La Floride abroge ses lois de zonage

L’État estime que cette obligation a artificiellement maintenu l’offre foncière nettement en dessous de la demande, provoquant une explosion des prix.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Floride abroge ses lois de zonage

Publié le 13 octobre 2011
- A +

Une brève de Vincent Bénard

L’État de Floride est le premier (parmi ceux qui s’en étaient dotés) à abroger ses lois obligeant toute commune à se doter de zonages contraignants, également appelés « smart growth policies » aux USA. Fondant son avis sur de nombreuses recherches académiques, aux USA comme à l’étranger, l’État estime que cette obligation a artificiellement maintenu l’offre foncière nettement en dessous de la demande, provoquant une explosion des prix en sommet de bulle, suivie d’une chute tout aussi brutale. Même le (très gros) think tank de centre gauche Brookings, autrefois partisan inconditionnel des smart growth policies, sans renier totalement ces politiques, reconnait aujourd’hui leur rôle dans la formation de la bulle immobilière.

Le gouverneur de Floride veut supprimer les goulots d’étranglement foncier pour éviter qu’une telle bulle se reforme à nouveau dans les années à venir, bulle dont les effets sur l’économie de l’État ont été dévastateurs.

Les communes ne seront pas obligées d’abandonner leurs « smart growth plans » existants, mais pourront le faire et les remplacer par des politiques bien plus libérales. L’État espère ainsi susciter une compétition d’offre foncière, et empêcher de ce fait les prix de remonter lorsque l’économie repartira.

Politiquement, il est bien joué de faire passer une telle provision législative lorsque les prix sont tombés assez bas, crise oblige: la résistance des propriétaires craignant pour la valeur de leur logement est ainsi grandement réduite.

Lire l’article de Wendell Cox expliquant plus en détail les tenants et aboutissants de cette décision.

—-
Voilà qui change du Malthusistan dont je vous parle par ailleurs.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’encadrement des loyers a été réactivé par le vote de la loi Elan fin 2018. Il vise à limiter le montant des loyers dans les communes situées dans les zones tendues. Dans ces communes le loyer à la relocation va être bloqué à une valeur maximum, appelée valeur de référence majorée, calculée à partir de valeurs fournies par l’observatoire des loyers de chaque agglomération. (Détail du système).

Les obligations sont si nombreuses et complexes que les petits bailleurs privés devront passer de nombreuses heures à assimiler le principe où ... Poursuivre la lecture

Par David L. Veksler.

 

Vous êtes-vous déjà demandé s'il existait un chiffre unique qui vous permettrait de savoir si vous avez réussi sur le plan financier ? Il en existe un en fait : la "règle des 4 %".

La règle des 4 % est une règle empirique utilisée par la plupart des conseillers financiers selon laquelle le fait de retirer un maximum de 4 % de votre portefeuille par an vous permettra de vivre indéfiniment sur vos économies. La règle est basée sur 75 ans d'histoire des marchés boursiers et, bien que le pourcenta... Poursuivre la lecture

Par Brad Polumbo.

L'adoption généralisée du bitcoin et d'autres crypto-monnaies a laissé de nombreux fonctionnaires à l'écart. Pour tenter de participer à l'action, de nombreux gouvernements ont lancé l'idée d'une "monnaie numérique de banque centrale" (CBDC), c'est-à-dire une crypto-monnaie émise par le gouvernement et utilisant la technologie blockchain. Le président Biden a demandé au gouvernement fédéral d'explorer cette idée, et de nouveaux rapports suggèrent que l'administration Biden pourrait bientôt faire avancer les efforts po... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles