Le problème c’est l’homme blanc

Plus vous en savez, moins vous avez de chances de croire ces salades

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
climat sceptique

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le problème c’est l’homme blanc

Publié le 6 août 2011
- A +

Par Richard North, depuis Bradford, Royaume-Uni

Un article du Guardian du 27-07-11 titre : "Selon une étude, les hommes blancs conservateurs ont plus de chance d'être sceptiques à l'égard du changement climatique"

Les hommes blancs conservateurs ont significativement plus de chances que d’autres américains de soutenir des vues négationnistes… ces différences sont encore plus grandes pour ceux de ces hommes blancs conservateurs qui disent eux même avoir une très bonne compréhension du réchauffement climatique.

Ou encore…

Les hommes blancs conservateurs ont tendance à affirmer qu’ils ont une meilleure compréhension du réchauffement climatique que les autres adultes, et ceux qui disent le comprendre le mieux, ont aussi tendance à être les plus fortement négationnistes.

Ou encore…

Le motif qui en ressort, c’est que les hommes blancs conservateurs « ont plus de chances que d’autres adultes de rejeter le consensus scientifique sur le changement climatique »… « sans surprise », 58,8% des hommes blancs conservateurs « nient l’existence d’un consensus scientifique, » comparé à 35,5% des autres adultes.

Donc…

Plus vous en savez, moins vous avez de chances de croire ces salades. Ça ne fait pas de nous des « négationnistes ». Nous devrions nous qualifier nous-mêmes de « dissidents »… et ça pourrait aussi s’appliquer à un autre domaine, où ça pourrait remplacer avantageusement « eurosceptique », devenu si péjoratif, car le même principe se vérifie. Plus vous en savez sur l’UE, et moins vous avez de chances d’avoir envie d’en faire partie.

—-

Sur le web.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La France était présentée il n’y a pas si longtemps comme une Union soviétique qui aurait réussi. Le point de départ est, à la Libération, le programme du CNR en particulier « Les jours heureux », et les ordonnances de 1945 qui ont créé la Sécurité sociale. La spoliation légale généralisée devenait le mode de fonctionnement du pays.

 

Néfaste par routine

À cause de cela les gouvernements successifs ont glissé vers un étatisme de plus en plus étouffant. Le vol légal, baptisé « solidarité » pour la « justice sociale » et « l’... Poursuivre la lecture

12
Sauvegarder cet article

Nouvelles gesticulations gouvernementales alors que des orages assez violents ont traversé la France il y a quelques jours : pour les ministricules de la République, pas de doute, voilà un nouveau signe du réchauffement climatique forcément anthropique contre lequel il faut lutter au quotidien, de préférence avec des petits gestes inutiles mais religieusement effectués pour apaiser Gaïa.

C'est ainsi qu'Amélie de Montchalin, propulsée ministre des Trucs Verts en Transition après cinq années de succès retentissants au service de la Macro... Poursuivre la lecture

En 2019, le Parlement européen a déclaré l’état d’urgence climatique. Il faut dire que les sujets liés à l’environnement ont pris soudainement une ampleur considérable en 2019 : réchauffement climatique, extinction des espèces, effondrement de la société humaine… plus personne ne peut les éviter.

En tant qu’acteurs du débat politique, les libéraux ont évidemment leur rôle à jouer. Pourtant, face à l’ampleur des enjeux, force est de constater que nombre d’entre eux ne sont pas à la hauteur, loin de là.

L’ensemble de notre économi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles