Terminator, président de l’UE ?

Passer du statut de gouverneur de Californie à celui de président de l’UE serait sans doute une chute conséquente

C’est un peu risqué (du moins sur papier), mais selon la dernière rumeur Arnie « Je reviendrai » Schwarzenegger pourrait évaluer ses chances en tant que prochain président du Conseil européen.

Selon son chef de cabinet, « Dans les prochaines années, l’UE sera à la recherche d’un président de beaucoup plus grande envergure – quelqu’un qui peut unifier l’Europe. »

Passer du statut de gouverneur de Californie à celui de président de l’UE serait sans doute une chute conséquente. Malgré la rémunération attirante, il est difficile de savoir qui voudrait prendre le relais d’Herman Van Rompuy.

Tout de même, Arnie a évidemment une expérience précieuse dans le traitement des hauts niveaux de dette publique (en matière d’utilisation de sa carte de crédit, la Californie pourrait rivaliser avec la Grèce et l’Irlande, sans être toutefois dans une situation aussi mauvaise). Et compte tenu de la très mauvaise santé dans laquelle se trouve l’UE, le géant autrichien ne pourrait guère empirer les choses.

Mais malgré les talents évidents « d’Arnie » et son dévouement à la politique (illustration), nous pouvons percevoir certains problèmes dans sa proposition. Bien qu’il puisse être bien accueilli par les électeurs, hélas, ce sont les dirigeants de l’UE qu’il faudra convaincre (et ils n’aiment pas être éclipsés par des personnes dotées d’une forte personnalité, d’où Van Rompuy). Peut-être un changement dans les règles pourrait lui venir en aide ? Dieu nous préserve de voir le poste pourvu après un vote démocratique, quid alors d’un concours d’arts et métiers – lecture de haikus contre jeu d’acteur manquant de naturel ?

Un article repris du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisaiton de ses responsables. Traduction : Barem.