Éliminer le monopole de Postes Canada

Une mesure qui avantagerait les consommateurs d’après l’Institut économique de Montréal

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Éliminer le monopole de Postes Canada

Publié le 28 avril 2011
- A +

Après plusieurs mois de négociations infructueuses et de médiation, les employés de Postes Canada ont voté à 94,5% en faveur d’une grève qui se déclenchera à la fin mai s’ils n’arrivent pas à s’entendre avec leur employeur. Ce contexte offre l’occasion d’évaluer ce monopole public et d’envisager des réformes afin d’en améliorer l’efficacité. Dans une note économique publiée par l’Institut économique de Montréal, les économistes Vincent Geloso et Youri Chassin montrent qu’ouvrir le secteur postal à la concurrence et privatiser Postes Canada permettrait de mettre en place un système postal plus moderne et abordable, comme on en retrouve dans d’autres pays.

Le modèle de monopole public sur la distribution des lettres, comme c’est le cas au Canada, est de plus en plus abandonné partout dans le monde. Dans les pays membres de l’Union européenne, la libéralisation du secteur est en cours et les monopoles postaux seront choses du passé d’ici le 1er janvier 2013. Par ailleurs, plusieurs pays, dont l’Allemagne, l’Autriche et les Pays-Bas, ont décidé d’aller plus loin et de privatiser leur société d’État responsable des services postaux, avec pour conséquences une diminution marquée des tarifs (jusqu’à 17% en Allemagne) dix ans après leur réforme respective.

Au Canada comme ailleurs, l’industrie postale est en perte de vitesse depuis le milieu des années ’90. Alors que le nombre d’articles distribués par habitant diminue, les coûts de fonctionnement sont en forte hausse à Postes Canada. Notamment, les coûts de main-d’oeuvre représentent près des deux tiers de ses dépenses totales. Selon Vincent Geloso, la direction de Postes Canada a fait des efforts substantiels pour améliorer l’efficacité de l’entreprise dans ses limites actuelles. Malheureusement, dans une situation de monopole, il est tentant pour l’entreprise de boucler son budget en gonflant simplement le prix du produit qu’elle est la seule à pouvoir vendre. D’ailleurs, Postes Canada a annoncé en 2009 une hausse de 20% du prix des timbres en cinq ans. Les solutions pour maîtriser les coûts ne sont pas compatibles avec un monopole .

Pour Youri Chassin, un premier pas vers la privatisation de Postes Canada pourrait prendre la forme d’une vente d’actions aux employés, afin que ces derniers puissent bénéficier directement des hausses de productivité à la fois en tant qu’actionnaires et en tant qu’employés. Une privatisation partielle dans un premier temps, suivie d’une ouverture du marché postal à la concurrence, permettrait de fournir un meilleur service à moindre coût.

———

Lire également :

Quel avenir pour votre facteur ?

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza ne passent pas. Selon Mediapart, c’est de ce lieu de villégiature en Espagne que le ministre de l’Éducation nationale aurait annoncé la modification du protocole sanitaire à la veille de la rentrée, provoquant colère et indignation des syndicats et des opposants.

À quelques jours de l’appel à la grève lancé par FSU, CGT Educ'action, FO et SUD Éducation, ainsi que la FCPE, première organisation de parents d'élèves, cela pourrait être fatal pour sa réputation politique, au même titre que les h... Poursuivre la lecture

Par Loik Le Floch-Prigent.

La lutte contre les monopoles a hanté des générations, du Parti communiste français à tous les économistes libéraux.

Pour les uns le monopole c’est le mal car il est capitaliste, mais dans le secteur public il représente le bien commun. Pour les autres la concurrence est synonyme d’efficacité, de liberté, de respect du consommateur… et de baisse des prix !

La création de l’Union européenne a été placée sous le signe de la nécessité de la concurrence. Toutes les tentatives de concentration indust... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

#EnsembleSauvonslHopital Merci St Etienne pour cette belle vidéo #hopitalpublic @CollectInterHop ? pic.twitter.com/UvwAREYHLF

— Meunier Sandrine (@MeunierSandrin3) February 14, 2020

Onze mois après la grève des urgentistes, le collectif Inter-Hôpitaux appelle à la mobilisation des agents ce vendredi 14, jour de la Saint Valentin. Manifester ce jour-là est tout un symbole. Pour les organisateurs de la mobilisation, il s’agit de déclarer sa flamme à l’hôpital public, c’est-à-di... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles