Surfez en toute sécurité

Le nom de l’animal étant un peu long, je vous propose de l’appeler Iwy pour « Is Watching You »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Surfez en toute sécurité

Publié le 16 mars 2011
- A +

S’il y a bien un endroit où les gens risquent d’abuser gravement de leurs libertés, c’est Internet. Cet immense far-west numérique et sauvage est devenu avec le temps un espace d’une extrême dangerosité où des individus peu recommandables et sans aucune qualification dument reconnue par l’Etat donnent leur avis sur tout et n’importe quoi, écoutent de la musique sans avoir acheté de galettes en plastique, diffusent les petits secrets que nos gouvernants auraient bien aimé nous cacher et – comble de l’horreur – organisent même des révolutions.

Quand Nicolas Sarkozy nous avait annoncé son intention de « civiliser Internet », avouez-le, vous aviez esquissé le début d’un sourire narquois. Vous avez sans doute pensé à Christine Albanel, ex-ministre de la Culture [1] et de la Communication, passionaria des « firewall open office » [2] et conceptrice d’Hadopi, ce dispositif plein d’avenir que le monde entier nous envie, qui fait hurler de rire les pirates en herbe dès leur première année de collège et qui n’a pas finit de faire rire jaune leurs parents moutontribuables (en 2011, la bestiole devrait tout de même nous coûter €12 millions).

Eh bien vous avez eut tort parce que figurez vous que le décret n° 2011-219 du 25 février 2011 « relatif à la conservation et à la communication des données permettant d’identifier toute personne ayant contribué à la création d’un contenu mis en ligne » vient de passer au journal officiel et que ce machin là est beaucoup moins drôle. Avant toute chose, le nom de l’animal étant un peu long, je vous propose de l’appeler Iwy pour « Is Watching You » [3].

Comme son nom officiel le suggère, Iwy oblige désormais les fournisseurs de services sur Internet à stocker consciencieusement toutes les données que vous auriez malencontreusement laissé traîner sur la toile pendant un an afin de les maintenir à disposition – par exemple – de la maréchaussée, des services du fisc ou de l’URSSaf. Toutes ? Oui toutes : vos noms, prénoms, adresses e-mail, pseudos, mots de passes, numéros de téléphone, dates de connexion, adresses IP, transactions, commentaires, billets de blog… Toutes ces petites traces de vous serons désormais stockées dans de grosses bases de données et, au regard des progrès fulgurants réalisés ces dernières années en matière de traitement de données, vous pouvez être sûrs qu’elles ne tomberont ni dans l’oreille d’un sourd, ni dans l’œil d’un aveugle.

(Illustration René Le Honzec)

Autant que vous le sachiez, donc, la grande marche civilisatrice d’Internet est en marche et ça va être formidable. Nous allons enfin pouvoir surfer en toute sécurité sous le regard bienveillant et protecteur d’Iwy. Si quelque parti moyennement regardant sur la question des libertés individuelles venait à prendre le pouvoir dans ce pays, il y trouverait un outil merveilleux pour veiller d’encore un peu plus près sur nous.

Plus que jamais, soyez prudents dans vos commentaires.

Notes :

[1] Je ne m’y ferais décidément jamais : nous avons, depuis 1959, des ministres de la culture – avant ça, sans doute, la France n’avait pas de culture.
[2] Ne cherchez pas, ça n’existe pas.
[3] Parce que Big Brother… En plus ça servira de nom de code pour plus tard.

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • Un tel outil est compréhensible envers les injures raciales avérées et les propagandes terroristes.
    Mais cela n’est pas acceptables pour les propos de tout un chacun. En tout cas c’est une atteinte claire aux articles suivants de la Déclaration des droits de l’homme:
    Article IV : La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société, la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

    Article V : La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas

    Article XI : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

    Enfin, il est clair qu’un parti anti-humanitaire comme les communistes ou les théologiens écologistes feraient de cet outil un pilier de leur nouveau KGB!!!

  • à Daniel:

    vous faites la même erreur qui a toujours conduit aux totalitarismes, qu’ils soient avérés (dictatures) ou « soft  » comme celui qui règne en France actuellement.

    non, Un tel outil N’ est PAS compréhensible envers les injures raciales avérées.

    la liberté d’expression se défend dés son commencement, car si on commence à la brider pour les injures raciales, on a fait le premier pas psychologique qui permet ensuite de faire tous les autres pas pour brider la liberté d’expression dés que le domaine concerné nous dérange: le climato-scepticisme, la critique de la politique du gouvernement…

    comme disait prétendument voltaire: «  »Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »

    la liberté d’expression est un droit qui doit être total. chacun a le droit d’exprimer ses opinions, et chacun a le droit de combattre les opinions avec lesquelles il n’est pas d’accord.

    • je crois bien que vous n’avez pas lu correctement mon post. Je vous renvoie donc vers l’article 11 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyens de 1789. Je le reproduit ici pour vous :

      Article XI : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

      La liberté d’expression est un acquis de la démocratie. Mais elle est limité par la loi. Car sinon cela devient une nouvelle tyrannie. En effet, si la loi ne donne pas de limite vous pouvez insulter, diffamer, appeler à la haine, au meurtre, au vol, au viol… Cela n’est pas une société, cela ce nomme l’ANARCHIE.

      Les injures racistes doivent être proscrite, l’article I de la déclaration de 1789 nous dit bien:
      « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »
      Tous les citoyens ont les mêmes droits et devoirs. appeler ou défendre une idée contraire est donc répréhensible.

      L’article IV est on ne peut plus clair:
      « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société, la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi »
      Vous pouvez parler, agir mais sans que cela ne nuise à autrui. Injures, appel au meurtre, diffamation sont des atteintes directes à l’intégrité intellectuelle ou physique d’autrui. Cela est répréhensible!!!

      Vous commentez l’erreur qui conduit à l’Anarchie et à la mort des civilisations: Le refus des lois!!!
      La liberté d’expression ne se défend que dans le cadre du respect d’autrui. C’est ce que dit en substance la déclaration des droits de l’homme et du citoyens de 1789.

      Ce qui veut bien dire; que l’outil numérique ne peut pas s’appliquer sur et contre des personnes qui exposeraient un avis politique, scientifique etc etc. Mais qu’il peut s’appliquer pour réduire les risques à la sureté de l’état ou de personne physique. Au même titre que les caméras de vidéo surveillance, la carte d’identité, ou le permis de conduire…

      Vous commettez l’erreur grave de croire que les gens ne vont pas abuser de leur liberté d’expression.

      • Daniel Daniel Daniel …

        Autre caricature du Français moyen qui nous sort les grands textes dès que le politicien tente quelque chose …
        Les gouvernements n’inspirent vraiment pas à la confiance mais vu la façon dont réagit le peuple depuis 50 ans les rares fois où ceux-ci veulent adopter mesure qui sort un peu de l’ordinaire, ce n’est pas étonnant qu’ils fassent preuve continuellement de dédain à notre égard.

        Maintenant, j’interviens car c’est vraiment lassant ce style de discours que vous tenez et qui est monochrome dans les médias aujourd’hui mais je suis tout de même contre cette mesure.

        Elle ne sert à rien et ce n’est ABSOLUMENT pas comme cela que l’on stoppera la propagation toujours plus grandes des sites X et autres. Et encore moins la

        • * Et encore moins la fraude (phishing par exemple).

        • « Les gouvernements n’inspirent vraiment pas à la confiance mais vu la façon dont réagit le peuple depuis 50 ans »
          Les 50 années précédentes étaient chouettes aussi.

          « la propagation toujours plus grandes des sites X et autres. »
          Oh, vite, une source fiable pour une telle affirmation. Accessoirement, c’est le X qui a permis le développement de l’imprimerie, des cassettes vidéo VHS, des DVD, du minitel, et d’internet. En outre, où est le problème avec ces sites ? On vous oblige à vous y connecter ?

          • N’IM-POR-TE-QUOI !

            «  »Oh, vite, une source fiable pour une telle affirmation. Accessoirement, c’est le X qui a permis le développement de l’imprimerie, des cassettes vidéo VHS, des DVD, du minitel, et d’internet. En outre, où est le problème avec ces sites ? On vous oblige à vous y connecter ? » »

            Une source fiable ? Rendez-vous sur le très connu site Alexa.com qui est la référence en matière de popularité et vous verrez que bon nombre de sites X sont dans le lot … et un peu plus chaque année.

            Ouuuui, l’imprimerie s’est développée grâce au X, bien sûr, pas du tout d’abord et avant tout pour la propagation des écrits religieux, nooon.

            Et Internet n’a pas été inventé par l’armée américaine pour faire face à une éventuelle menace russe, du tout.

            Dans les années 90, ce n’est pas les sites pornographiques qui ont permis le développement d’internet mais bien les sites commerciaux d’où le .com si connu.

            Le Minitel ? Il fut une volonté politique française pour tenter d’être autonome et ce n’est pas parce que les adresses de rencontres sont la face la plus connue que c’est ce qui a permis son extension. Il était avant un moyen d’obtenir des informations pratiques du quotidien et il l’est toujours d’ailleurs.

            • « Ouuuui, l’imprimerie s’est développée grâce au X, bien sûr, pas du tout d’abord et avant tout pour la propagation des écrits religieux, nooon. »
              Et vous vous plantez. L’une des principales raisons du développement des livres imprimés fut la présence notoire d’un ouvrage érotique. C’est connu. Renseignez-vous. Et j’attends les sources pour les quantités mondiales de site (une vague référence à Alexa ne sert à rien), par type.

              « Et Internet n’a pas été inventé par l’armée américaine pour faire face à une éventuelle menace russe, du tout. »
              ‘confondez avec Arpanet. M’étonne pas, du reste.

  • Vous confondez liberté d’expression et appel au meurtre.

    Vous n’avez semble t’il pas remarqué que dans ma reprise de vos propos, j’avais enlevé le passage sur les propagandes terroristes.
    Cela parce que nous ne sommes plus dans l’expression d’une opinion, mais dans un appel au meurtre et à l’assassinat.
    Cela doit donc bien évidemment être réprimé par la loi puisqu’il s’agit d’une attente évidente à la plus grande des libertés, celle de vivre.

    Mais pour les injures racistes (et pas les appels au meurtre ou à la violence), il s’agit bien d’une opinion (aussi idiote soit-elle).
    De plus, qu’appelez vous racisme?
    Le racisme réel (considérer qu’une race est supérieure à une autre) est une imbécilité facilement réfutable. En ce sens, il faut la laisser s’exprimer pour pouvoir justement la réfuter.
    A l’interdire, le risque est grand d’interdire ensuite le refus du métissage, du multiculturalisme (un échec selon notre président lui-même) ou de la modification de notre culture ou société, qui sont des opinions que chacun a légitimement le droit de penser et donc d’exprimer, et que d’autres ont bien évidemment le droit de tenter de réfuter.

    La moindre brimade de la liberté d’expression (et non je le répète de l’appel au meurtre ou à la violence) engendre donc un totalitarisme soft comme je l’exprimai dans mon précédent post.

    Je crains donc que ce ne soit vous qui ne m’ayez pas bien lu ou compris.

    Je n’ai jamais dis que les lois n’étaient pas nécessaires, juste qu’elles ne devaient pas brimer les libertés.

    Vous dites: « La liberté d’expression ne se défend que dans le cadre du respect d’autrui. C’est ce que dit en substance la déclaration des droits de l’homme et du citoyens de 1789. »
    Non, ce que dit la déclaration de 1789, c’est que la liberté d’expression est assurée à condition de ne pas aller contre la LIBERTÉ d’autrui et non son respect. Il n’existe pas de droit au respect et chacun a le droit de trouver que son voisin est un fieffé crétin et de l’exprimer. En l’occurrence, tant que l’on reste dans les limites de la liberté d’expression, on n’ôte pas à l’autre la liberté de répondre. donc on ne va pas contre ses libertés.

    • vous écrivez :
      « Le racisme réel (considérer qu’une race est supérieure à une autre) »
      Le racisme est la doctrine prônant l’existence de race dans l’espèce humaine. Rien d’autre.
      Le vrai racisme c’est justement de croire qu’il y a des « races » dans l’espèce humaine.
      Après si des gens pensent qu’une « race » est meilleure qu’une autre cela ne peut se faire qu’à partir d’un fondement raciste.
      Du moment que vous écrivez « considérer qu’une race est supérieure à une autre » cela est une reconnaissance implicite de votre part à la croyance de races dans l’espèce humaine.
      Vous croyez qu’il y a des « races » chez l’homme, même si vous considérez que les « races » humaines sont toutes équivalentes. Cette phrase est la preuve que vous êtes un raciste!!!

      Selon vos propos sur la liberté d’expression, j’ai donc le droit de dire cela sur vous.

      « chacun a le droit de trouver que son voisin est un fieffé crétin  »
      Exact chacun à le droit de penser cela.

      « et de l’exprimer »
      Non, justement non, cela est une insulte (même si c’est la réalité), cela est diffamatoire (surtout si c’est faux).

      Je ne confond pas la liberté d’expression ou l’appel au meurtre. Je montre simplement que la liberté d’expression totale (comme vous la définissez) n’est pas possible ni tolérable dans une société démocratique.

      D’ailleurs, vous avez vous même renoncer à débattre sur le problême du terrorisme ou l’appel au meurtre. Vous dites « Cela parce que nous ne sommes plus dans l’expression d’une opinion, mais dans un appel au meurtre et à l’assassinat. » Vous faites de vous même une censure sur la liberté d’expression en détournant votre propre conception. Ce n’est pas une « expression d’opinion ».
      Hors si je dis « Mr X est un vrai crétin, le monde se porterait mieux sans lui », cela est une opinion. Mais si certaine personne passe à l’acte et tue Mr X, je suis coupable d’un appel au meurtre.

      Ce que je veux faire comprendre, c’est bien que la liberté d’opinion ne peut pas être totale, elle doit être encadrée et limitée pour éviter les dérives.
      Comme je l’ai déjà écrit, si vous ne donnez pas de limites, il y aura des abus.

  • 1 point Goodwin.

    j’ai gagné, je crois qu’il ne sert à rien de continuer.

    pour information, allez voir là:

    http://www.le-dictionnaire.com/definition.php?mot=racisme

    la définition du racisme.

    vous voulez interdire les insultes? puis ensuite les propos blessants, les méchancetés… pour qu’enfin l’humanité entre victorieuse dans le magnifique pays des bisounours où tout le monde est beau et gentil et où rien de mal n’arrive jamais.

    libre à vous.

    quand à moi, je préfère un monde où j’ai le droit de penser ce que je veux et de l’exprimer (sans interdire bien sur qu’on me réponde ou qu’on me contredise).

    c’est bien ,vous êtes mur pour le totalitarisme.

    ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi vous protestez contre cette loi?
    dans la mesure où vous faites attention à ne blesser ou vexer personne dans vos propos (ce ne serait pas  » gentil « ), en quoi cela vous gène-t’il que l’on conserve vos données de connexion, puisqu’il n’y a rien à vous reprocher?

    @h16: je suis honoré d’avoir posté dans le même fil que vous. J’adore votre blog dont je suis un lecteur plus que fidèle. J’y apprends énormément et toujours en riant, votre esprit synthétique et caustique est très rafraichissant.
    (mais attention, vous n’êtes pas gentil et je pense que notre ami Daniel doit juger que vous abusez de l’espace de liberté d’expression que l’État nous accorde encore).

  • C’est le genre de types qui te raconte que le pr0n s’invite sur son écran, qu’il ne tappe pas l’url de ses petits doigts, tout ça car il ne comprend pas pourquoi il a des pop up de pr0n toute les cinq minutes. ALors que c’est juste sa femme qui compense le fait qu’elle ne sente rien en se touchant sur un mauvais site de cul.

  • en quoi cela vous gène-t’il que l’on conserve vos données de connexion, puisqu’il n’y a rien à vous reprocher?

    -> Tellement de choses sont illégales, que je ne vois pas comment un honnête homme ne pourrait rien avoir à se repprocher.

  • à Sanksion:

    Je suis bien d’accord avec vous. C’est le problème de notre société actuelle qui a tout rendu illégal.

    Mais certains semblent bien s’accommoder des restrictions, sans voir qu’une restriction en entraine une autre, et qu’on se réveille un matin sans pouvoir exprimer ce que l’on pense.

    Et en plus, il trouve cela normal!

    • Oui,

      le leimotiv consiste à toujours se cacher derrière « la liberté d’expression » pour tout justifier: c’est trop facile.

      Tant que ça arrange bien des gens ok mais dès qu’il s’agit du FN, oh, comme par hasard, on n’entend plus du tout le même discours alors qu’elle représente peu ou prou 25% de la population.

      Comment les médias peuvent continuer à snober autant de personnes ??!!

      Et après on s’étonne qu’elle fasse de bons scores … hypocrisie quand tu nous tiens.

  • Je disais il y a quelque années que la France est la Russie le dévleoppement économique en plus et que le Francais moyen a un comportement semblable au Russe de base , on me traitait de fou ! Maintenant la suite des evenements me donnes malheureusement raison !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Parmi les dispositions du décret du 28 juin 2022 portant convocation du Parlement en session extraordinaire, publié le 29 juin dans le Journal Officiel, on retrouve à l’article 2 alinéa 8, l’examen de la « proposition de loi portant diverses dispositions d’adaptation au droit de l’Union européenne en matière de prévention de la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne ».

Celle-ci fit l’objet d’un accord en Commission mixte paritaire. Disons-le d’emblée, ce texte représente une menace sérieuse pour l’État de droit, notammen... Poursuivre la lecture

Aujourd’hui encore, la perception du Metaverse par le public ce sont des jeux vidéo, des expériences de réalité virtuelle, des technologies encore naissantes, des applications sociales pour y faire des réunions avec des lunettes et un casque sur la tête. Mais pour ceux qui en imaginent des perspectives de business plus vastes, c’est un nouvel eldorado pour demain ; et on imagine aussi y vendre des services financiers.

Mais on commence aussi à imaginer une vision à plus long terme du Metaverse, comme un nouveau monde virtuel, qui conver... Poursuivre la lecture

web
1
Sauvegarder cet article

Article disponible en podcast ici.

Un nouveau mot est maintenant sur toutes les présentations des startups qui souhaitent l’argent des investisseurs. Le web3 succède aux précédents buzz words tels BigData, Intelligence Artificielle ou Cloud Native.

Bien évidemment, une fois mis sur la présentation d’une startup, ce mot ne veut plus rien dire. Pourtant techniquement, il réfère à une réalité précise. Nous allons voir ce qu’est le web3 en passant également par le web1 et le web2.

 

Web1, le serveur

Le web1 est ap... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles