Notre ennemi, l’État

Une institution antisociale et criminelle

Le caractère criminel de l’État n’a rien de neuf et n’est pas surprenant. Il est apparu quand, pour la première fois, des prédateurs se sont réunis et ont formé un État ; et cela continuera aussi longtemps que l’État existe. Car l’État est fondamentalement une institution antisociale et criminelle.

Albert Jay Nock (1870 – 1945), journaliste pamphlétaire, paléoconservateur et anarchisant, a exercé une très grande influence sur les libertariens. À l’encontre des théories présentant l’État comme le résultat d’un contrat social, Nock reprend au sociologue allemand Oppenheimer l’idée qu’il naît toujours à la suite d’un coup de force, d’un acte de conquête.

Le Mises Institute met librement à disposition le livre classique de Nock : Our Enemy, The State (PDF de 960 KB). Et pour les fans, l’institut met également en vente le T-shirt.