Taxer les sodas… et puis quoi encore !

Et pourquoi pas les barres chocolatées ou les sucettes de nos enfants

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Taxer les sodas… et puis quoi encore !

Publié le 23 septembre 2011
- A +

Un communiqué de Liberté Chérie France.

Les sodas bientôt taxés ? Et pourquoi pas les barres chocolatées ou les sucettes de nos enfants, guère meilleures pour leur santé ? On a trouvé la solution à la crise ! En taxant les centaines de produits mauvais pour la santé on récolte de l’argent tout en améliorant la santé publique, c’est fantastique !

Dessin de Tartrais.

Ne soyons pas dupes : prendre plus d’argent aux contribuables français menace l’épargne d’aujourd’hui qui elle seule permet d’investir dans les emplois et la croissance de demain. La pompe fiscale ne résout pas le problème du train de vie excessif de l’État, c’est de la poudre aux yeux. Les Français déjà éprouvés économiquement vont encore devoir payer la facture de leurs gouvernants. Et ce ne sera hélas ni la première ni la dernière fois.

Les études sur la consommation de tabac et d’alcool ont démontré que seule une taxation très importante diminue la consommation, donc l’effet de la loi qui est débattue actuellement sera nul sur la santé publique. Et de toute façon cet aspect sanitaire n’est qu’un prétexte pour donner un vernis de morale à cette taxe.

Comme la majorité des Français, Liberté Chérie s’élève contre cette mesure et compte bien se faire entendre dans le débat sur la crise de la dette. L’opposition ferme à la « taxe soda » marque le début d’un mouvement de ras-le-bol généralisé contre les pseudo-solutions anticrise injustes et inefficaces.

À l’approche des élections aucun parti ne se risquera à couper franchement dans les dépenses. Ce sera à la société civile de les pousser à se comporter de manière responsable, les Français peuvent compter sur nous pour ne jamais relâcher la pression pendant cette campagne présidentielle ! Liberté Chérie, association indépendante de tout parti politique et non subventionnée, fera en sorte que les Français récupèrent enfin le pouvoir dans cette campagne de 2012.

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire et nos porte-parole sont disponibles pour s’exprimer au nom de l’association et de ses sympathisants.

Contacts : Jean-Baptiste Jaussaud – 06 62 34 92 65 ; Lucas Léger – 06 29 62 06 79 ; lucas.leger@liberte-cherie.com

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Yaka peser directement les Français, et taxer directement tous ceux dont l’indice de masse corporelle n’est pas dans la…fourchette.

  • je me demande ce que Gainsbourg penserait d’une taxe sur les sucettes à l’anis?

  • françois fion est nul comme pilote auto,il est encore plus nul quand il fait premier ministre.c’est monsieur nul

  • « Yaka peser directement les Français, et taxer directement tous ceux dont l’indice de masse corporelle n’est pas dans la…fourchette. » :

    Mais c’est ce qui nous pend au nez et « ce qui se fera un jour », et pas seulement une taxe mais « un menu imposé à chacun par la force publique » (vous verrez) !!! Le soda n’est que le début…….Depuis quelques années déjà que Matthieu Laîne, avec sa Grande Nurserie (à lire absolument !) a bien rappelé que « la prévention précède l’interdiction ». Seulement voilà, les gens refusent d’y croire ! Tout le monde pense qu’il est « impossible que nos libertés disparaissent ». Et bien nous en reparlerons dans quelques années !……

  • De pire en pire ! On se fout vraiment de notre gueule aujourd’hui et tous les moyens sont bons pour récupérer du fric. C’est toujours le même scénario : avec les clopes c’est pour vous inciter à arrêter, avec les radars c’est pour sécuriser les routes, l’alcool… , l’essence… et maintenant on va avoir une taxe cholestérol ? M**** laissez nous notre libre arbitre et arrêtez de claquer l’argent du contribuable dans vos jet privés et suites de luxe. Vous représentez le peuple, c’est un devoir, une responsabilité, pas un privilège.
    Désolé pour le coup de gueule (ça doit être la fin du week-end qui fait ça…)

  • Ça ne date pas d’hier: http://www.youtube.com/watch?v=IHHNZ3omSFA

    Paroles:

    Bien que j’ai une patente
    une femme et des enfants
    je n’aime pas qu’on plaisante
    des impôts je le défends;
    d’enrichir notre patrie
    nous devons être contents
    augmentez-les je vous prie ,
    messieurs les représentants

    Mon voisin me scandalise,
    par un luxe injurieux;
    tous les jours sous sa remise,
    roulent des chars orgueilleux;
    j’entends dans son écurie
    hennir trois chevaux fringants;
    imposez-les je vous prie
    messieurs les représentants

    Ma femme est assez jolie
    j’en suis même un peu jaloux
    car elle aime à la folie
    les chats blancs et les chiens roux;
    de cette ménagerie
    j’abhorre les habitants;
    imposez-les je vous prie
    messieurs les représentants

    Je ne bois que de l’eau claire
    par goût je ne fume pas
    frappez le vin et la bière
    n’épargnez point les tabacs
    seulement l’épicerie
    souffre depuis bien longtemps
    dégrevez-la je vous prie
    messieurs les représentants

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
impôts de production bruno le maire
9
Sauvegarder cet article

Mardi 26 juillet 2022, l’Assemblée nationale n’a pas pu trouver un accord pour voter la Loi de finance rectificative. En clair, un texte qui avalise que la loi de finance initiale a dérapé et que donc le déficit sera revu à la hausse. La Loi pouvoir d’achat ayant été votée par les députés, l’adoption de la PLFR bute sur le dossier de la renationalisation d’EDF (une bricole à 9,7 milliards d'euros qui viendra s’ajouter à un océan de dettes de 2900 milliards).

« Débats interminables », « pure politique politicienne », s’agace le ministre... Poursuivre la lecture

Prix des carburants
4
Sauvegarder cet article

Lors de son allocution du 14 Juillet, le Président de la République fût comme à l’accoutumée excellent dans son analyse. En déclarant que « la France essuie les conséquences de la guerre en Ukraine, notamment sur les prix de l’énergie », on peut toutefois lui reprocher de ne pas avoir suffisamment insisté sur les causes profondes de la crise énergétique apparue à l’été 2021. Cette dernière repose principalement sur une rupture structurelle offre/demande dont les sources remontent à 2015. Un problème évident dès 2018 et sur lequel je me suis e... Poursuivre la lecture

Par la rédaction de Contrepoints.

 

Alors que le gouvernement envisage de prolonger certaines dispositions liées à l’état d’urgence sanitaire, une enquête réalisée du 22 au 23 juin par BVA révèle qu’un Français sur deux aurait mal vécu les deux années de crise covid, et critiquerait la gestion politique qui en aurait été faite.

Toujours selon ce sondage BVA, trois quarts des Français interrogés (77 %) estiment que les mesures sanitaires ont été trop lourdes à l’endroit des jeunes, et 53 % pensent que la réduction des... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles