Une nouvelle taxe pour les « SDF »

L’imagination du fisc est sans limite pour combler le déficit!

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une nouvelle taxe pour les « SDF »

Publié le 13 août 2011
- A +

L’imagination du fisc est sans limite pour combler le déficit ! La 4e loi de finances rectificative pour 2010 vient d’instituer une nouvelle taxe sur « le droit de vivre ».

Par Thibault Doidy de Kerguelen
Un article publié en collaboration avec Ma vie Mon argent

Il n’est pas aisé, en France, de ne pas avoir de domicile fixe. Cela vous prive d’un certain nombre de droits. Néanmoins, vous aviez la satisfaction de ne pas avoir à payer l’impôt sur « le droit de vivre » que constitue la taxe d’habitation, obligatoire dès que vous vous posez à un quelconque endroit de l’hexagone.

« Aviez », car désormais, c’est fini, même si vous n’avez pas de domicile fixe, vous paierez une taxe sur votre domicile mobile. La 4e loi de finances rectificative pour 2010 a, en effet, institué une taxe annuelle sur la détention d’une résidence mobile terrestre dès lors que celle-ci constitue la résidence principale de son propriétaire. Dans une des instructions fiscales dont elle a le secret (7M-1-11), l’administration fiscale vient de commenter cette disposition. Désormais, cette taxe concernera les véhicules terrestres habitables, comme par exemple les camping-cars et les caravanes, dès lors qu’ils sont pourvus d’un ameublement suffisant pour en permettre l’habitation, et ce, sans exception possible, puisque « Pour autant, l’importance et le confort du mobilier sont sans incidence sur l’exigibilité de la taxe » , comme se plait à le préciser (avec sadisme?) l’administration.

Les véhicules utilisés quelques semaines par an pour les vacances ou encore les bungalows utilisés à l’année dans un camping sont exclus du champ d’application de cette taxe, ils disposent déjà de la leur. Sont aussi exclus les résidence mobiles de plus de 15 ans, pourtant peu conformes aux règles d’économie de carburant et d’écologie dans les matériaux dont la mise en conformité semblait il y a peu constituer une priorité. La taxe revêt la forme d’un droit de timbre (150 € ou 100 €, selon si le véhicule a plus ou moins dix ans). Chaque année, la déclaration et l’acquittement de la taxe devront être effectués au plus tard le 30 septembre, 2011 étant la première année d’application. Les contribuables handicapés ou bénéficiaires des minima vieillesse pourront être exonérés de cette taxe.

Rendez vous pour la prochaine taxe du « droit à vivre », probablement sur les duvets ou les toiles de tente!


Sur le web.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Ce gouvernement fait flèches de tous boix, et cela me rappelle tristement, les taxes sur les fenêtres, d’un ancien temps, finalement pas vraiment révolu.

  • C’est juste effrayant de « kafkaisme »… La creativite fiscale est abominable.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Avec le pouvoir d’achat, l’écologie et l’immigration, un autre clivage entre les candidats aura été la mondialisation. Marine Le Pen a plaidé le souverainisme français, Emmanuel Macron le souverainisme européen. Mais les réalités de la mondialisation ne se limitent pas au choix du souverainisme. Elles sont en apparence très complexes, et je crois nécessaire de mettre de l’ordre dans les concepts et dans les faits.

Deux types de mondialisation

Je soutiens qu’il existe deux types de mondialisation : une mondialisation politique et une mo... Poursuivre la lecture

À l’instar d’Éric Zemmour, Marine Le Pen s’est rapprochée du Premier ministre hongrois ces dernières années. Et tout particulièrement depuis le départ d’Orban du Parti populaire européen, dominé par la droite allemande.

Au-delà des questions européennes, Le Pen semble s’inspirer des positions du gouvernement hongrois en matière fiscale. Comme un certain nombre de pays d’Europe centrale, la Hongrie a cherché à attirer des entreprises avec une fiscalité particulière. Mais jusqu’à quel point Marine Le Pen s’en inspire ?

 

... Poursuivre la lecture
0
Sauvegarder cet article

Par Géraud Lebas[1. De formation initiale en gestion, Géraud Lebas possède une décennie d'expériences en tant que comptable et acheteur. Attiré par l'énergie et l'industrie, il s'est depuis reconverti en électrotechnique dans le secteur aéronautique.].

Où part le salaire des employés français ? La question, légitime, du salaire complet, refait surface en ce début d'année avec le prélèvement à la source.

Il est intéressant de se placer du point de vue de l'employeur. Celui qui, à la base, paie tout. Car distinguer, pour la forme,... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles