Les mafias du Crédit Carbone tuent aussi au Honduras

Réchauffement climatique : nouveau scandale après l’affaire des expulsions violentes de paysans ougandais

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Honduras

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les mafias du Crédit Carbone tuent aussi au Honduras

Publié le 5 octobre 2011
- A +

Les multinationales du CO2 agissent impunément sous couverts de motivations écologiques.

Par Vincent Bénard.

Je vous informais il y a peu des expulsions violentes de paysans ougandais par une « multinationale du CO2 » soutenue par le gouvernement local, révélées par Oxfam.

Et bien les révélations du même genre abondent ces derniers temps. Un rapport (PDF) présenté au mois de Juillet devant la sous commission des droits de l’Homme du parlement européen affirme que 23 paysans du Honduras ont été assassinés entre mars 2010 et avril 2011, et leurs terres volées par des milices opérant pour le compte de planteurs d’huile de palme entrant dans la compositions d’agro carburants, et ouvrant droit à des « crédits carbone » vendables aux industries européennes dans le cadre des programmes onusien de « Développement Propre » (« MDP »).

Plusieurs parlementaires européens se sont émus de cette situation. Malgré tout, la critique reste verbale et ne devrait pas être suivie de remise en cause du programme MDP, ce qui est rageant. « Vous savez mais vous ne faites rien », a-t-on envie de dire. Je n’ai rien à ajouter à mon article de la semaine dernière, faute de temps. Mais le temps viendra où les familles des victimes de ces massacres réclameront des comptes aux promoteurs des systèmes MDP, REDD et assimilés.

Cette information pouvait se trouver dans la blogosphère dès le mois d’avril 2011, mais elle m’avait, il faut bien le dire, échappé. Il est déplorable, toutefois, que la prétendue « grande » presse française ne s’en soit jamais saisie, y compris lorsque le rapport d’enquête auprès de l’UE ait rendu son rapport en juillet. Avec une presse d’investigation de ce niveau, les mafias du Carbone peuvent tuer tranquilles.

Sur le web

—-
Trouvé grâce à la vigilance de Skyfall

—-
En savoir plus :
Le système MDP (Institut Turgot, JM Bélouve)

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Pour information complémentaire :

    http://www.skyfall.fr/?page_id=862

    Traduction de Marot :
    Honduras.zip de Lubos Motl (Mis en ligne le 05/10/2011)

  • Cette nouvelle arnaque des « crédits carbone » imposée par les gouvernements constitue une immense manne pour certains intermédiaires financiers.
    Par exemple, sur le site de la société financière MHCarbon spécialisée dan ce juteux métier http://www.mhcarbon.com, on apprend que :

     » The Carbon Market is one of the fastest growing markets in the world. By the end of
    2013, the total value transacted in the carbon markets is projected to reach US$669
    billion, making it one of the biggest financial growth stories.
    So how has such a rapid growth from a standing start happened?
    As a reaction to a broad consensus that human activity – and the emission of
    greenhouse gases in particular – was a major element in global warming, major
    industrial nations signed an agreement under the auspices of the United Nations
    Framework Convention on Climate Change. This agreement, named after the location
    of the conference which was so fundamental to it, is referred to as the Kyoto Protocol
    and has since been signed by some 187 countries which are now legally obliged to
    reduce their greenhouse gas, GHG, emissions. »

    Mais ils sont aussi suffisamment réalistes et hypocrites pour affirmer que :

    « Many scientists, naturalists and well-established mainstream ecological foundations believe our world is threatened by global warming and the effects of CO2 emissions and acceptance of this concept has become more widespread in recent years. These scientists believe that reductions in carbon and greenhouse gas emissions are essential if we are to minimise our impact on the environment. »

    C’est à dire, « beaucoup de scientistes … croient que … ». Donc, on n’est pas sûr mais on profite du système.

  • Voilà, c’est pour la bonne cause !

    Au JT de La Une en Belgique ce soir, un responsable WWF explique que beaucoup de terre agricoles sont destinées actuellement à planter des denrées pour les bovins et donc, produire de la viande….

    Ha cette satanée viande !

    Et si on plante plein d’arbre sur ces territoires, bin en 2050, on aura plein d’agro-carburants pour pallier à 100% (oui, à 100%) aux énergies fossiles et nucléaires !

    J’imagine qu’il y aura aussi plein de panneaux et d’éoliennes partout aussi hein….

    Dingue….

    Mais en plus, beaucoup moins de viande et donc, moins de rejets de méthane… fantastique non !?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Drôle de semaine, que je viens de passer. Non seulement tous les microbes de saison semblent s’être donné rendez-vous dans mon nez et ma gorge ce week-end, ce qui n’est jamais de nature à me faire voir la vie en rose, mais ils sont arrivés après deux conversations totalement déprimantes que j’avais eues successivement mercredi et jeudi sur les thèmes désormais incontournables de la chasse aux émissions de CO2 et du nécessaire encadrement de la liberté d’expression dans les démocraties.

Dans les deux cas, un dîner de plusieurs convives ... Poursuivre la lecture

photo de Greta Thunberg au milieu d'une foule
1
Sauvegarder cet article

L’écologisme comme idéologie illibérale avait trouvé son égérie avec Greta Thunberg, mais il semblerait, autant par commodité que par opportunité, que sa rhétorique ait glissé de l’antiscience au scientisme le plus étroit.

Pour Jean-Paul Oury, qui signe un essai au titre évocateur Greta a ressuscité Einstein, c’est désormais au nom du « progrès scientifique » bien compris que les écolos cherchent à imposer leur vision du monde à l’ensemble de la population.

 

La « science » comme idéologie

La « science » dont se récl... Poursuivre la lecture

8
Sauvegarder cet article

Le suicide par écologisme

Il faut que les choses soient claires : l’empreinte carbone qu’il s’agit de réduire, c’est vous ! Et c’est tellement vrai, tellement évident qu’une récente tribune du journal Le Monde revient sur ce qui est maintenant un but affiché de l’écologie de combat, à savoir la réduction active de l’humanité.

Peu importe que les dernières projections raisonnables montrent une réduction naturelle drastique (plus de 50 %) de la population d’ici 2100 ; pour les activistes malthusiens du climat, pas de doute : éliminer rapidement une partie de la p... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles