le budget du parlement européen de €400 millions, c’est-à-dire près de 24% du total, sans porter atteinte aux fonctions clés de cette institution. Lors de la conférence de presse tenue à Bruxelles, Van Orden a attribué le gonflement des dépenses du parlement européen à l’inflation massive de sa bureaucratie. Depuis 2004, le personnel du parlement est passé 3.946 personnes à 6.245, alors que celui des eurodéputés n’a augmenté que de quatre, de 732 à 736. Un millier de fonctionnaires de haut rang du parlement gagnent de manière disproportionnée plus que les eurodéputés, alors que, par exemple en Grande-Bretagne, dans la Chambre des Communes , seuls 83 fonctionnaires de haut rang gagnent plus que les députés. Pour Eppink, la chose est claire : si le parlement européen ne coupe pas dans les dépenses excessives, il perdra toute la confiance des électeurs qui, eux, doivent réduire leurs besoins essentiels.

Van Orden et Eppink ont proposé des coupes dans les domaines suivants :

– Chaque année, au moins €100 millions sont dépensés dans la traduction de documents, dont €90 millions pour des documents préparatoires. La réduction des langues destinées aux documents préparatoires à cinq ou six permettrait d’économiser annuellement €40 millions, sans avoir d’impact sur le travail du parlement européen.
– Suppression d’un nouveau musée « Maison de l’histoire européenne » qui coûte plus de €150 millions.
– Réduction des dépenses annuelles de €44 millions pour les 34 bureaux de l’information qui emploient 200 personnes dans chaque État membre.
– Le parlement européen loue ou possède maintenant 63 bâtiments, soit le double du nombre de l’an 2002. En septembre dernier, il a décidé d’acheter un autre bâtiment à Strasbourg en France pour €6,7 millions et de le rénover à hauteur de €9,2 millions. Les bureaux d’eurodéputés seront réaménagés au prix de €30 millions. Van Orden et Jan Eppink demandent au parlement européen de réduire sa surface occupée de 10% d’ici trois ans, pour économiser €25 millions par an.
– Gel des salaires des eurodéputés au niveau actuel de €93.685 par an, réduction de 10% des différents avantages pour les eurodéputés.
– Fermeture du second siège du parlement européen à Strasbourg pour économiser au moins €200 millions d’euros chaque année.

 

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Comment ? Fermer le siège de Strasbourg, mais vous n’y pensez pas ma bonne dame !

  • Et si on fermait le bâtiment du Parlement redondant à Bruxelles ?

    • Sûr que les 26 autres pays vont adorer cette brillante idée. Mais bon, c’est Sarko qui décide, après tout, hein ?

  • Et pourquoi pas fermer celui de Bruxelles et garder celui de Strasbourg ? Séparation des pouvoirs, Europe polycentrique, grand symbole qu’est Strasbourg… Quels argument avance Bruxelles ? Plus grande complicité avec les technocrates ? Le Parlement doit être la voix du peuple, un contre-pouvoir face aux technocrates.

    Pour le parlement unique à Strasbourg !

  • Commençons par réduire les coûts de tous les élus.. surtout quand on voit leurs résultats:
    –>

    • oui monsieur kuign,certes mais ces sommes sont dérisoires par rapport au montant des économies a faire.ça ne servirait a rien.donc je propose au contraire d’augmenter leur traitement afin de les remotiver et surtout de supprimer la corruption.tout le monde connait les effets positifs en france du financement public de la vie politique:la corruption s’est subitement arretée

  • « Depuis 2004, le personnel du parlement est passé 3.946 personnes à 6.245, alors que celui des eurodéputés n’a augmenté que de quatre, de 732 à 736. Un millier de fonctionnaires de haut rang du parlement gagnent de manière disproportionnée plus que les eurodéputés »

    Ce scandaleux jetage d’argent par la fenêtre est à fermer tout de suite et sans états d’âme. Qu’ont-ils fait de pratique, de concret, d’utile ? Rien.
    C’est une immonde provocation, un fromage sans nom (mais pasteurisé bien sûr)
    Un audit et ouste.

  • « Fermeture du second siège du parlement européen à Strasbourg pour économiser au moins €200 millions d’euros chaque année. »

    Haha je connais plus d’un politocard local qui va bondir de son siège 🙂 et probablement plus d’un commerçant, une cohorte de gérants d’hôtels et de restaurants.

    Rien que pour le spectacle tragi-comique je suis derrière à 100%.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ce 19 janvier, Emmanuel Macron a pris la parole au parlement européen pour faire un discours dans le cadre de la présidence européenne de la France.

Arrivé de Macron au parlement... pic.twitter.com/rBEkIdJfG6

— Esposito Corinne (@coconuts1315) January 19, 2022

Le propos s’est concentré sur les valeurs qu'il souhaite défendre. Il a été critiqué par les représentants français des groupes européens de l’opposition comme Jordan Bardella du RN, Yannick Jadot d'Europe Ecologie les Verts, François-Xa... Poursuivre la lecture

Une nouvelle réglementation interdisant les emballages en plastique des fruits et légumes est entrée en vigueur au 1er janvier 2022. Relater sa genèse est plus intéressant et instructif que gloser sur les désagréments et catastrophes à venir. Ce fut priorité à la bien-pensance et la démagogie au détriment de l'efficacité économique et sociale.

Le 1er janvier 2022 est entré en application le Décret n° 2021-1318 du 8 octobre 2021 relatif à l'obligation de présentation à la vente des fruits et légumes frais non transformés sans conditionn... Poursuivre la lecture

Un constat lucide sur la complexité administrative aux solutions trop lacunaires

On attendait le livre de ces deux auteurs depuis longtemps. Paru le 17 novembre 2021, Simplifions-nous la vie ! offre un juste constat sur les dangers de la complexité normative engendrés par une inflation législative générant un désordre normatif. Si le constat est juste, les solutions proposées, intéressantes cependant, souffrent de certaines lacunes.

Un constat juste : la complexité normative engendre des inégalités et affaiblit la cohérence de l’ordre jur... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles