Intérêt public

Dans l’intérêt de la collectivité, chaque citoyen doit pouvoir supporter de pouvoir être suspecté de temps en temps

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Intérêt public

Publié le 17 juillet 2011
- A +

Dans l’intérêt de la collectivité, chaque citoyen doit pouvoir supporter de pouvoir être suspecté de temps en temps.
Eva Joly
Extrait de « Où vont les juges ? », 2002

Voir les commentaires (14)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (14)
  • faut etre con pour ecrire un truc pareil. ou tout du moins pour l’ecrire sorti de son contexte.
    D’abord la pub pour vous en foutre plein les poches, ensuite du détournement politique de phrases assassines…
    pour qui roule ce site qui descend de plus en plus bas ?
    D’excellents, vous passez à minables. belle performance ! Encore un peu et vous pourrez prétendre à un poste dans la wermarcht.

  • En fait, nous n’avons rien écrit ici, juste reproduit. Pour le contexte, éclairez nous, nous sommes preneurs. Merci de nous qualifier d’excellents, du moins par le passé. Nous roulons pour nos partenaires, lecteurs, auteurs, pour l’association liberaux.org et pour les idées libérales. Enfin, il n’est pas du tout clair à mes yeux en quoi reproduire cette citation fait de nous des soldats allemands de la seconde guerre mondiale, je trouve cette phrase franchement mystérieuse. Je vais méditer là dessus.

    • Si on enlève le titre, ‘totalitarisme’,
      dont l’usage me semble abusif vu l’extrait mis ici
      (même sans son contexte), que reste-t-il ?

      Trouve-t-on totalitaire le fait qu’un individu puisse avoir le droit de rendre des comptes?
      De ‘temps en temps’ en plus…
      Le totalitarisme des lois, est-ce vraiment un problème?
      sans celui là, y’a nombre de ‘totalitarismes’ autrement plus gênants qui émergeraient. (et je ne dis pas non plus que leur application est parfaite, mais c’est là un autre débat à mon sens)

      Eva Joly prêche pour sa paroisse, rien de plus.

      • J’ajoute du contexte :
        l’extrait date !
        2002
        et qu’à cette époque Eva Joly quittait tout juste son poste de magistrate.

        Peut-être formulerait-elle les choses différemment aujourd’hui.

        Les gens ne changent peut être pas, mais en tout cas ils évoluent 😉

        • Que cela date de 2002 ou 2011, quelle est la différence? Ce n’est pas comme si son discours ou les mesures qu’elle préconise avait évolués depuis… Comme certains le soulignent, Lénine aurait pu tenir ce genre de discours et personne n’en serait surpris.

          • Je suis curieux de vos critiques sur les mesures qu’elle préconise – je suis peu au fait de son programme; en tout cas, je ne jugerais pas de celui-ci sur une phrase d’il y a 9 ans (qui, encore une fois, ne me semble pas choquante vu les dossiers difficiles qu’elle traitait en tant que magistrate à l’époque), alors qu’elle n’avait aucune velléité de représentation démocratique.

            Quant à la comparer à Lenine : je ne vois pas trop l’intérêt de cette comparaison, mais si ça vous amuse…

      • « le droit de rendre des comptes »

        Vous rendez-vous compte de ce que vous écrivez ? Il ne s’agit pas de droit ici, il s’agit d’arbitraire, de soumettre toute la population d’un pays à la suspicion au nom d’intérêts prétendument supérieurs. C’est au nom de ces fameux intérêts supérieurs qu’on a instauré aux USA le Patriot Act qu’Obama s’est bien gardé de supprimer.

        • « Il ne s’agit pas de droit ici »
          Vu le titre du bouquin : ‘où vont les juges’, tout comme vu le métier qui était celui d’Eva Joly à l’époque : permettez-moi d’en douter, tout comme je doute de la portée ‘généraliste’ d’une telle citation.

          Tenez, la même citation, mais non tronquée :

          « Cela peut paraître dur, mais je crois que, dans l’intérêt de la collectivité, chaque citoyen doit supporter de pouvoir être suspecté de temps en temps à sa juste mesure »

          C’est marrant ça !
          Pourquoi avez-vous enlevé ce « ça peut paraitre dur », et « à sa juste mesure », qui affaiblissent un peu la portée de ce propos ‘dictatorial’ d’une magistrate qui, il y a 9 ans, n’hésitait effectivement pas à appliquer sa vision dure de la loi.

          Pour les fans de comparaison, histoire d’être un peu plus juste, j’aurais choisi Robespierre.
          Parce que Hitler ou encore Staline, ont une quantité de sang sur les mains, dont je crois Mme Eva Joly, aussi dure soit sa vision, bien incapable….

          Mais si ça vous amuse de crier au loup.

          • « à sa juste mesure », ça ressemble plus à une formule rhétorique de défense préventive contre l’accusation, qu’à une vraie réserve ; parce qu’être suspecté « à sa juste mesure », ça voudrait dire connaitre à l’avance le résultat des enquêtes motivées par le soupçon, non ?

            idem pour « ça peut paraitre dur » (c’est marrant parce que c’est le genre de phrase que j’utilise moi même quand je sais que je vais dire qq chose de « trop »).

            ça n’a rien d’amusant de constater combien l’esprit totalitaire est banal, et Mme Joly l’a encore manifesté à propos du 14 juillet (avec cette idée d’enrôler toute la société sous la bannière de l’état). Personne ne sait de quoi les gens sont vraiment capables tant qu’ils ne l’on pas fait ; après tout, la Norvège — démocratique et avec sa morale publique inflexible — a pratiqué un eugénisme d’état qui n’avait pas grand chose à envier à celui l’Allemagne…

            on peut espérer que le fond de morale sur-développée de Mme Joly l’empêcherait d’aller vraiment trop loin, mais on ne peut que constater qu’elle va déjà trop loin sur bien des sujets.

  • qd je lis les commentaires de certain comparant votre site a la wermacht , je suis effondre par tant de betises.
    par contre la phrase de cette dame serait dite par staline, ou hitler, on trouverait cela absolument normal venant d eux, comme quoi, cette dame est bien une extremiste (en l espece de gauche) mais surtout de la bassesse de l esprit humain le plus vil.

  • On peut soupconner qui on veut, le soupcon n’est pas un probleme. Le probleme c’est que ce que Joly signifie rellement, ce n’est pas soupcon. C »est l’enquete tres intrusive, a charge, poussee par une personalite influente sur la justice et avec tres souvent un retournement de la charge de la preuve. Tout le monde se fout royalement d’etre soupconne de choses qu’il n’a pas fait. Par contre, l’atitude de la justice soupconneuse avec ses detentions provisoires, ses proces mascarades, et ses faits du prince, curieusement ca passe vachement moins bien. e que justifie Joly, c’est pas ce que tout le monde est pret a accepter et qui nus arrive de toute facon: Le soupcon. Non, ce qui motive Joly dans cette phrase c’est de repondre a tou ceux qui lui font remarquer qu’elle se comportait en tant que magistrat comme un petit Torquemada de carnaval.
    On me dira que c’est necessaire avec ertaines personalites de pouvoir, mais je me gausse: On cree des monstres de pouvoir au nom de la justice sociale mais la justice a besoin d’avoir des monstres encore plus dangereux au nom de la justice tout court… On voit donc ici que les deux sont parfaitement opposes… Joly ne le voit pas ca.

  • la collectivité, ça n’existe pas.
    Toute allusion à une sémantique « collectiviste », « sociétale » ou que sais je encore n’est là que pour nier l’individu: E joly est un monstre de tyrannie, mais parmi tant d’autres…
    Une hystérique vieillie jusqu’à la sclérose paranoïaque….et elle n’est pas la seule.

    Ne pas confier notre sort à l’un quelconque de ces malades mentaux de politiciens.

  • Et chaque citoyen doit pouvoir porter plainte pour calomnie ou diffamation, et réclamer des dommages et intérêts pour harcèlement, et actions téméraires et vexatoires … 🙂

    Eva Joly a dû étudier le Droit en bande dessinée …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par auteur invité.

[caption id="attachment_278754" align="aligncenter" width="640"] Eva Joly, qui a été juge dans l'affaire Elf By: DFID - UK Department for International Development - CC BY 2.0[/caption]

Dans un interstice impraticable, quelque part entre les mauvais romans à l’eau de rose et les plus sombres nouvelles de Kafka, se trouve l’affaire Elf. « Le plus grand scandale politico-financier de la Vème République » et le « casse du siècle »  sont certainement les qualificatifs les plus employés par les journalistes, les av... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Ce 22 janvier, vous allez sans doute entendre parler d'une initiative écologique, évidemment citoyenne, aux couleurs acidulées et aux slogans racoleurs dont le but est d'enfin donner ses lettres de noblesses à la lutte pour un environnement aseptisé de toute présence humaine. Comme on va le découvrir, le but de cette initiative est d'en finir une bonne fois pour toute avec la mollesse et la gentillesse pour faire passer le sort des petits animaux et des petites plantes avant celui des gros humains pollueurs...

Comme vous ne le ... Poursuivre la lecture

Le Temps et la Vérité détruisant la Discorde et l'Envie, École italienne XVIII°.
0
Sauvegarder cet article

Ils ne sont que menaces, déni et angélisme mou. Ils ne sont que chaînes autour des poignets des entrepreneurs, de l’emploi et des richesses à construire. Ils ne sont que liberticides. Ne devrais-je voter que pour le moins pire ?

Par Thierry Guinhut.

[caption id="attachment_80290" align="aligncenter" width="401" caption="Le Temps et la Vérité détruisant la Discorde et l'Envie, École italienne XVIII°."][/caption]

En ce dimanche festif, que la ville est joliment pavoisée de rouge, de rose et de bleu ! Pourtant ce rouge t... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles