Taux d’inflation du Royaume-Uni

Maintenant officiellement supérieur au taux d’inflation zimbabwéen

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Taux d’inflation du Royaume-Uni

Publié le 20 mars 2011
- A +

« Ça pourrait être pire : en Grande-Bretagne ils doivent donner des pourboires en livres ! »

Restaurant Tip, Zimbabwe

C’est vrai. L’inflation annuelle du Zimbabwe est de 3% actuellement tandis qu’au royaume de sa Majesté — même en utilisant la mesure la plus faible, l’indice des prix à la consommation (C.P.I.)[ref]L’indice des prix à la consommation (CPI) et l’indice des prix de détails (RPI) sont deux indices de prix britanniques. Ils recouvrent des biens et servicess différents. Le RPI prend notamment en compte des intérêts d’emprunts, certaines taxes locales, et des coûts relatifs au logement tandis que le CPI prend en compte les coûts de certains services financiers et se base sur un échantillon plus large de population pour calculer le poids relatif de ses éléments.[/ref] est de 4% (coup de chapeau à zerohedge)

En réalité bien sûr, le chiffre britannique est bien plus élevé : l’indice des prix de détails (R.P.I.) est à 5,7%, et l’effet de l’augmentation des taxes, le pousserait encore plus haut ? En effet, comme l’excellent Allister Heath l’indiquait le mois dernier[ref]La banque d’Angleterre a révélé que le calcul du CPI a été sous-estimé de 0,3% ces douze dernières années car l’Office National des Statistiques n’a pris en compte le prix des vêtements que durant les périodes de soldes, en omettant l’augmentation de leurs coûts le reste de l’année.[/ref], le CPI lui-même a été systématiquement sous-évalué à cause d’une bévue de l’Office National des Statistiques.

Vous pouvez comprimer ces chiffres comme vous voulez, mais les faits demeurent : les Zimbabwéens, malgré leur tyran à la Caligula, leurs saisies de terrains et un embargo international, ont fait un meilleur boulot que le Comité de politique monétaire britannique, dont la raison d’être est de conserver l’inflation sous la barre des 2%.

Je vais le dire une nouvelle fois, plus par espoir que par réalisme, « Arrêtez d’imprimer de l’argent ! Commencez à augmenter les taux d’intérêt ! ».

—-
Traduit de Daniel Hannan UK inflation rate is now higher than Zimbabwe’s

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Tiens c’est marrant, j’ai cru un moment qu’on parlait encore de l’euro.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
cryptomonnaies
3
Sauvegarder cet article

Par Liz Wolfe. Un article de Reason

Le monde des crypto-monnaies a pris une raclée la semaine dernière. Le prix du bitcoin est tombé à des niveaux jamais vus depuis 2020 ; Coinbase, la plus grande bourse de crypto-monnaies, a vu son action s'effondrer ; et un stablecoin important appelé Terra, ainsi que sa crypto-monnaie associée, Luna, se sont effondrés.

En réponse, les opposants aux crypto-monnaies se sont emparé de Twitter pour danser sur la tombe du bitcoin, et les subreddits qui étaient auparavant remplis de célébrations... Poursuivre la lecture

Article disponible en podcast ici.

Pénurie de blé, de pétrole, de gaz, de métaux ou d’huile, etc. Le tout avec une inflation de 5 % et une belle croissance de 0 %. Notre situation ressemble à l’Allemagne de 1920 avant l’hyperinflation…

L'Allemagne de 1920

Durant la Grande guerre, le gouvernement allemand a massivement émis de la monnaie pour financer sa guerre, soit par l’émission d’obligations, soit par la création du mark-papier à la place du mark-or, mettant fin à l’étalon-or.

Une fois sorti des poches de l’État, tout ... Poursuivre la lecture

inflation immobilier
3
Sauvegarder cet article

Une crise ne devait jamais se produire. Pas après la Grande Modération des 30 dernières années. Mais la plupart des actifs sont sur le point de chuter.

Depuis plus de 100 ans, l’immobilier a baissé lors des périodes comme celles-ci, où l’inflation surpasse les taux d’intérêts et les force à grimper.

Le graphique ci-dessous (source) donne l’indice des prix de l’immobilier en France, en fonction du revenu des ménages.

 

 

Vous pouvez observer trois périodes de chute des prix pour l’immobilier... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles