L’État grec fait son inventaire immobilier

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’État grec fait son inventaire immobilier

Publié le 28 février 2011
- A +

Le gouvernement grec va nommer des conseillers chargés de recenser le patrimoine immobilier de l’État susceptible d’être mis en concession, pour éponger la dette du pays.

La Grèce veut réaliser un état des lieux de son patrimoine immobilier «qui pourrait être exploité» ou mis en concession afin de contribuer à la réduction de la dette. Pour ce faire, le gouvernement va nommer avant fin mars des conseillers en charge de réaliser ce recensement.

Selon le Ministre des Finances, Georges Papaconstantinou, « le premier volet de l’immobilier public, qui pourrait être exploité, sera prêt en juin, avant un second volet qui suivra en décembre». Le ministre a en outre réaffirmé que l’État grec désirait procéder à des privatisations de l’ordre de €15 milliards d’ici 2013, ce qui est prévu dans le plan de redressement de l’économie du pays.

La Grèce est contrainte de procéder à l’exploitation d’une partie de son patrimoine, estimé à près de €270 milliards, en vue de réduire sa dette qui se situe à plus de €300 milliards, ce qui représente 150% du PIB.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Je présume que par privatisation, on parle d’ouverture de moins de la moitié du capital des entreprises publiques aux investissements privés.
    Bref le système monopolistique qui permet aux socialistes de dénoncer l’échec des privatisations.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les dépenses publiques n’ont cessé d’augmenter depuis un siècle. Elles sont financées de deux façons : les prélèvements obligatoires (impôts et cotisations sociales) et les emprunts publics. Comment ont évolué ces trois masses financières colossales depuis le début du XXe siècle ? La réponse est bien connue : ça monte, ça monte. Mais comme les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel, il faudra bien mettre fin un jour à cette évolution suicidaire. 90 % du PIB de dépenses publiques, c’est le totalitarisme. Nous étions à 62 % en 2020. Jusqu’où no... Poursuivre la lecture

Nouvelle année est souvent synonyme de nouvelles résolutions. Comme la perte de poids semble toujours aussi populaire, je vous invite à l’appliquer plus largement et ainsi diminuer votre consommation… d'État.

Oh, je ne propose pas une utopie à la Galt’s Gulch. Néanmoins, voyez comment de nombreuses vies peuvent s’améliorer à mesure que le périmètre d’action de l’État diminue.

Éducation

En effet, au début de la troisième année du « deux semaines pour aplanir la courbe », beaucoup d'enfants ont pris un sérieux retard dans leur app... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Quiconque pense que l’État doit intervenir massivement dans l’économie d’un pays sera certainement enchanté d’apprendre que la France jouit du privilège ambigu d’avoir reçu l’une des plus mauvaises notes du récent rapport Fraser 2021 sur la liberté économique au regard du critère « taille de l’État ». Avec un petit score de 5/10, elle occupe le 155ème rang sur 165 pays étudiés, en proche compagnie de véritables titans de la prospérité et de la liberté comme le Venezuela ou la Libye.

Car bien sûr, toute per... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles