Eclair de lucidité à la Fed de St Louis

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Eclair de lucidité à la Fed de St Louis

Publié le 8 juillet 2011
- A +

Dans une publication récente de la Fed de St Louis, Daniel L. Thornton, vice président et conseiller économique, confirme que :

« le législateur est au courant de la possibilité selon laquelle une politique persistante de taux d’intérêt exceptionnellement bas peut résulter en une mauvaise allocation du crédit et gonfler le prix des actifs. »

C’est une excellente nouvelle et nous avons tous toutes les raisons du monde de nous féliciter de cette prise de conscience qui, intervenant en 2011, n’aura finalement mis que 99 ans – depuis la publication du Traité de la Monnaie et du Crédit de Ludwig von Mises en 1912 – pour atteindre l’esprit de ceux et celles qui sont en charge de la planification monétaire centrale.

Effectivement, nous avons d’excellentes raisons de penser qu’une politique monétaire dite accommodante a de très fortes chances de créer ce qu’il est convenu d’appeler une « bulle spéculative » et que la correction de cet effet indésirable par une politique monétaire restrictive résulte généralement en une récession.

—-
Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • 99 ans, pas tout à fait. La Federal Reserve Bank de St. Louis a toujours été proche de l’école autrichienne. Dans les années ’60 et ’70, lorsque les 11 autres banques régionales développaient des modèles keynésiens, seule la fed de St Louis prévoyait les conséquences négatives de moyen et long terme de politiques monétaires expansionnistes.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La théorie du taux d’intérêt naturel trouve ses fondements dans les travaux de l’économiste Knut Wicksell, un économiste suédois (1851-1926). Il est un des fondateurs de la macro-économie moderne.

Sa théorie inspira les premiers travaux de Lord Keynes, des économistes autrichiens et de certains théoriciens du déséquilibre monétaire. Comprendre la théorie du taux d’intérêt est important pour saisir les cycles monétaires inflationnistes et déflationnistes.

Description de la théorie du taux d’intérêt naturel

Avant Knut Wicksell, le... Poursuivre la lecture

Par Marius-Joseph Marchetti.

À plusieurs reprises, j'ai parlé de la monnaie neutre et il me semblait opportun d’expliciter cette notion en me référant aux travaux d’un auteur qui en a fait son fer de lance : l’économiste Friedrich Hayek. Son papier, « On Neutral Money », sera la principale source de cet article.

Les travaux d’Hayek

Celui-ci est originellement un appendice à la quatrième lecture de son livre Prices and Production. Il est également compilé dans son recueil d’essais Money, Capital and Fluctuations: Early Essays. Fr... Poursuivre la lecture

Par Marius-Joseph Marchetti.

L’argent, ou la monnaie, n’est pas une sorte de péché originel de l’Homme, un outil de la corruption, comme le laissent entendre Rousseau et d’autres penseurs. L’argent est à la base même de la division sociale du travail. Comme l’a soulevé brillamment Ludwig von Mises, c’est la liberté économique et donc de facto la monnaie, qui permet à chaque homme de chercher et de trouver une place au sein de la coopération sociale et de prendre part à la société.

De nombreux théoriciens se sont intéressés à la ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles