Des députés grecs menacent de mort des Allemands

« Vos compatriotes connaitront le même sort que ceux en Crète pendant la seconde guerre mondiale. »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Des députés grecs menacent de mort des Allemands

Publié le 8 juin 2011
- A +
Soldats allemands morts en Crète

Comme nous l’avons vu dans un article précédent, l’austérité imposée par l’UE et le FMI amène la situation jusqu’à l’ébullition dans les rues d’Athènes.

Des sources portugaises nous rapportent ce matin que le président de l’Eurogroup Jean-Claude Juncker a reçu des « menaces de mort » en provenance de Grèce.

Et le tabloïde allemand Bild nous rapporte aujourd’hui qu’une délégation de députés allemands qui a visité la Grèce en mai a été menacée par le député socialiste grec Maria Skrafnaki, qui a dit :

« Si vous n’apportez pas votre soutien à notre pays, (…) alors vos compatriotes connaitront le même sort que ceux en Crète pendant la seconde guerre mondiale ».

Si c’est exact, c’est dur d’imaginer propos plus rudes. Le député CSU Michael Hennrich a déclaré au journal que « le porte parole du parlement Philipos Petsalnikos nous a aussi insulté de la même façon » ce que le principal intéressé a nié.

Apparemment, la référence à la seconde guerre mondiale n’a pas été traduite aux députés allemands sur le coup, et n’a fait surface que récemment, ce qui explique pourquoi cet incident a mis si longtemps à sortir.

Avec encore plus d’austérité en préparation sous la forme d’un second sauvetage de la Grèce, les choses pourraient, tristement, empirer encore. Une fois de plus, nous posons la question : où se situe le point de rupture politique ?

—-

Sur le web.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Bref , les grosses pertes des parachutistes allemands lors de leur conquête de la Crête , en 1941 sont dues aux troupes d’élite du Commonwealth et non aux Grecs …

    • Exact, c’était les Néo-Zélandais du général Freyberg, même si les Australiens sont de loin les meilleurs combattants du Commonwealth (plus de la moitié des Victoria Cross à eux seuls) les Néo-Zélandais et les Gurkas sont tout aussi combattifs, mais étant beaucoup moins nombreux moins remarqués.
      La Crète a été surnommée « tombeau des parachutistes allemands », pourtant des troupes d’élite eux aussi.

  • euh ils ont une armée les grecs ? ^^ Vu la raclée que ces derniers ont pris à la seconde guerre mondiale, les allemands peuvent dormir tranquillement. Mais ce qui est vraiment inquiétant, c’est qu’il flotte un parfum de guerre civile.

    Mais comme on dit, qui vivra verra.

  • Les Grecs n’ont pas été ridicules du tout contre les Italiens à qui ils ont sérieusement botté le fion à 1 contre 2 avec un équipement très inférieur pendant 6 mois en 1941, mais ils se sont immédiatement effondrés contre les Allemands comme presque tous les autres.

  • Les grecs, ou certains d’entre eux acculés au désespoir, notamment les représentant politiques, qui ne disposent plus de la manne tombée des cieux allemands, et qui ne peuvent donc plus pérorer en distribuant de l’argent à leurs ouailles, en sont au troisième et ultime stade de déni :

    1) il n’y a pas de problème
    2) il y a un problème mais nous le maitrisons
    3) il y a un problème mais c’est la faute à quelqu’un d’autre

    En l’occurrence le quelqu’un d’autre, ce sont les méchants boches, qui pourtant travaillent durs et font de gros sacrifices pour aider les pays cigales.

  • Peu connaissent l’histoire dirait-on … il est vrai qu’on ne l’étudie pas beaucoup à l’école et les infos actuelles nous parviennent bien censurées. Petit récapitulatif d’historien intègre donc : La Grèce a été le premier pays allié a remporter une victoire contre les forces de l’Axe , ils ont vaincu seuls et avec peu de moyen , une armée italienne nombreuse et bien équipée. Cette victoire a encouragé des pays alliés a entrer dans le conflit, a forcé les allemands à intervenir et retarder ainsi son avancée en Russie de sorte qu’ils sont ensuite tombé en plein hiver russe ce qui a entrainé leur débacle. Churchill et Roosevelt ont été plus qu’impressionné par la résistance grecque et ce premier a déclaré : «On ne dira désormais plus “que les Grecs combattent comme des héros mais que les héros combattent comme des Grecs”»., quand on sait l’avarisme en compliment de Churchill, ça veut tout dire.
    Actuellement , effectivement, l’armée grecque est une des plus développée d’Europe, beaucoup d’argent a été dépensé dans ce domaine et ce qui pourrait paraître choquant vu la crise s’explique aisément vu les tensions extrêmes avec la Turquie et les problèmes du Moyen Orient, la Grèce sera le premier rempart pour l’Europe en cas de conflit. A ce moment, il y aura certainement moins de critiques… (sic) . Quand aux censures des médias, il faut savoir que la Turquie envoie régulièrement son armée en mer grecque et que des bavures sont régulières (tir entre bateaux et même avions de chasse) sans parler de l’occupation illégale turque à Chypre.. beaucoup de tension donc dans cette région du monde mais il convient d’avoir un infini respect envers ce pays qui nous a tout apporté et en premier lieu « la démocratie » qui même si elle est imparfaite reste le moins pire des systèmes…
    Economiquement, la Grèce est loin d’être finie puisqu’elle possède celle qui fut en 2010 la première marine commerciale du monde qui malheureusement ne paye pas d’impôts en Grèce car elle pourrait résoudre la crise à elle-seule, c’est une piste suivie actuellement. Et la mer Egée regorge de pétrole mais alors ça impliquerait une certaine pollution évidente…
    J’espère avoir éclairé par des simples faits historiques et actuels vérifiables les lumières de certains , il est vrai que se baser sur les seuls journaux télévisés de notre presse est loin d’apporter une information valable, il faut parfois pouvoir creuser, surtout avant d’émettre un avis…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Né en 1905, disparu en 1983, Raymond Aron a méthodiquement analysé les mutations des sociétés modernes en leur consacrant plus de trente livres. Pendant plus de trente ans il est descendu presque quotidiennement dans l’arène pour participer aux grands combats qui dans le bruit et la fureur de l’histoire ont divisé le monde au temps de la guerre froide.

Éditorialiste commentant à chaud l’actualité (au Figaro puis à l’Express) en même temps qu’universitaire, il a toujours veillé à intégrer ses jugements ponctuels dans une vision du monde... Poursuivre la lecture

Un récent roman bulgare de Theodora Dimova paru en 2022 nous permet de plonger dans un épisode historique méconnu qui fait écho à l’actualité en Europe de l’Est : Les Dévastés.

Retour dans une Bulgarie passée sous le joug soviétique.

 

La Bulgarie choisit l’Axe

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Bulgarie a décidé de s’allier à l’Allemagne nazie qui a vu en elle un pion majeur dans sa volonté de conquérir la Grèce et la Yougoslavie. Pourtant, après le déclenchement de l’opération Barbarossa par l’Allemagne, le... Poursuivre la lecture

Selon certains, le Mexique n’a pas fait assez pour relancer son économie après le covid. Le pays n’a pas touché au déficit, à l’inverse de la plupart des autres pays. Son économie rebondit au même rythme que la France, et sa monnaie résiste face au dollar.

Je parlais à un autre Américain que j’avais rencontré à l’église à Paris...

Les compagnies pétrolières, dit-il, ont tout intérêt à nier le réchauffement… mais les chercheurs n’ont pas d’incitation à prouver le réchauffement.

Je réponds que les renouvelables et l’écologi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles